Accueil Actualités Entreprise Michelin : 130 millions d’euros pour la fermeture de Toul

Michelin : 130 millions d’euros pour la fermeture de Toul

78
10
PARTAGER

Michelin_pneuMichelin a annoncé lundi que les coûts de restructuration liés au projet de fermeture de son usine de Toul en Meurthe-et-Moselle, annoncé début octobre, « devraient s’élever à environ 130 millions d’euros ».

Michelin a présenté le 3 octobre aux instances représentatives du personnel un projet concernant l’arrêt de la production du site en 2009 – lequel emploie 826 personnes – ainsi qu’une réorganisation de sa production en Espagne.

f »Ces coûts non récurrents seront enregistrés en totalité dans les comptes du groupe en 2007″, précise Michelin dans un communiqué.

« Il s’agit tout à la fois de pourvoir au financement du volet social du projet, de prendre en compte les coûts de dépréciation des équipements et bâtiments ainsi que ceux nécessaires à la réindustrialisation du site de Toul et la revitalisation du bassin environnant », précise le fabricant de pneumatiques.

L’usine de Toul «fabrique des pneus tourisme milieu de gamme, très fortement concurrencés par des pneus importés de pays à faibles coûts de production qui ont massivement investi ce créneau depuis cinq ans» et «le marché est en surcapacité pour les catégories de pneus fabriqués à Toul», justifiait en octobre dernier Michelin. «Malgré d’importants efforts d’investissement et la rationalisation des procédés industriels, l’usine a un coût de production plus de 50% supérieur à celui de ses concurrents et n’est plus compétitive», poursuivait alors le groupe.

Le groupe prévoit notamment d’arrêter d’ici à la fin 2008 la production de pneus tourisme à Lasarte, en Espagne, l’usine n’étant plus considérée comme compétitive “en raison de sa taille insuffisante”. Quelque 500 personnes sont employées sur cette ligne de production.

Les coûts liés à la réorganisation des activités industrielles en Espagne « seront communiqués dans quelques jours », ajoute Michelin.

Source : AFP

A lire également :

. Michelin : fermeture à Toul/ réorganisation en Espagne

. Michelin dans la course … à la productivité

. Mercedes va fermer son usine de Barcelone (Espagne)

. Renault réduit la cadence en Espagne

. Renault–Espagne:production réduite et chômage technique

. PSA : la Xsara Picasso transférée de l’Espagne à Rennes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Michelin : 130 millions d’euros pour la fermeture de Toul"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos
Invité
Ben
Invité

Encore des chômeurs. Salauds de pauvres. Trop content de vivre aux crochets de la société et de pas se lever le matin.

A noter :
Michelin annonce une amélioration de 2.2 points de sa marge opérationelle avant éléments non récurrents à 10.2 % pour le premier semestre 2007.
http://www.michelin.com/corporate/front/templates/affich.jsp?codeRubrique=32&lang=FR

Espérons que ça consolera les chômeurs. Après tout, c’est un peu grâce à eux…

Pierre V.
Invité
Il faut vraiment ne pas connaitre l’histoire de Michelin pour écrire un commentaire pareil. Michelin, même si cela peut sembler désuet, n’a jamais considéré l’Homme avec un H comme une variable d’ajustement. Les faits sont les faits : les coût de main d’oeuvre rendent non concurrentiels des produits made in france. Est-ce la faute de Michelin, ou de nos politiques depuis 25 ans ? Les syndicats défendent leurs positions en se battant sur les salaires ; les vrais enjeux sont l’emploi (il est vrai que les chômeurs n’apportent pas de cotisations) et l’habitat, hors de prix par la faute de… Lire la suite >>
Ben
Invité

cqfd ? Je n’ai rien vu de démontré moi. Et à moins que cette usine ne soit réellement déficitaire, c’est juste qu’on pouvait faire plus de profits ailleurs.

Mais peut être que j’ai tort. Tout ça, c’est la faute à l’état et au coût des loyers.

THP
Invité
Encore des délocalisations. Quand va-t-on comprendre que notre modèle de société n’est pas bon: les usines ferment et se délocalisent vers les pays à main d’oeuvre bon marché. Evidemment, nous n’avons pas de frontières, pas de droit de douanes. Tout le monde vend chez nous mais quand on vend hors d’europe on se tape des taxes (chine, japon,corée…).Cocu et battu!!! Certains pensent que c’est la faute des entreprises et de leur patron: oui, certainement mais on fait tout pour leur donner les outils de la délocalisation et quand on connait la nature humaine, il ne faut pas s’étonner….et puis si… Lire la suite >>
wpDiscuz