Accueil Mondial de l'automobile Paris 2014 : Peugeot 308 GT

Paris 2014 : Peugeot 308 GT

264
21
PARTAGER

C’est officiel, à l’occasion du mondial la Peugeot 308 prend du galon et le label GT, en attendant de devenir R. Pas de surprise par rapport aux informations diverses distillées depuis le printemps, la gamme comprendra deux motorisations avec les modèles GT 205 et GT 180, pour une dualité essence/diesel, disponibles dans les deux types de carrosserie GT et SW.

En essence on retrouve le 1,6 THP bien connu, ici dans une version 205 chevaux S&S exclusivement accouplé à une boîte mécanique à 6 rapports, avec une valeur de couple maxi de 285 Nm. La motorisation diesel qui lui fait pendant  (un grand classique désormais chez tous les généralistes, typiquement les Golf GTI et GTD) est le 2.0 BlueHDi qui développe ici 180 chevaux et 400 Nm de couple, lui accouplé à une boîte automatique EAT6 équipée de la fonction Quickshift.  En termes de performances, le chiffre mis en avant par le constructeur est le 0 à 100 km/h en 7,5 secondes pour la version essence.

Peugeot_308_GT_04_

Les deux motorisations sont aux normes EURO6 et Peugeot annonce une consommation en cycle mixte de 5,6l pour la version essence, accompagnée d’un rejet de CO2 de 130g/km. Pour ce qui est de la motorisation diesel, les chiffres sont à l’avenant avec des valeurs de rejet de 107g de CO2/km et une consommation de 4,0 l au 100 km. Pas d’indication spécifique sur le 0 à 100km/h dans cette version mais un chiffre de reprise avec un 80 à 120 km/h expédié en 5,5 s sur le dernier rapport.

Pour aller avec les motorisations, les trains roulants ont fait l’objet d’une attention particulière à tous les niveaux, à commencer par les réglages de suspension qui abaissent l’assiette de 7 mm à l’avant et 10 mm à l’arrière, les freins spécifiques dans des jantes de 18 pouces exclusives équipées de Michelin Pilot Sport 3.

Peugeot_308_GT_34_

La présentation est également propre à la GT avec une multitude de détails. Le lion orne la calandre au milieu du regard constitué par des projecteurs entièrement à LED. Les rétroviseurs sont laqués de noir, comme le diffuseur. Une nouvelle teinte exclusive au modèle est proposée, le Bleu Magnetic.

La 308 GT fait le plein d’équipements : le Driver Sport Pack est disponible en série et rend le rendu de la conduite plus dynamique à la demande: assistance de direction plus ferme, cartographie de la direction plus réactive, sonorité du moteur amplifiée et palettes au volant pour la boîte de vitesse automatique de la version diesel. D’autres équipements sont également disponibles comme le Driver Assistance Pack (Régulateur de vitesse actif, alerte risque collision, freinage automatique d’urgence), le Park Assist et la surveillance d’angle mort.

Peugeot_308_GT_24_

Convaincu par ces version pêchues ?

Source et crédit illustrations : Peugeot

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Paris 2014 : Peugeot 308 GT"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité
Jolie très jolie, très sobre, très classe avec le lion sur la calandre, un peu Germanique (le marché réclame ça) Une belle voiture qui ne serait pas aberrante de la comparer aux compacts premiums. Les deux moteurs sans proposer des puissances stratosphériques restes d’un très bon niveau tant qu’en puissance, couple, consommations résonnées. D’entrée de jeu elle deviendra une des références parmi les compacts musclés. Le reste de la gamme fonctionne déjà mieux que prévu ! Selon Peugeot à 120% des objectifs une véritable arme de conquête commerciale en Europe (et la nouvelle 408 sedan pour le reste du monde).… Lire la suite >>
leelabradaauto
Invité
D’ailleurs, on en voit davantage des Peugeot Suisse Allemagne Autriche qu’il y a 10 ans. Il faut prendre le volant d’une Peugeot pour comprendre qu’au contraire, Peugeot a su construire des autos aux qualités routières supérieures à nombre d’autos qui ont la cote dans le monde journalistique. Même un SUV Peugeot peut sur piste ou route fermée suivre le train d’enfer d’autos qui ont la classe sportive supérieure. Ces enseignements de la compétition ont fait d’excellentes autos à emmener, des trains roulants parfaits d’ingéniérie , et si nos voisins sont séduits, il n’y a pas que le design. Cette 308… Lire la suite >>
lym
Invité

En réalité, tout ce qui chagrine sur les dernières c’est l’ergonomie intérieure (tableau de bord). Voire le confort des sièges qui semble poser des problèmes de mal de dos chez des gens qui n’y étaient pas trop sujet. Ce que l’on ne sent qu’au bout de 200/300km, donc trop souvent après un achat.

