Accueil BMW BMW et le sport auto : WEC, formule e comme nouveautés

BMW et le sport auto : WEC, formule e comme nouveautés

93
6
PARTAGER

Le sport auto et BMW c’est un peu « je t’aime, moi non plus ». Touche à tout, le constructeur bavarois a aussi tendance à déserter les rangs d’une discipline une fois les résultats obtenus, ou s’ils ne viennent pas (on se souvient tous du passage désastreux en Formule 1).

BMW vient d’annoncer un « réalignement stratégique » de son programme sportif et on peut noter l’engagement en Formule e et un retour en endurance mondiale. le constructeur rappelle qu’il y a 7 années ils ont abandonné la F1 et qu’il y a 4 ans seulement ils sont revenus dans le championnat de super tourisme germano-allemand, le DTM. L’engagement en DTM va continuer ainsi qu’en IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

Si en DTM, BMW peut viser le titre pilote avec Wittmann et le titre constructeur avec le team RMG (et deux écuries dans le top 3), en IMSA, l’histoire est un peu moins rose. BMW est en 4ème ou 5ème position selon la catégorie mais cela n’empêche pas de rempiler.

La Formule e pour justifier le programme BMW i

La première annonce vient de l’engagement de BMW au côté de Michael Andretti en Formule e. Partenaire technique de l’écurie Andretti, BMW (qui fournit aussi la voiture de sécurité avec une i8 NDLA). BMW indique clairement que ce partenariat vise à évaluer la possibilité d’un engagement plus poussé. Il ne serait pas surprenant que, la saison prochaine, BMW s’investisse plus avant dans l’écurie.

BMW rejoint d’autres constructeurs dans la série avec par exemple Audi, impliqué depuis le début de la Formule e tout comme Renault avec eDams, Jaguar, DS, Mahindra, Faraday Future, etc. « La mobilité électrique va continuer de prendre de l’importance. Ces 10 dernières années (sic.), nous avons construit une position de leader de l’industrie automobile dans ce domaine avec BMW i. A travers notre partenariat avec Andretti Formula E dans le championnat de Formule E, nous verrons, en plus, une interaction très serrée entre la course automobile et le développement de nos modèles de production (…) » déclare Klaus Fröhlich, membre du Conseil d’Administration de ‘BMW AG, Development’.

Un retour au Mans, en GTE

La deuxième annonce est le retour en WEC. En fait l’arrivée en WEC plus précisément car il faut se rappeler que BMW a quitté l’endurance mondiale fin 2011 alors que le championnat WEC se lançait en 2012. La dernière apparition de BMW dans la Sarthe fut en LM GTE avec une M3 GT et dès 2018, la marque à l’hélice fera le championnat complet et donc fera son retour aux 24 Heures du Mans, en catégorie GTE là encore. Les détails seront annoncés dans quelques mois.

Jens Marquardt, patron de BMW Motorsport semble enthousiaste : « A partir de 2018, nous voulons accroître nos activités en courses GT et faire le championnat mondial FIA WEC de même que l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship. Cela inclut évidemment aussi notre retour au Mans, que nous attendons particulièrement. La façon dont le WEC s’est bien développé nous rend confiants dans un grand avenir pour les courses GT ».

Dakar, courses clients, jeunes pilotes

Que les fans se rassurent, le Dakar n’est pas oublié avec X-Raid qui continue l’engagement des MINI. Pour le moment BMW ne parle que de l’édition 2017 et l’avenir dépendra certainement des résultats face au tout nouveau Peugeot 3008 DKR et au Toyota Hilux qui passe en 2 roues motrices comme le Lion de Sochaux. Evidemment, BMW continue ses programmes de compétition client ainsi que ceux de détection des jeunes talents.

D’aucuns auraient certainement aimé un retour en LM P1 pour le WEC pour pimenter un peu la bataille à 3 de la catégorie. Mais, il semble que BMW préfère miser sur le GT, moins onéreux et porteur d’image pour les GT de production. L’arrivée en Formule e prouve, s’il en était besoin que la course de monoplaces électriques attire les grands noms, à la fois par son image mais aussi par des coûts maîtrisés. Dommage également de ne pas voir BMW retourner en WTCC, mais ne boudons pas notre plaisir de voir une catégorie WEC GTE avec toujours plus de concurrents.

Source et illustration : BMW (M6 GTLM du championnat IMSA)

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "BMW et le sport auto : WEC, formule e comme nouveautés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Le GTE Pro que l’on disait moribond il y a quelques années est en train de prendre le pas sur le LMP1 et ses trois constructeurs.

Admin

Le LMP1H est une très belle catégorie mais bien trop chère. Il y a des doutes sur l’implication d’Audi l’année prochaine, si tout à coup Porsche et Toyota se retrouvent à deux ça devient compliqué… Le fait de voir Ford et BMW qui sont des généralistes préférer s’engager en GTE devrait faire (et fait sûrement) réfléchir l’ACO.

gigi4lm
Invité

C’est bien comme ça que je le sens. On a cru un moment voir les constructeurs se bousculer au portillon pour venir en LMP1 mais le prix et peut être le manque de lien visuel avec la production de série fait réfléchir les constructeurs qui ne s’investissent pas que pour l’amour du sport.

AXSPORT
Invité

Ils n’ont même pas une GT digne de ce nom dans leur gamme et ils viennent en GT PRO……
Ah le marketing……….

gigi4lm
Invité

Ford non plus n’en avait pas, alors ils en ont construit une.

klm
Invité

basée sur la riley dp mk26.

wpDiscuz