Accueil Actualités Entreprise Ford : réduction de production chez Volvo par mesure d’économie

Ford : réduction de production chez Volvo par mesure d’économie

55
6
PARTAGER

Volvo_c30_01 Quand on s’appelle Ford et qu’on racle désespèrément les fonds de tiroir pour trouver quelques économies par ci par là, on frappe fort … mais parfois chez les autres, ou presque. Entendez par là : filiale et non pas société mère avec un impact sur la main d’oeuvre Outre-atlantique et non pas locale.

Volvo Cars, filiale suédoise de Ford Motor, a l’intention de réduire ses effectifs et de supprimer l’équipe de nuit dans son usine de Göteborg face à la dégradation de son marché, vient ainsi de déclarer un porte-parole de l’entreprise.

Dans un article publié mardi, le Wall Street Journal, explique que Ford veut réduire la production de Volvo pour réduire ses coûts et limiter ses pertes. Le quotidien ajoute qu’Allan Mulally, le directeur général de Ford, envisage même de céder la marque haut de gamme.

« Nous allons discuter d’ici quelques semaines avec les syndicats de la suppression de l’équipe de nuit à l’usine de Torslanda », a déclaré Olle Axelson, porte-parole de Volvo.

Ce dernier a précisé que le projet concernait directement 700 personnes dans la production, la logistique et les fonctions de support mais que le nombre de postes supprimés serait inférieur car d’autres équipes devraient être renforcées. Les mesures devraient prendre effet à la fin de l’année ou au début de l’année prochaine, tandis que la cadence de production devrait être ramenée de 51 voitures par heure à 44 dès cet été. La troisième équipe du site de Torslanda, avait été introduite à l’été 2006, à une période où la demande était beaucoup plus forte.

Volvo Cars, qui produit environ 450.000 voitures par an, assemble ses plus gros modèles en Suède et les plus petits en Belgique, avec un effectif total de 25.000 personnes.

Le constructeur a d’ores et déjà supprimé 3.000 postes en deux ans et demi par le biais de départs naturels et volontaires. En dépit de son succès sur les marchés russe et chinois, la filiale suédoise de Ford a en effet subi de lourdes pertes au premier trimestre (900 millions de couronnes suédoises, soit quelque 97 millions d’euros). Volvo met ces mauvais résultats sur le compte de la baisse du dollar, de la hausse des prix des matières premières et du ralentissement des marchés automobiles européen et américain. Autre argument invoqué : l’engouement actuel pour les modèles à faible consommation.

Olle Axelson a par ailleurs précisé que Ford n’avait donné à sa filiale aucune indication traduisant sa volonté de vendre la marque. Le constructeur américain a déjà conclu ces derniers mois la vente de ses marques haut de gamme Aston Martin, Jaguar et Land Rover, des éléments de nature à alimenter les rumeurs sur une éventuelle cession de Volvo.

En mai 2007, le site internet du quotidien suédois Goteborgs Posten affirmait ainsi que l’allemand BMW pourrait se montrer intéressé.

Source : Reuters, AFP, CCFA

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ford : réduction de production chez Volvo par mesure d’économie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AUTOACBC
Invité

Je pense que nous allons connaître d’autres situations comme celle-ci.A plus petite échelle une entreprise dans le négoce automobile Belge à fermé une semaine pour limiter ces frais…

newsfyx
Invité

En suisse depuis le 15 mai tout le contingent « modele 2008 » est épuisé, et il faut attendre fin septembre pour une S80 commandée le 16 mai… Les véhicules « gourmands » sont donc en rupture de stock et les délais s’alongent… A ne rien y comprendre… Effet de manches pour investisseurs aux frais d’employés hors US ? En tout cas Ford et en train de sabré ce qu’ils ont de mieux comme voiture… Ceci étant, je ne serait vraiment pas contre des Volvos motorisées par BMW !

Invité

Comme quoi il n’y a pas que renault qui supprime son équipe de nuit a Sandouvilles !

fulbert amselme
Invité

juste une petite reflexion et si les actionnaire de volvo-car n’avaient pas mis leurs veto a une aliances avec renault dans les annèe 80 peutre auriont nous aujourdhui toujour de vrai volvo comme on a de de vrai nissan?PS je precise que je ne suis pas un ayatholla renault-iste pas la peine de m’insultè merçi (j’ai deja eu mon compte sur ce blog)

rico
Invité

Ah ! parce qu’il y a de « vraies » Nissan ?
🙂

wpDiscuz