Accueil Cabriolet Mondial Auto Paris 2010 Live : Peugeot 601 D Eclipse 1935

Mondial Auto Paris 2010 Live : Peugeot 601 D Eclipse 1935

272
0
PARTAGER

A chaque salon, les constructeurs exposent des anciennes. Ainsi, chez Peugeot, qui fête son bicentenaire, on trouve une 601D Eclipse de 1935.

La 601 eu une carrière très courte: 1934-1935. La firme de Sochaux n’en a produit qu’environ 3 000, mais de nombreuses carrosseries étaient disponible.

Un soir orageux de 1925, un dentiste, Georges Paulin, voit un homme tenter désespérément de capoter avant les premières gouttes. Et si, au lieu d’avoir à déplier une toile, un toit en dur qui sortait du coffre? Paulin mettra des années à concrétiser son système « Eclipse ». Pour autant, il n’est pas l’inventeur du coupé-cabriolet.
Au début des années 30, il présente des maquettes, puis il fait transformer par le carrossier Pourtout des voitures. Son idée plait à Peugeot… Et à Lancia.
Le constructeur de Sochaux va perfectionner l’idée de Paulin, en rajoutant un moteur électrique. La 601 D fut la première a en bénéficier, suivie par la 401, la 202 et la 402. Le système était couteux (39 750 francs pour un Eclipse contre 32 000 francs pour un roadster « normlal ») et après quelques capotages/décapotages, la batterie était à plat. L’idée fut abandonnée par Peugeot, alors qu’elle survivait timidement de l’autre côté de l’Atlantique.
Quant à Paulin, résistant et agent Anglais, il fut fusillé par les nazis.

Il n’y eu pas de « 602 ». Il fallu attendre la 604 pour revoir une Peugeot 6 cylindres. Notez que cette 601 D Eclipse était présente lors de la présentation de la 605. Espérons qu’elle ne portera pas la poisse à la 508

Peugeot 601D Eclipse (1)Peugeot 601D Eclipse (2)Peugeot 601D Eclipse (3)Peugeot 601D Eclipse (4)Peugeot 601D Eclipse (5)Peugeot 601D Eclipse (6)

A lire également:
Ben Ellerbeck, l’inventeur du coupé-cabriolet

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz