Accueil Ecologie Formule E – Berlin 2017 – course 2 : Buemi prend sa...

Formule E – Berlin 2017 – course 2 : Buemi prend sa revanche

57
0
PARTAGER

Spécificité de ce rendez-vous berlinois de la Formule E, deux courses sont au programme. Hier, Rosenqvist a survolé les débat et Buemi a été disqualifié après course. Ce dimanche va-t-il changer la donne ou être un bis repetita ?

Qualifications : Rosenqvist continue sur sa lancée

Le tirage au sort des groupes de qualification a voulu que les deux pilotes Mahindra soient dans le groupe 1, les deux Renault e.Dams dans le groupe 2 et les deux pilotes Faraday Future dans le groupe 4. Mais en Formule E, les pilotes se décalent suffisamment pour ne pas se gêner dans leurs tentatives de tour rapide. Rosenqvist est dans le groupe 1 et devrait signer un premier temps de référence. Suffisant pour la pole ? Ce matin durant la séance d’essai libre, il a signé un temps en 1:09:086 mais il n’est que 5ème. Buemi a explosé le meilleur temps en 1:07:712. 1 seconde de moins que le 2nd, Engel. A confirmer.

Dans le premier groupe, les pilotes s’échangent les uns après les autres le meilleur temps. Il faut attendre le dernier tour lancé pour voir Rosenqvist prendre le meilleur sur les autres. L’autre Machindra s’arrête pour faire un reset du système. Heidfeld ne signe qu’un 1:11:267 et sera loin sur la grille. Rosenqvist a mis la barre à 1:08:035. Très bon temps qui devrait lui valoir une place dans les 5 premiers. Suivent, Engel, Sarrazin et Piquet Jr.

Abt, Carroll, Dillmann, Prost et Buemi s’élancent à leur tour. Dans son premier tour rapide, Abt se hisse juste derrière Rosenqvist. Carroll sur Jaguar ne peut doubler que Heidfeld. Mais, on attend surtout les Renault e.Dams qui étaient en difficulté hier. Prost signe le 3ème temps mais Buemi signe le meilleur temps. 1:08:022. 13 millièmes de mieux que Rosenqvist. Les deux premiers devraient se qualifier pour la super pole (qui compte les 5 meilleurs temps NDLA).

Dans le groupe 3, Di Grassi et Lopez font figure de favoris. Ils sont accompagnés de Da Costa, Evans et Turvey. Di Grassi signe le 3ème temps provisoire. Mais tout le monde est mis d’accord par Lopez qui déloge Buemi du meilleur temps. Prost est éjecté de la super pole. Di Grassi a intérêt à tenter d’améliorer car sa 4ème place est tendue. D’ailleurs le voilà 5ème car Turvey lui est passé devant. Lopez est le premier à passer sous les 1:08 en qualifications. 1:07:854 exactement. Di Grassi n’améliore pas et devrait sauter de la super pole. Déception sans doute. Sauf grande surprise, Lopez et Buemi seront en super pole, Rosenqvist sans doute aussi vu le peu d’écart. En revanche Turvey et Di Grassi sont menacés.

Bird, Duval, D’Ambrosio, Vergne et Frinjs vont tenter de rentrer dans le top 5. Bird déloge son coéquipier Lopez du meilleur temps. Duval n’est que 10ème. On attend de voir ce que peut faire Vergne. 3ème temps ! Frinjs n’est que 14ème et D’Ambrosio 12ème. La Super Pole se jouera donc entre Rosenqvist, Buemi, Vergne, Lopez et Bird.

Rosenqvist s’élance pour sa tentative en super pole. 1:08:208, bon temps, sans plus. La température qui augmente n’est pas en faveur de meilleurs temps. C’est au tour de Buemi de s’y attaquer. C’est moins bon. 1:08:306. Pourtant le Suisse n’a pas l’air d’avoir fait d’erreur. Vergne est en piste. Lui aussi donne tout, frôle les murs. Mais à l’arrivée c’est le 3ème temps ! 1:09:103. Vraiment à se demander si la température n’est pas trop importante et faire chauffer les batteries.

Lopez entre en piste et va tenter de décrocher la pole qu’il a manqué hier pour 1 millième. Il est en retard à l’intermédiaire. 3ème temps. 1:08:454. Bird s’élance. Mais très vite il est en retard sur Rosenqvist. A l’arrivée c’est le 4ème temps. Rosenqvist signe la pole, sans doute aidé par sa position d’ouvreur sur cette super pole. Il est lui-même surpris. Rosenqvist et Buemi seront en première ligne, avec les DS Virgin en embuscade. Pour Mahindra c’est mitigé. La pole d’un côté et la dernière place pour Heidfeld. Di Grassi en 7ème place devra cravacher pour remonter (ou faire une stratégie décalée). La course verra-t-elle une voiture de sécurité ? Celle d’hier n’en a pas vu.

Course : Rosenqvist et Buemi sur une autre planète

Il y a 2 tours de plus qu’hier dans cette course. La question de gestion de l’énergie est donc différente d’hier.

Rosenqvist en pole va se méfier de Buemi et de sa Renault-e.Dams plutôt bonne dans l’exercice du départ. Surtout qu’ici il est en courbe et demande de la dextérité. Rosenqvist part très vite et n’est pas inquiété par Buemi. Lui au contraire voit les deux DS Virgin sur ses talons. Bird attaque son coéquipier mais Lopez résiste. Derrière, Engel et D’Ambrosio se touchent. A la fin du premier tour, Heidfeld a gagné 4 places. Prost a passé Evans.

Tour 3/46 : meilleur tour pour Buemi. Il se rapproche de Rosenqvist qui avait creusé un petit écart. Les deux DS sont un peu décrochées, suivies de près par Vergne. Turvey a visiblement un souci car il se fait passer successivement par Di Grassi, Abt puis Prost en 1 tour 1/2. Heidfeld est déjà remonté 12ème au 5ème tour, mais il consomme plus d’énergie.

Tour 7/46 : Buemi n’est qu’à 1 seconde de Rosenqvist alors que les DS Virgin sont à 4 secondes. Vergne s’est fait décrocher et est sous la menace de Di Grassi. Heidfeld passe D’Ambrosio. Il est sur une stratégie agressive. Il devrait faire un tour de moins avec cette voiture. Abt, Di Grassi et Buemi récoltent le fan boost. Un peu plus de puissance pour ces trois là pendant quelques secondes.

Tour 14/46 : Ca y est, Heidfeld est remonté dans les points. Il a doublé Evans et le voilà 10ème. Reste à voir comment il va gérer son manque de batterie désormais. Il a 4% de moins que les autres. Et encore 8 tours avant la mi-course souvent synonyme de changement de voiture.

Tour 17/46 : Qu’arrive-t-il aux pilotes DS Virgin ? Bird déborde Lopez dans la grande courbe à gauche mais Lopez ne cède pas. Bird se rabat sur son coéquipier et les voitures se touchent. Bird part au large et revient 6ème entre les deux Abt Schaeffler. Abt puis Prost le passent peu après. Les deux voitures étaient en piste pour un podium et voilà Bird qui décide de faire n’importe quoi.

Tour 19/46 : Vergne profite de la touchette pour se rapprocher de Lopez et le passe. Voilà le pilote Techeetah sur le podium provisoire. Di Grassi le passe peu après. Abt l’imite en faisant l’intérieur. Les pilotes DS Virgin peuvent aller se taper la tête contre un mur pour cette manoeuvre idiote. Lopez a aussi un peu trop consommer et doit économiser.

Tour 22/46 : Les pilotes passent sous les 10%, on est dans les 2 derniers tours avant changement de monture. Heidfeld a perdu 2 places en économisant la batterie. Buemi met a pression à Rosenqvist. A a fin du 23ème tour, les pilotes plongent dans les stands. Les deux Mahindra se gênent dans les stands ! Rosenqvist est bloqué en partie par Heidfeld. Mais il garde le tête. Incroyable. Dans le changement de voiture, Prost s’est fait passé par Bird.

Tour 29/46 : Rosenqvist et Buemi sont vraiment seuls dans cette course. Buemi reste à porté de tir et va sans doute s’aider de son fan boost pour passer la Mahindra à un moment. Di Grassi se fait pressant sur Vergne. Mais JEV a du métier pour se mettre au bon endroit à l’abord des virages.

Tour 32/46 : Buemi utilise son fan boost. Mais en vain. Di Grassi force Vergne à un freinage tardif et il le passe à la première épingle. Vergne descend du podium provisoire. Un tour après, Abt utilise son fan boost à son tour pour porter une attaque sur Vergne qui résiste. Les voitures se touchent mais Vergne est à l’intérieur et reste 4ème.

Tour 34/46 : La sanction tombe. Rosenqvist prend une pénalité de 10 secondes pour une sortie non sûr de son stand. L’équipe Mahindra peut s’en vouoir, ils vont se priver d’une deuxième victoire. Buemi lui, n’a plus qu’à suivre. D’Ambrosio lui prend un drive thourgh pour ne pas avoir respecter le temps minimum d’arrêt au stand.

Tour 38/46 : Vergne emmène un petit train avec les DS Virgin et Prost. Rosenqvist tente de maintenir son écart sur Di Grassi qui est à plus de 12 secondes. La 2nde place est en jeu. Lopez se montre dans les rétros de JEV et tente un petit extérieur. JEV se défend. 2 tours plus tard, Lopez surprend Vergne et le passe à l’épingle. Mais Lopez a 1% de batterie en moins, il sera peut-être obligé de lever le pied plus tard.

Tour 42/46 : Vergne est désormais sous la pression de Bird. Bird et Vergne se croisent. Bird est vraiment tout près de la Techeetah. Devant, Rosenqvist mène toujours avec un peu plus de 12 secondes sur Di Grassi. Buemi lui, est à un peu plus de 1 seconde du leader et est virtuellement vainqueur de l’épreuve. Lopez passe sous les 10% alors qu’il reste un peu plus de 1 tour. Prost est le dernier des 10 premiers à passer sous les 10% mais pas sûr qu’il puisse s’en servir.

Rosenqvist l’emporte mais avec la pénalité de 10 secondes, il recule à la 2nde place derrière Buemi le vainqueur de la course. Di Grassi est sur la troisième marche du podium, devant Abt, Lopez, Vergne, Bird et Prost. Turvey prend la 9ème place devant Heidfeld 10ème revenu de la 20ème place ! Dommage pour Felix qui moralement méritait sa deuxième victoire du weekend. Sur une erreur de son équipe, il doit laisser cette 1ère place.

Au championnat, Buemi reprend 10 points à Di Grassi. Il limite la casse par rapport à hier et sa disqualification. Di Grassi reprend tout de même 11 points sur le weekend. Prost perd sa 3ème place au profit du héros de ce weekend, Rosenqvist. Après un bon début de saison, Vergne et Techeetah continuent de marquer le pas. Lopez revient sur lui, en dépassant son coéquipier Bird. Les deux pilotes DS Virgin peuvent pourtant s’en vouloir de s’être gênés ainsi.

Championnat pilotes :
1 – Buemi 157 points
2 – Di Grassi 125 points
3 – Rosenqvist 83 points
4 – Prost 72 points
5 – Heidfeld 63 points
6 – Vergne 52 points
7 – Lopez 50 points
8 – Bird 47 points
9 – Abt 46 points
10 – Piquet Jr. 33 points

Renault-e.Dams repart de Berlin avec 58 points d’avance sur Abt Schaeffler Audi Sport. Mahindra conforte sa 3ème place mais compte 80 points de retard. Le prochain rendez-vous est encore un double rendez-vous, à New-York sur le circuit de Brooklyn, les 15 et 16 juillet 2017. D’ici là, bon nombre de ces pilotes se seront retrouvés la semaine prochaine aux 24 Heures du Mans.

Championnat constructeurs :
1 – Renault e.Dams 229 points
2 – Abt Schaeffler Audi Sport 171 points
3 – Mahindra Racing 149 points
4 – DS Virgin Racing 97 points
5 – Techeetah 57 points
6 – NextEV NIO 51 points

Illustration : Renault-e.Dams, Formule E

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz