Accueil Actualités Entreprise Coopération PSA-BMW dans les moteurs : bientôt la fin ?

Coopération PSA-BMW dans les moteurs : bientôt la fin ?

235
13
PARTAGER

Depuis que BMW a développé de nouveaux 3 cylindres essence (mais aussi de petits 4 cylindres), on se demandait ce qu’il allait advenir de l’accord avec PSA qui court jusqu’en 2016. Les Echos indiquent qu’à cause de GM cet accord cesserait tout bonnement.

Le quotidien français avance donc que la coopération franco-allemande, qui date tout de même de 2002, ne sera pas prolongée et « de source proche du dossier » est en mesure d’affirmer que c’est l’accord avec General Motors qui mettra indirectement fin à cet accord. En effet BMW a développé une technologie que cette source déclare comme « non compatible avec celle de Peugeot ». En gros BMW ne souhaite sans doute pas voir GM bénéficier indirectement de ses développements dans les petits moteurs essence.

Peugeot pour sa part pratique la méthode Coué et affirme que rien n’a été encore discuté sur l’après 2016. En conséquence « rien ne dit qu’on va mettre fin à cette coopération » déclare à l’AFP le chargé des relations presse de PSA Jean-Baptiste Thomas. La nouvelle technologie BMW sera sous les capots des nouvelles MINI ce qui bien sur ne fait que renforcer les suppositions. En cas d’arrêt, PSA devrait alors trouver un partenaire (GM ?) pour continuer de faire tourner son usine de Douvrin (qui assemble les moteurs de la coopération NDLR).

Douvrin (ainsi que Trémery) pourra tout de même compter sur une nouvelle génération de moteurs diesel (dite DV-R) qui interviendra en 2017. Cette génération compatible Euro6.2 pourrait être menée en collaboration avec Ford (partenaire depuis 1998) à moins que là aussi le partenariat avec GM ne sonne le glas d’une aventure industrielle qui a vu pour le moment plus de 25 millions de blocs moteurs assemblés. Une chose est sure, c’est que du coté de PSA on tente en communiquant suffisamment tôt de donner des gages aux salariés des usines alors que le groupe est en pleine négociation sur les accords de compétitivité.

Lire également : Francfort 2013 – Citroën Cactus
PSA – fin de la production de voitures à Aulnay après octobre

Source : Les Echos, AFP, photo : PSA

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Coopération PSA-BMW dans les moteurs : bientôt la fin ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
cestmoi
Invité

Ou alors l’accord avec GM à bon dos, là BMW après avoir eu besoin un temps de PSA peut aujourd’hui agir seul et décide de dénoncer un accord qui ne lui est plus utile.
Autre hypothèse une fois le savoir faire de PSA pompé….. .

HC
Invité

Je ne suis pas sûr que PSA ait été perdant sur le coup. Le Prince est un sacré bon moulin et PSA ne mettait de l’argent que dans le diesel.

Thomas
Invité

On ne peut pas dire que certains moteurs nés de la collaboration furent des exemples de fiabilité auprès des clients.
http://www.largus.fr/actualite-automobile/moteurs-14-et-16-bmwpsa-des-problemes-en-pagaille-2319369.html

r.burns
Membre

Une vaste blague cet article, on le sait bien…

Bernard Muller
Membre

Il me semble qu’il avait ete annonce depuis longtemps que PSA continuerai seul a developper ces moteurs, et notamment une evolution 1,8l, alors que BMW etudie une nouvelle famille avec Hyundai

DAS
Invité

hier….le 4 sept…
(A l’avant-dernier paragraphe de la dépêche parue à 13h37, la description des engagements de BMW en matière de fabrication de moteurs essence avec Peugeot était erronée. La dépêche corrigée figure ci-après.) ……..
En esperant que les éhcos en ont de la bonne.(je n’ai pas regardé)

Sinon:
PSA vend sa famille actuelle de moteurs diesel à d’autres constructeurs, parmi lesquels Ford (F), Fiat (>> Fiat SpA), Jaguar, Land Rover et Mitsubishi (>> Mitsubishi Corp).

Valde
Invité

PSA ne vend pas ses moteurs diesels à Ford!
Les moteurs diésel utilisés par Ford sont des moteurs développés en commun – basés sur les anciens diésels Peugeot.

SGL
Membre

Dommage, car BMW est peut-être le meilleur motoriste au monde pour la conception et Peugeot étant loin d’être mauvais, surtout pour la production. De plus au niveau stratégie commerciale ils étaient parfaitement complémentaires. Cela dit GM/Opel sont également loin d’être des tanches au niveau conception GMP, mais par contre il se marche sur les pieds au niveau de gamme plateforme comme sur les nouvelles motorisations.

yann
Invité
BMW, un bon motoriste? C’est sans doute la raison pour laquelle ils n’ont aucun palmarès sportif significatif, par exemple en F1 comme Renault… ou en rallye comme PSA. Pourtant, c’est pas le fric qui leur manque avec une gamme « premium » et des tarifs d’entretien (ils ont gardé de leurs origines aéronautiques une part d’entretien « au potentiel ») proprement délirants, ravalant Mercedes au rang de low-cost. Et puisqu’on parles de Mercedes, comme motoriste ils ont souvent aussi vite lâché l’affaire: En endurance, ils avaient tué plus de 80 personnes au Mans dans les années 50… ca les a calmé 30 ans avant… Lire la suite >>
wpDiscuz