Accueil F3 Championnat européen de F3 2013 à Silverstone: Raffaele Marciello malgré tout

Championnat européen de F3 2013 à Silverstone: Raffaele Marciello malgré tout

72
0
PARTAGER

Rien ne sert d’être 1er à une course, si c’est pour terminer 15e à celle d’après. Mieux vaut être 2e derrière x ici, puis 2e derrière y là… Comme ça, sur l’ensemble du championnat, vous faites la différence. C’était la leçon de Daniel Juncadella en Euro F3, en 2012. Et Raffaele Marciello (Prema) semble avoir compris le truc.L’actualité du week-end, c’est le retour de Michael Lewis. Il remplace Pascal Wehrlein (parti en DTM) chez Mücke.

Malgré tout, il manquera deux voitures. Michaela Cerruti (Romeo Ferraris) est retenue par le GT. Quant à Dmitry Suranovich (Fortec), il se plaint de problèmes de dos et préfère rester chez lui.

Les essais

Harry Tincknell (Carlin) met tout le monde d’accord. A domicile, l’Anglais remporte les deux poles (ses premières dans la catégorie.) Alex Lynn (Fortec) et Felix Rosenqvist (Mücke) se contentent des accessits. Le samedi, Tincknell partira devant Lynn et Rosenqvist, alors que le dimanche, le Suédois devancera l’Anglais.

Course 1

On a connu plus passionnant. Au feu vert, Tincknell domine Lynn, tandis que Rosenqvist contrôle Nicholas Latifi (Carlin.) S’en suit une course où les trois premiers sont trop éloignés pour s’attaquer. Il n’y a même pas un carton en queue de peloton! A l’arrivée, on retrouve donc les 3 premiers des essais, dans le même ordre.
Pour les amateurs de stats, notez que c’est la première victoire européenne de Tincknell (qui s’était déjà imposé en British F3), ainsi que la première victoire 2013 de Volkswagen et de Carlin.

Course 2

Poleman de la course 2, Rosenqvist contient Tincknell et Will Buller (T-Sport.) Derrière, Jann Mardenborough (Carlin), Antonio Giovinazzi (Double R Racing) et Félix Serrallés (Fortec Motorsports) essayent de passer à 3 de front. On obtient donc 3 Dallara sur le carreau et le safety-car sort une première fois.

Au restart, Rosenqvist est victime d’une panne de cerveau: il oublie d’accélérer. Tincknell et Buller doublent la voiture au ralenti. Pour éviter le Suédois, Sven Müller (Ma-con), Latifi et Måns Grenhagen (Van Amersfoort) se percutent. L’audi ressort.
Josh Hill (Fortec) n’en revient pas: avec les différents cartons, le voilà 5e du classement provisoire!

Au deuxième restart, Rosenqvist se reprend. Il repasse Buller, puis Tincknell. Buller fait une erreur et doit laisser passer le peloton avant de repartir. Quant au vainqueur de la course 1, il est impuissant face à Marciello et Lucas Auer (Prema), complètement surexcités.

Course 3

Rosenqvist dépose Tincknell et il est immédiatement imité par Lynn et Marciello. La piste est détrempée et plusieurs pilotes effectuent des glissades. Le safety-car intervient et libère le peloton au tour 5, le temps que la piste sèche.
Au restart, Marciello dépasse Lynn. Rosenqvist subit le même sort peu après. Ce qui nous donne donc un podium avec Marciello, devant Rosenqvist et Lynn.

Comme à Monza, Marciello n’est pas le plus flamboyant. Mais il est le plus régulier. Ainsi, après deux meetings, il compte 106,5 points et prend déjà une option sur le titre. Rosenqvist est 2e, avec 70 points. Tincknell est 3e (63 points), juste devant Lynn (60,5 points.)

Source:
Championnat européen de F3

A lire également:
Auto GP et championnat européen de F3 2013 à Monza: les caprices du ciel

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz