Accueil Le Mans Pescarolo revient sur son sauvetage

Pescarolo revient sur son sauvetage

97
6
PARTAGER

Invité de Jean Luc Roy dans l’émission Motors, sur RMC, Henri Pescarolo est revenu sur le dernier épisode en date de son équipe, la vente aux enchères de vendredi. « Ce qui s’est passé vendredi était inéluctable. Tous nos bijoux de famille ont été vendus par Jean Py. Devant l’ampleur de la catastrophe judiciaire, le juge avait mis Pescarolo en liquidation… Tout ce qui appartenait à Pescarolo, le fruit de notre travail pendant 10 ans, était en vente ce vendredi. L’essentiel est sauvé, le matériel est là« .

Comment reconstruire les bases ? « J’avais décidé de ne pas venir à la vente aux enchères, mais finalement je suis venu avec toute l’équipe. J’étais dans un petit coin, et j’avais l’impression d’assister à mon enterrement. Il y avait mes amis, avec une mine défaite, les supporters, et d’autres avec un carnet de chèque à la main. Je suis venu en spectateur, assister au meurtre prémédité par Jean Py. Les enchères ont grimpé, ont flambé. J’ai aperçu Jacques Nicolet et Joel Rivière, ils ont enchéri sur tout. Symboliquement, ils m’ont remis les clés de l’écurie, un geste comme ça, je ne l’oublierai jamais. Par amour du sport, de Pescarolo et des 24 Heures du mans, deux amis ont racheté les biens pour que je puisse redémarrer, je ne l’oublierai jamais. Ils sont fabuleux » explique Henri Pescarolo, ému au micro de Jean Luc Roy sur RMC.

Joel Rivière, qui a participé au rachat avec Jacques Nicolet, en dit plus sur ses motivations : « C’était inconcevable que quelqu’un qui a fait 33 fois Le Mans disparaisse dans une vente aux enchères. J’ai vendu une partie de mes actifs pour pouvoir enchérir. Henri fait tellement rêver de gens, qu’on en a besoin, pour nous faire une belle histoire. Les voitures sont faites pour aller sur la piste, et il peut repartir. L’idée maitresse est de tout lui redonner« .

La première partie est réalisée, mais pour voir les voitures vertes sur la piste, il y a besoin d’aide. Aide financière bien entendu, trouver des fonds pour les faire rouler. Revoir des Pescarolo, qui font le piment de la course, « j’y crois énormément » a confié Joel Rivière. Claude Galopin (ingénieur) reste aux cotés de Pesca, « plus solide que jamais » dit Henri. La vente aux enchères n’est pas une prise de participation du Oak Racing (qui va développer une P1) dans Pescarolo, Henri Pescarolo a besoin de trouver des sponsors, comme il le rappelle.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Pescarolo revient sur son sauvetage"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

Une belle leçon
J’espere que Pesca sera au Mans l’an prochain

Concernant les sponsors j’espere qe les grands groupes français (tant qu’à faire) vont profiter de l’énorme coup de pub que cela peut leur apporter pour se sortir les doigts du cul …

Jonat
Invité

Ca fait plaisir de voir qu’il reste des passionés dans ce pays.
Un grand merci a eux et en espérant revoir très bientot les pesca sur la piste

misterthierryparis5
Invité

Avec Henri pescarolo , c’est la passion et le mans sans lui , c’est oublier la Sarthe , icks , steeve Mc queen et Porsche !!! Peugeot pourrait l’aider au lieu de perdre lamentablement en 2010… J’y étais quelle honte , un boulevard pour Audi !!! Mais c’est souvent le cas en france , les français ont renflouer psa et Renault , alors Mr Fillon , pour la Sarthe , aidez pescarolo … 33 fois au mans , et finir chez le médecin , bravo

harold
Invité

Bien daccord avec Allofall, y a de l argent en france notament chez les petroliers qui profitent des greve pour augmenter encore les prix et leur marges, je pense que quelques centaine de milliers d euros ne doivent pas peser bien lourd dans leur budget com !

krill
Invité

Un immense merci à Jacques Nicolet et Joel Rivière pour leur geste…Au delà de Mr Pescarolo ça fait très, très plaisir de voir qu’il ya des gens capables de faire ça

wpDiscuz