Accueil Formula Nippon Formula Nippon 2010 – 7 : JP de Oliveira champion 2010

Formula Nippon 2010 – 7 : JP de Oliveira champion 2010

50
2
PARTAGER

La saison 2010 de Formula Nippon a été comme à l’étage au-dessus particulièrement indécise puisque 4 pilotes pouvaient encore espérer le titre en arrivant à Suzuka pour la dernière épreuve. Une indécision d’autant plus grande que le format de cet évènement était inhabituel avec deux courses au programme et 18 points distribués au lieu des 10 standards. Au bout du compte c’est le Brésilien Joao Paolo de Oliveira qui s’en est le mieux sorti, décrochant une victoire et le titre 2010 par la même occasion.

Qualifications

Deux courses voulaient dire deux séances de qualification. Dans la première c’est Loïc Duval qui décrochait la pole devant Oliveira, Lotterer et Kogure, les quatre champions possibles remplissant les deux premières lignes. Dans la seconde séance, c’est Oliveira qui se montrait le plus rapide devant Kogure alors que le jeune Yamamoto, coéquipier de Kogure au sein du Nakajima Racing, s’immisçait parmi les grands garçons en s’installant au 3e rang devant Duval et Lotterer. Il était 5e lors de la première session. Soulignons également la bonne performance de Kazuya Oshima, le 2e pilote de l’écurie TOM’S, qui réussissait le 6e temps dans les deux sessions.

Course 1

La course 1 disputée dimanche matin se montrait favorable à Loïc Duval. Le pilote français réussissait son départ et prenait immédiatement la tête alors que Oliveira ratait le sien et se voyait passer par Kogure puis Lotterer dans les premiers mètres de l’épreuve. L’écart entre les trois hommes de tête se resserrait progressivement et l’on s’attendait à une fin de course tendue lorsqu’un problème apparaissait sur la voiture de Duval qui se mettait à perdre de l’huile à cause d’une perforation de son radiateur. Le panache de fumée blanche ne présageait rien de bon mais, par chance pour Loïc, n’avait pas d’influence sur ses performances et il pouvait rester en tête jusqu’au drapeau à damiers devant Kogure, Lotterer et Oliveira dans cet ordre. Les écarts au championnat se resserraient encore avec 39,5 points pour Oliveira, 37 pour Lotterer et Duval et 35 pour Kogure. Le vainqueur de la course 2 serait champion, et la tension montait pendant la pause avant le second départ.

Course 2

Contrairement à la première course Oliveira maintenait son avantage et prenait la tête devant Kogure tandis que Lotterer ne perdait pas de temps pour passer Yamamoto afin de ne pas perdre le contact avec les hommes de tête. Kogure, très rapide, passait Oliveira à l’amorce du second tour et prenait immédiatement de l’avance. Serait-ce enfin la consécration pour le plus rapide des pilotes japonais en exercice, une semaine après son titre en Super GT ? L’arrêt au stand obligatoire donnait la réponse, et malheureusement pour Kogure elle etait négative puisque le pilote du Nakajima Racing calait son moteur. Le temps de redémarrer et c’en était fini de ses espoirs de titre puisque Oliveira et Lotterer, qui eux n’avaient pas eu de soucis lors de leurs arrêts respectifs, se retrouvaient devant lui. Lotterer ne pouvait aller chercher Oliveira et ce dernier devenait champion 2010 de la discipline en franchissant la ligne en tête. Loïc Duval avait entretemps passé Yamamoto et finissait la course en quatrième position, ce qui lui permettait de terminer 3e derrière André Lotterer au championnat.

C’est un titre entièrement mérité pour Oliveira qui avait dû renoncer à participer à la discipline reine japonaise en 2009 faute de baquet disponible mais qui reste un des pilotes les plus rapides du sport auto japonais. C’est également le retour au sommet de l’écurie Impul qui avait été largement dominée la saison dernière par Nakajima.

André Lotterer n’a pas démérité, mais a manqué durant la majeure partie de la saison de la pointe de vitesse nécessaire pour jouer la victoire. Le pilote allemand a été très régulier mais TOM’S était un léger ton en dessous d’Impul et Nakajima.

Mention spéciale à Loïc Duval qui a réussi à remettre en ordre de marche en un temps record l’écurie Dandelion qui se morfondait en fond de grille l’année dernière et qui a retrouvé en une demi-saison les avants postes.

Quant à Takashi Kogure, il a fait preuve cette année d’une maturité qu’on ne lui connaissait pas mais n’a pas été quitté par une proverbiale malchance. Ca finira bien par sourire un jour.

Formula Nippon 2010, septième épreuve à Suzuka, 7 novembre 2010

Course 1
1. 1 Loïc Duval
2. 32 Takashi Kogure
3. 36 André Lotterer
4. JP de Oliveira
5. Kazuya Oshima

Course 2
1. 19 JP de Oliveira
2. 36 André Lotterer
3. 32 Takashi Kogure
4. Loïc Duval
5. 31 Naoki Yamamoto

Classement final championnat 2010
1 19 JP de Oliveira 47.5 pts
2 36 André Lotterer 43 pts
3 1 Loïc Duval 39.5 pts
4 32 Takashi Kogure 38 pts
5 20 Kohei Hirate 25.5 pts
6 37 Kazuya Oshima 24 pts
7 31 Naoki Yamamotp 20.5 pts
8 8 Hiroaki Ishiura 16 pts

Crédit images : Toyota, Honda

Lire également:
Formula Nippon 2010 – 1 : Kogure d’entrée à Suzuka
Formula Nippon 2010 – 2 : Oliveira domine Motegi et la pluie
Formula Nippon 2010 – 3 : Kohei Hirate gagne à l’ancienne à Fuji
Formula Nippon 2010 – 4 : Loïc Duval retrouve le chemin de la victoire à Motegi
Formula Nippon 2010 – 5 : victoire d’Oshima à Sugo et championnat relancé
Formula Nippon 2010 – 6 : André Lotterer 6ème vainqueur en 6 courses

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Formula Nippon 2010 – 7 : JP de Oliveira champion 2010"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Ara
Invité

en même temps, qui s’intérresse à la Formule Nippon ? :/
Malheureusement personne, et surtout aucune chaîne de TV…
Remarque qui vaut également pour le GP2, F2, F3, AutoGP….

wpDiscuz