C’est dommage de se ch… sur des trucs pareils. Correction au 1er relifting? Espérons le.

Vince
Invité

messieurs de caradisiac,
les fiches techniques sont dispo sur le site presse de peugeot aux côté du communiqué de presse :

le 0 à 100 pour la version diesel sera : 8,4 secondes.
il faut compter 0,1 / 0,2 seconde de diff pour le 0 à 100 entre version berline et sw.

Vince
Invité

oooouuuups mes excuses pour l’insulte !
messieur du blogauto,
je suis malheureusement tellement habitué à switcher entre les deux que j’en ai perdu mon latin, veuillez à nouveau me pardonner de ce malentendu 🙂

akouel
Invité

pas convaincu par la 308, je la trouve vraiment fade. on se plait du style du groupe vw, car il manque d’originalité (et c’est plutot vrai) mais peugeot fait la meme erreur! apres c’est sur que c’est toujours mieux que l’horreur qui se nommait 308 premiere du nom.
enfin ce n’est que mon avis, mais j’attends la 308r face a ses côcurrentes direct telle la leon cupra. on sait que les chassis peugeot sont tres sevères, elle pourrait faire la surprise !

wizz
Membre
L’avantage d’être fade, classique, ET génération après génération, c’est que ça ne se démode pas. Que la voiture soit dans sa première année de commercialisation, ou 3eme, ou 5eme, ou dernière, ça ne se voit pas trop. En revanche, un design original, ET qui change génération après génération, c’est qu’au bout de 5-6 ans, les gens disent qu’il serait temps de changer de modèle qui devient « vieux », et qui se traduit par une chute des ventes… Des constructeurs qui innove génération après génération, il y en avait eu. Malheureusement, trop souvent, le comportement de l’automobiliste, de par leur achat, n’a… Lire la suite >>
SGL
Invité

C’est vrai, la 308 mk1 était très typé Peugeot (907 concept car) 6 ans après on parle de laideron (très exagéré selon moi)
Idem pour la Mégane 2 très typé Renault, Idem pour la Xsara de Citroën… etc.
Les R19 / Citroën ZX / Peugeot 306 plus « fade » (je dirai plus sobre ou classique) ont largement rempli leurs contrats pour la santé financière de leur constructeur.

max
Invité

Pas mal, une montée en gamme logique pour suivre la concurrence.
Mais pourquoi privée l’essence de la boite auto? Quand on voit le nombre de TSI en DSG…

Bien vu d’avoir remis le Lion sur la calandre, il faisait perdu sur le bout du capot. Cette nouvelle calandre va s’arracher en seconde monte… si le Lion des versions classiques se décollent du capot.

Sinon c’est quoi c’est merdouille lumineuse orangeâtre sous les phares?
https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/09/Peugeot_308_GT_18.jpg
Les clignotants ou un enième feux diurnes qui fait pour le coup moche?

SGL
Invité

Tallon d’Achille des constructeurs française (en phase de solution à moyen terme) pour la boîte de vitesses à double embrayage et à commande électronique.
La « merdouille lumineuse orangeâtre » est certainement les clignotants « dynamique » qui s’éclairent en rythme de l’intérieur vers l’extérieur, plutôt classe.

wizz
Membre

Le malus commence à partir de 131g de CO2
Or, en version boite méca, et 6 rapports, la 308 émet déjà 130g. Un rendement meilleur….et la possibilité de débrayer et couper le moteur pour économiser du carburant, cela donne déjà 130g. Avec une boite auto à convertisseur, la conso sera forcement supérieure (sauf s’ils mettent 8 rapports, avec des ratio extra longs pour les 2 derniers).
Ceci expliquerait peut-être cela…

Dr_Briefs
Invité

@wizz : je pense que max faisait référence aux boites à double embrayage et non auto a convertisseur de couple.
Mais de par son poids superieur il est fort possible qu’elle passe a 131g de CO2

SGL
Invité

205 chevaux cela garde pour le futur proche la possibilité d’une GTi à 220/230 ch et une version plus radicale avec autobloquant la « R » avec 270 ch.

Vince
Invité

dan sla banque d’organe PSA, ( et sur service box ) il y a actuellement listé deux THP euro 6, un à 250 ch, un à 270 ch …

wpDiscuz