Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Buick Reatta

Brève rencontre: Buick Reatta

116
6
PARTAGER

Buick_reatta_01.jpgPas tout à fait sportif, pas tout à fait luxueux et pas tout à fait futuriste, la première Buick 2 places (et la dernière?) aurait mérité mieux. Elle fut victime des décisions contradictoires et des rivalités internes de GM.

Allante.jpg

Les études de la Reatta débutèrent au milieu des années 70 via un coupé basé sur les « J-car ». Le projet ressort en 1981 avec la plateforme « E-car ». Cadillac demandait à Pininfarina de lui dessiner un cabriolet sur la même plateforme (la future Allante.) Trahison! Les designers de GM créerent la Reatta en disant que eux aussi, ils savaient dessiner de belles voitures!

Buick_reatta_02.jpg

Son nom vient du film Géant (avec James Dean) , qui se déroule au Reata ranch (avec un seul « t ».) Le temps de sa gestation, Buick abandonne les muscle-cars et cible désormais les retraités: exit le positionnement marketing de « mini Corvette ». En plus, l’ingénierie de Buick est regroupée avec celles de Cadillac et Oldsmobile au sein de BOC.

Buick_reatta_03.jpgLa Reatta est présentée en janvier 1988. Mot d’ordre: ce coupé 2 places n’est pas une voiture de sport! L’accent est mis sur le tableau de bord futuriste. Pourtant, le V6 3,8l 165ch est plus nerveux qu’il n’y parait. Les Reatta sont produites à la main dans une usine à Lansing, dans le Michigan.

Buick_Reatta_cab.jpg

Buick voulait la produire en petite série… Mais les ventes étaient inférieures à cela. Le cabriolet, lancé en 1990, fut un flop. GM va très mal et chez BOC, Cadillac (qui a la main) ne pense qu’à sauver sa peau. En mars 1991, la Reatta est sacrifiée après seulement 21 751 unités.

Buick_reatta_89.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Cadillac Cimarron
Brève rencontre: Buick Riviera

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz