Accueil Chevrolet Le conducteur du jour: ventousées

Le conducteur du jour: ventousées

106
10
PARTAGER

Ah, les voitures-ventouses… En général, ce sont des Clio ou des 106. A Paris, j’ai découvert ces deux coupés blancs des années 70; cette fameuse « malaise era » chère à nos confrères de Jalopnik. La première fois que je les ai vues, j’ai trop pressé pour pouvoir les prendre en photos. Mais ce qu’il y a de bien avec les voitures-ventouses, c’est qu’elles ne bougent pas! Un jour où j’avais plus de temps, j’ai pu les retrouver aux mêmes endroits.

Dans la famille Fiat 124, je voudrais la méconnue. Tout le monde connait la berline 124 (notamment à cause de sa cousine Soviétique, la Lada 2101.) Le cabriolet 124 Sport eu également du succès (de nos jours, il n’est pas rare de croiser des Spidereuropa près des plages Californiennes.) A contrario, la 124 Sport Coupé eu une carrière plus courte (de 1967 à 1975) et n’a pas l’aura des autres versions. Notez d’ailleurs que chacune possède une carrosserie propre.

Les amateurs auront reconnu l’une des dernières 124 Sport Coupé, une CC (3ème génération.) Côté moteurs, la 124 Sport Coupé CC hérita du 1 608cm3 110ch double-carburateurs de BC antérieure, avant de voir passer son moteur à 1 592cm3 et 95ch. Puis, en 1974, la cylindrée fut augmentée à 1 756cm3, mais il perdit un carburateur et développait 118ch.

En 1976, la FIAT 131 remplaça la 124. La 124 Spot Coupé n’y survécu pas, alors que le spider restera près de 10 ans de plus.

On continue avec la Chevrolet Nova Concours Cabriolet. En 1977, Chevrolet voulu relancer la Nova 4ème génération (lancée en 1974) avec une version suréquipée, la Concours. Seule la carrosserie 2 portes était disponible (alors que la Nova était également proposée en versions 3 et 4 portes.)

Sous le capot, des poumons comme on savait le faire à l’époque: 6 cylindres 4,1l 110ch (autant que le 1 608cm3 Fiat, mais avec 2,5 fois sa cylindrée!), V8 5,0l 145ch ou V8 5,7l 170ch. Le tout accouplé à une manuelle 3 ou 4 rapports ou bien automatique « Turbo Hydra-matic » (dramatique?)

Remarquez au passage la calandre propre aux Concours, ainsi que le toit en vinyle signé « Cabriolet » (???.)

Apparemment, la Nova Concours ne fut pas un succès et dés 1978, elle quitta le tarif, soit un an avant le reste de la famille Nova.

P.S.: évidemment, le verbe « ventouser » n’est pas français. Il sortait de l’imagination d’un camarade du lycée, en automatisme, pour décrire une machine qui transportait des objets via une ventouse. Ca nous avait bien fait rire. La preuve: une quinzaine d’année plus tard, je m(‘en souviens!

A lire également:
Le(s) conducteur(s) du jour: bleue comme une orange
Le conducteur du jour: une autre Mini sur les Champs

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz