Accueil Actualités Entreprise Saab : nouvelle échéance fixée au mois de mai

Saab : nouvelle échéance fixée au mois de mai

29
6
PARTAGER

Saab-9-3-convertible-yellow-edition-01 Ouf de soulagement …


Saab a obtenu la prorogation jusqu’au 20 mai de son placement en redressement judiciaire décidé en février. Le processus suédois de « reconstruction », proche de la procédure judiciaire de sauvegarde, permet la poursuite de l’activité de l’entreprise en difficulté, tout en négociant le remboursement de la dette avec les créanciers.


La filiale suédoise de General Motors ne dispose donc que d’un petit délai supplémentaire pour se restructurer. Vaste défi …



Les créanciers de Saab ont accepté lundi sans réserve les modalités de la réorganisation proposée par le constructeur automobile. Ce dernier va engager des négociations pour annuler les trois quarts de sa dette. Un accord devrait être conclu en juillet, pour règlement des créanciers un an plus tard.


Une position qui a permis au tribunal de Vanersborg d’approuver la prorogation de la période pendant laquelle le constructeur est placé sous la protection de la loi sur les faillites.


Rappelons qu’un plan de restructuration a été lancé par Saab le 20 février dernier pour éviter la faillite et devenir une unité indépendante après avoir été « abandonné » par son propriétaire américain General Motors.


La cour a par ailleurs décidé que l’action de reconstruction du constructeur automobile pouvait se poursuivre jusqu’au 20 mai au plus tard, “si aucune autre décision n’est prise avant ». Saab aurait d’ores et déjà une vingtaine de repreneurs potentiels, un accord étant susceptible d’intervenir en juin.


Un représentant de l’Etat suédois et un représentant de GM, principaux créanciers de Saab, ont fait part de leur soutien au projet.


L’administrateur judiciaire de Saab, Guy Lofalk a fait valoir à l’audience qu’une concentration de la production et le lancement de nouveaux modèles augmenteraient l’utilisation des capacités de Saab. Des mesures d’optimisation auraient par ailleurs abaissé le point d’équilibre financier du groupe à un taux de production annuel de 130.000 véhicules.


Si Saab pense pouvoir parvenir à un cash flow positif dès 2011, cela ne sera pas sans peine. Le constructeur a besoin d’un financement d’un milliard de dollars (740 millions d’euros) pour restructurer sa production et lancer de nouveaux modèles.


 600 millions de dollars (443,5 millions d’euros) pourraient être obtenus auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI), les 400 millions de dollars restants pourraient trouver leur financement via annulations de créances détenues par GM, lequel fournirait également des équipements.


Saab va rapatrier sa production dans son unique usine de Trollhättan, dans le sud-ouest de la Suède, à l’exception du modèle 9-4X, destiné à l’Amérique du Nord et qui sera produit au Mexique.


Sources : Reuters, AFP

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz