Accueil F3 Championnat européen de F3 2013 à Hockenheim: Marciello à pas de géant...

Championnat européen de F3 2013 à Hockenheim: Marciello à pas de géant vers le titre

135
0
PARTAGER

Qui pourra empêcher Raffaele Marciello d’être champion européen de F3 2013? Après seulement 3 meetings, le pilote de la Ferrari Junior Academy peut déjà songer au sacre. A Hockenheim, l’Italien se montre impérial, tandis que ses rivaux s’éparpillent.Scirocco R-Cup

Ola Nilsson, champion 2012, est candidat à sa propre succession. Il devra faire attention à son dauphin, Dennis Trebing (par ailleurs candidat malheureux du volant Porsche Junior 2012.) On attend aussi beaucoup de Ross Wylie, le protégé de Susie Wolff.
Volkswagen aime les Indiens. Après Sailesh Bolisetti et Aditya Patel, c’est au tour d’Ambalavanar Sandeep Kumar de s’essayer à la Scirocco R-Cup. Kumar est vice-champion de la Polo Cup India 2012.
Michelle Gatting, jusqu’ici l’unique femme au départ, est rejointe par Mikaela Åhlin-Kottulinsky. Elle est la petite-fille de Freddy Kottulinsky, vainqueur du Dakar 1980 sur VW Iltis!

La « Legend Cup » est remaniée. Désormais, les invités marqueront des points dans des trophées spécifiques, nommés « Motorsport all Stars » et « DTM legends ». Nicola Larini et Eric « Tintin » van de Poele sont les premiers titulaires en DTM. Jan Lammers et Matin Donnelly forment eux le duo All Star.

D’ordinaire, les invités sont en queue de peloton. Pas Larini, qui décroche la première pole de l’année! Au feu vert, Kelvin van der Linde réagit mieux et pointe en tête. Néanmoins, le Sud-africain commet une erreur. L’ex-pilote Ferrari en profite et file vers sa première victoire dans la discipline. Kasper H Jensen et Gatting (première femme à monter sur un podium) remportent les deux accessits.

Championnat Européen de F3

La grosse actualité, c’est les débuts de Daniil Kvyat (Carlin.) Lorsque Red Bull croit en un pilote, il multiplie les programmes parallèles. Ainsi, le Russe fera de la F3 en parallèle du GP3.

Chez Fortec, Dmitry Suranovich semble souffrir d’un mal mystérieux. Forfait à Silverstone, il également absent à Hockenheim. Du coup, Ed Jones (pilote Fortec en FR 2.0) hérite de son baquet. L’Emirati possède un curieux parcours: 4e de l’Interstep 2011 (déjà avec Fotec), il est transparent en FR2.0. En revanche, chaque fois qu’il s’essaye à l’Euro F3 Open, il monte sur le podium! Il a même triomphé en Winter Series. Fera-t-il aussi bien en F3 Européenne?

Alex Lynn (Prema) annonce qu’il est désormais chapeauté par Integrale Management. Cette structure est notamment gérée par Alexander Wurz. Le pilote Toyota (et surtout ex-pilote de F1) envisage d’amener l’Anglais en F1.
Lynn devrait surtout commencer par se retrousser les manches. Archi-dominateur en FR 2.0 UK, en 2011, il est alors annoncé comme un « nouveau grand ». Depuis, il est décevant en British F3 (en 2012) et en championnat européen de F3. S’il est parfois brillant un jour, il est souvent transparent le lendemain. C’est ce manque de constance qui le handicape sur une saison. Et pour être dans le radar des recruteurs, il faut être tout le temps devant.

Aux essais, Raffaele Marciello (Prema) se montre impérial dans la première séance. La surprise est pour la deuxième séance, avec la pole de Kvyat devant Jordan King (Carlin.)

Il pleut le samedi après-midi. Sur des œufs, Marciello réussit à s’élancer. En revanche, Lucas Auer (Prema) et Alex Lynn (Prema), respectivement 2e et 3e sur la grille, partent en tête-à-queue. Felix Seralles (Fortec) et Tom Blomqvist (EuroInternational) héritent du podium provisoire. L’Italien est déjà sur orbite et les deux autres se contentent du podium.

Le départ de la course 2 ressemble à s’y méprendre à celle de Silverstone: Antonio Giovinazzi (Double R) loupe son freinage et arrive en luge sur Jann Mardenborough (Carlin.) Spike Goddard (T-Sport) et Lucas Wolf (URD Rennsport) ne peuvent les éviter. Le safety-car intervient. Au redémarrage, Marciello doit contenir Blomqvist, Auer est 3e, tandis que Josh Hill (Fortec) double Serralles pour le gain de la 4e place. Blomqvist fait une erreur et il se retrouve à portée de tir d’Auer. Ce coup-ci, Hill ne se désunie pas, au contraire. Sous les yeux de papa Damon, il fond sur les deux monoplaces et termine 2e, derrière l’intouchable Marciello. Blomqvist sauve le bronze.
Notez que la coupe a été remise par Nico Rosberg. Jacky Ickx doit se dire que ça fait pas mal de « fils de » sur le podium!

Le dimanche, Kvyat ne profite pas longtemps de sa première pole. Au feu vert, Felix Rosenqvist (Mücke), Serralles et Jodan King (Carlin) le déposent. Cette fois-ci, c’est avec Roy Nissany (Mücke), André Rudersdorf (Ma-con) et Sean Gelael (Double R Racing) que Goddard valse. Le safety-car est encore une fois de sortie.
Au restart, Rosenqvist s’envole, tandis que King prend l’avantage sur Serralles. L’Anglais veut ensuite s’attaquer au Suédois. Il se plante et le Porto-ricain le repasse. Puis c’est Kvyat qui tente sa chance, avec succès. King finira même par céder la 4e place à Marciello.

Au classement, le pilote de la Ferrari Driver Academy fait le break, avec 171,5 points. Rosenqvist garde la 2e place, mais seulement 100 points au compteur. Quant à Lynn, 3e avec 76,5 points, il doit surveiller Serralles, (4e à 76 points) et Auer (5e à 75 points.)

Crédits photos: Euro F3, sauf photos 2 et 3 (Volkswagen.)

A lire également:
Championnat européen de F3 à Silverstone: Raffaele Marciello malgré tout

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz