Accueil Actualités Entreprise Effet papillon: les communistes Indiens bloquent une usine Ford au Canada!

Effet papillon: les communistes Indiens bloquent une usine Ford au Canada!

166
0
PARTAGER

La semaine prochaine, les 3 000 ouvriers de l’usine Ford de Oakville, dans l’Ontario, resteront chez eux. Le site produit des Ford Flex et le soucis, c’est qu’ils manquent de transmissions. En cause: des troubles sociaux chez le sous-traitant Indien.

Rico Auto Industries est un fondeur Indien. Depuis 1984, il produit des pièces pour l’industrie automobile.

Il fabrique notamment des éléments de transmissions pour Ford Flex.

Rico est situé à Gurgaon, dans l’état d’Haryana, où sont localisés de nombreux équipementiers automobiles.

L’industrie connait une forte croissance, mais les conditions de travail y sont difficiles. Or, en Inde, les manifestations sont aussi imprévisibles que violentes (ci-après, à titre d’exemple, une image d’une manifestation contre le prix de l’essence, en 2008.)

Le 18 octobre, des ouvriers de Rico protestèrent contre le licenciement de l’un d’entre eux. Ces ouvriers étaient proche du syndicat All India Trade Union Congress (AITUC), lui-même affilié au PC Indien.
Les ouvriers de Rico furent accueillis par des nervis à la solde de leur patron et armés de barres de fer. Sous le regard passif des policiers, les manifestants furent à parti. Bilan: 1 mort et une trentaine de blessés.

Le 20 octobre, les ouvriers décidèrent de faire grève. D’après l’AITUC, le mouvement fut suivi par 90 000 ouvriers, alors que le syndicat des équipementiers automobile parle de 2 000 à 4 000 grévistes.

En conséquence, Rico n’a pas pu produire d’éléments de transmission pour Ford Flex. D’où le chômage technique dans l’Ontario.

Le mouvement fit tâche d’huile et des débrayages furent organisés dans d’autres usines de Gurgaon, notamment celles de Hyundai et de Hero-Honda.

Ce dernier est excédé: en septembre, sa chaine fut arrêtée 15 jours à cause de différentes grèves. Le fabricant de scooters menace de quitter le pays pour s’installer dans un endroit plus « calme ».

Source:
The Wall Street Journal

A lire également:
Ford: supression de 500 emplois dans une usine de 4×4 au Canada

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz