Accueil Cabriolet Essai Chrysler Sebring CRD Limited: breakfast in America (2/3)

Essai Chrysler Sebring CRD Limited: breakfast in America (2/3)

284
10
PARTAGER

Suite de l’essai de la Chrysler Sebring cabriolet. A l’intérieur, c’est l’Amérique! (NDLA: je sais, elle était facile, celle-là.) A savoir, de l’espace, du suréquipement et… Une finition exécrable.

On l’a dit plus haut, le premier point marquant de l’habitacle, c’est l’espace. Contrairement à de nombreux cabriolets, c’est une vraie 4 places. Les dimensions intérieures sont proches de celles d’une Audi A5 cabriolet, pourtant positionnée plus haut.

On est loin de l’austérité germanique. Chez Chrysler, on sait qu’il existe d’autres couleurs que le gris! Même les ceintures sont marron.

Par ailleurs, on vous déroule le tapis rouge. Chrysler France ne propose qu’une finition, la Limited. L’équipement d’origine est ultra-complet: vitres et rétroviseurs électriques, cruise control, sièges avants chauffants, climatisation, allumage automatique des phares.
Elle dispose en plus de la peinture métallisée et du pack « Techno » (GPS/radio-CD avec port USB, bluetooth et prise jack pour lire les MP3.) Le pack Techno est de série sur la version V6.

L’intérieur est truffé de charmants détails, comme les logos imprimés sur les sièges.

J’ai particulièrement apprécié les compteurs rétros à fond blancs…

Qui s’éclairent en bleu.

Rien à redire sur l’ergonomie.

Au contraire, elle pourrait même donner des leçons à d’autres.

Eh, regardez, messieurs les concepteurs de la 206+: la poignée pour rabaisser le siège n’est pas la même que celle pour régler le siège! Ainsi, il se remet en place sans problème!

Regardez, messieurs les concepteurs de la Citroën C3 Pluriel: un porte-gobelet suffisamment profond pour y mettre un gobelet!

En plus, vous pouvez choisir de réchauffer un peu votre breuvage ou de le garder au frais.

Les passagers à l’arrière ne sont pas trop mal lotis avec un porte-gobelet et une enceinte par personne.

Par contre, pas de commande pour les vitres électriques arrières, laissées à la discrétion du conducteur.

Quelques fausses notes: lorsque vous coupez le contact, le GPS/radio-CD reste en marche:

Côté design, le frein à main façon utilitaire n’est pas génial.

Pas génial non plus la grosse clef acérée, idéale pour trouer les poches.

Biodégradable

C’est LE défaut de la Sebring Cabriolet (et hélas, de toutes les Chrysler importées depuis 1989): la finition.

La qualité perçue est déplorable. Les plastiques sont cheap. Et comme pour souligner ce fait, Chrysler emploie abondamment du faux bois et du faux aluminium.

Si, en compensation, Chrysler se rattrapait sur le ticket de caisse, on pourrait passer l’éponge. Sauf qu’à 34 570€ (37 750€ avec le pack Techno et la peinture métallisée), la Sebring cabriolet CRD est au même prix que ses concurrentes. La 308 CC HDI Fap 136ch est à 33 650€ et à options égales, on arrive à 37 060€.

Rivets et boulons sont apparents.

Ouvrir la porte et voir les deux vis de fixation du crochet, ce n’est déjà pas top. Mais lorsque les deux vis sont rouillées (alors que d’après la CG, elle n’a que 4 mois), vous pouvez vous poser des questions.

Et croyez-moi, ce ne sont pas les seules vis rouillées.

Toit, toit, mon toit

D’origine, elle dispose d’un coffre de 356dm3.

Evidemment, comme tout coupé-cabriolet, il y a une zone (délimitée par un cache en plastique) qui sera prise par le toit.

Il vous reste alors 193dm3.

Cela reste suffisant pour faire des courses (la preuve…) Par contre, l’espace restant possède une forme en « L couché » et loi de Murphy oblige, au premier coup de frein, les victuailles glisseront au fond du coffre…

Autre soucis: un coffre très lourd, qui ne se ferme pas toujours au premier coup et qui se lève très haut.

Essai Chrysler Sebring CRD Limited Int 001.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 002.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 003.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 004.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 005.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 006.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 007.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 008.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 009.jpgEssai Chrysler Sebring CRD Limited Int 010.jpg

A lire également:
Essai Chrysler Sebring CRD Limited: born in the U.S.A. (1/3)
Essai Chrysler Sebring CRD Limited: I love America (3/3)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz