Accueil Divers Francfort 2005: La flamme du soldat inconnu

Francfort 2005: La flamme du soldat inconnu

38
2
PARTAGER

Dsc06504b Dans les halles fourre-tout dédiées au Tuning/Design, la surprise est au coin du stand. On y découvre de vieilles mamies joliment maquillées, des athlètes anabolisés en petite culotte et gros biceps, des insectes aux motorisations improbables et…. ‘ça’ ! Pas de nom (est ce un mal ?) mais une histoire. Le papa du jeune homme qui m’a fort gentiment accueilli caresse le rêve de faire sa propre automobile. Ca n’est pas nouveau puisque la première version de ‘ça’ répandait ses boulons sur le Nurburgring dès 1977 et depuis les évolutions se succèdent lentement. Vous êtes face à la quatrième mouture. En fait, l’homme est patron d’une société germano-andoranne qui travaille dans les matériaux composites, qui fabrique également des casques intégraux, suite logique de son activité première. Bien avant une McLaren F1, ‘ça’ accole 3 sièges sur une seule rangée et bien avant le Hummer, il arbore une sale gueule de baroudeur irritable. La bouilloire centrale est actuellement un Ford Duramax Turbo diesel qui cube 6 bons litres de cylindrée et comme vous pouvez le constater, l’étude de design est encore assez rudimentaire, pour ne pas dire plus…ou moins. En fait, ‘ça’ est soi disant modulable et si jamais un acheteur se faisait connaitre, sûr que les instigateurs de ce délire de passionné se feront un plaisir de subvenir aux désirs les plus fous en matière de carrosserie.

Dsc06503b ‘ça’ est tout de même plutôt émouvant dans une kermesse publicitaire de la taille du salon de Francfort et j’ai vraiment du mal à être sévère envers un enthousiasme et une envie d’entreprendre aussi irradiants. Notamment lorsque le jeune homme m’avoue à la fin de la discussion qu’il fait ça simplement par admiration envers le travail d’un père que l’on imagine avoir consacré beaucoup de sa vie et de ses espoirs dans cette auto. Bel hommage sincère qui fait un bien fou dans ce maelström bruyant et coloré, dégoulinant de suffisance publicitaire gargarisante et dont la substance essentielle disparait plus que jamais derrière les apparats de la communication outrancière.
Moi, énervé ? Juste fatigué… mais ça va passer !

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Francfort 2005: La flamme du soldat inconnu"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
damarco
Invité

Initiative éminément sympathique. Reste à savoir si il compte l’homologuer. En France, on ne pourrait pas…

P.Garcia
Invité

le caractère éminement amateur de ce projet restera forcément un acte isolé à moins d’une dizaine d’exemplaire mais le seul contraste entre la Global compagnie Allemande et ‘ça’ suffit à mon bonheur. maintenant faut pas deconner, sur la route ca doit faire peur…..

wpDiscuz