Accueil Champ Car Indycar 2014 : Detroit Belle Isle

Indycar 2014 : Detroit Belle Isle

43
0
PARTAGER

Pole et victoire dans la course 1, doublé dans la course 2, le team Penske a dominé (euphémisme) le double-rendez-vous de Detroit. Une semaine après la déconvenue d’Indianapolis, Will Power et « Spiderman » Helio Castroneves font le plein de points.

Pas le temps de se reposer! Il y a quelques années, l’Indycar a décidé de surfer sur « l’effet Indy » en enchainant les épreuves post-Indianapolis. Quant à Ryan Hunter-Reay, il doit se taper une virée express à travers les Etats-Unis, avec madame et leur fils (pour le côté « famille », qui plait beaucoup Outre-atlantique.) On les voit ici au sommet de l’Empire State Building, à New York.

Indycar 1

Course 1

Pas d’US F2000, de Pro Mazda ou d’Indy Lights à Detroit. Par contre, il y a une double-ration d’Indycar. 2e à « Indy », Helio Castroneves décroche la pole, sa première de 2014. Hunter-Reay, lui, frotte un mur et part avant-dernier. Maigre consolation : son rival au championnat, Will Power (Penske) est qualifié au 16e rang.

Indycar 2

Course 1

Jack Hawksworth (Bryan Herta) double le 2e, James Hinchcliffe (Andretti.) Voilà qui permet au poleman de s’échapper. Peu après, Simon Pagenaud (Sam Schmidt) se paye un mur. C’est son premier abandon depuis… 2012. Quoi qu’il en soit, les drapeaux jaunes sont de sortie et l’avance de Castroneves, réduite à néant.

Peu après le restart, c’est Mike Conway (Carpenter) qui est dans le mur. Les deux vainqueurs de Detroit 2014 sont out ! Nouveaux drapeaux jaunes.

Les arrêts aux stands bousculent la hiérarchie. Graham Rahal (Rahal) se retrouve en tête devant Marco Andretti (Andretti) et… Power ! Pour Hawksworth, l’arrêt s’éternise suite à un pépin mécanique. Castroneves retrouve les commandes à mi-course, devant Hinchcliffe et Scott Dixon (Ganassi.) Ca s’arrête là pour Josef Newgarden (Sarah Fisher), nouvelle victime des rails.

Power, qui a un arrêt de moins, se retrouve en tête. Il enchaine les tours rapides et lorsqu’il passe aux stands, il se retrouve 2e, derrière Ryan Briscoe (Ganassi.) L’Australien double son ex-équipier. Cette fois, pas de drapeaux jaunes. En revanche, Rahal (passé 2e suite à l’arrêt de Briscoe) revient fort. Comme à Indianapolis, c’est une arrivée au sprint.

Power s’impose in extremis devant Rahal. Tony Kanaan (Ganassi) est 3e. Castroneves, qui a mené durant l’essentiel de la course, est 5e. Sébastien Bourdais (KV), unique Français rescapé, est 13e.

Indycar 3

Course 2

Castroneves veut au moins les deux poles. Il semble intouchable… Mais Takuma Sato (Foyt) réalise un meilleur temps in extremis.

Indycar 4

Power et Pagenaud sont cote à cote au départ. Les deux pilotes se sont fréquemment chamaillés par le passé et l’Indycar imagine un départ chaud bouillant. Au point de lancer un mot-dièse, #Indyrivals !
Après un premier départ avorté, la course 2 démarre. Power envoi effectivement un adversaire dans le décor, mais il s’agit de Newgarden. Rahal et Justin Wilson (Dale Coyne) ne peuvent l’éviter et les « jaunes » d’être de sortie dés le premier tour !

Au restart, Power est puni d’un drive-through, tandis que Sebastian Saavedra (KV) termine dans le mur. nouveaux drapeaux jaunes.

Au tiers de la course, Conway, Castroneves et Andretti sont au coude-à-coude. Sato, victime d’arrêts aux stands inopportun, tombe dans le peloton. En prime, le poleman touche Briscoe et doit repasser aux « puits ». Castroneves s’impose sur ce petit monde. Hawksworth, un temps menaçant, est puni d’un drive-through mortifère (pour vitesse excessive dans les stands.) Power, toujours N°1 sur la stratégie, passe 2e. Pour gagner des places, il a du sauter un arrêt, du coup, il lève le pied. Du coup, un embouteillage se forme derrière l’Australien et comme Belle Isle est un tourniquet, les autres n’ont que leurs yeux pour pleurer. Rahal se paye un mur, mais il arrive à rentrer au ralenti, sans provoquer de drapeaux jaunes. Fin de courses pour les poissards Sato et Hunter-Reay, trahis par leurs électronique. En vue de l’arrivée, Bourdais se paye un rail et provoque des drapeaux jaunes.

Encore une fois, l’avance de Castroneves est réduite à néant. Mais ce coup-ci, le Brésilien est dans le bon wagon. Il contrôle Power, qui se satisfait de l’argent. Charlie Kimball (Ganassi) complète le podium. Chevrolet s’offre un triplé au pied du Renaissance Center (siège de GM.)
Scott Dixon (Ganassi), parti dernier, est 4e. Pagenaud est 6e.

Indycar 5

Power décroche (presque) le jackpot à Detroit. Le revoilà 1er, à 326 points. Castroneves passe 2e, à 307 points. Pour Hunter-Reay, les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas. Héros d’Indianapolis, il décroche un zéro pointé à Detroit et dégringole au 3e rang, à 299 points. Pagenaud, autre grand perdant, passe 4e à 247 points. Bourdais est 10e à 170 points.

La semaine prochaine, l’Indycar retrouvera les ovales avec la manche sur le Texas Speedway.

12Power2nd2ndDetroitDual02.JPG

Crédits photos : Chevrolet, sauf photo 2 (Indycar) et photo 5 (Honda.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz