Accueil Daytona Rolex 24 Course : Ganassi l’emporte pour la cinquième fois

Rolex 24 Course : Ganassi l’emporte pour la cinquième fois

53
1
PARTAGER

De la pole au drapeau à damiers, au vu du seul résultat la victoire de la Riley/BMW no1 du Chip Ganassi Racing peut sembler une promenade de santé. Comme souvent à Daytona, ce fut loin d’être le cas puisque quatre voitures étaient encore en mesure de l’emporter à une heure  de l’arrivée. En GT, impressionnante démonstration d’Audi qui place deux R8 Grand-Am aux deux premières positions. Porsche complète la domination des machines allemandes avec la victoire en GX.

La Riley/BMW no1 de Kimball/Montoya/Pruett/Rojas n’a jamais été loin de la tête. Menant le premier tiers de la course, la voiture no1 laissait le commandement pour deux heures à la Riley/Ford no2 Starworks, avant que la seconde Riley/BMW du Chip Ganassi Racing ne s’empare à son tour du commandement pour mener à la mi-course. Dans le groupe de tête faisaient également surface la Corvette DP no10 Velocity et la Riley/Ford du Michael Shank Racing no60. A ce point, les 7 premiers se tenaient toujours en moins de deux minutes…

La n02 avec McMurray aux volant faisait une erreur à la quinzième heure, entraînant des réparations qui la mettaient hors du coup. La seconde voiture Ganassi devait plus tard abandonner. Le début de la matinée voyait un épais brouillard tomber sur la piste et neutraliser la course pendant une bonne heure derrière safety car, avant que les hostilités ne reprennent, la bagarre étant toujours serrée en tête oû 6 voitures étaient toujours dans le même tour à l’heure 20, la no1 étant en tête en bagarre avec la Corvette DP no9. A l’approche de la dernière heure, la bataille s’était circonscrite à un duel entre la no1 avec Juan Pablo Montoya au volant face à Max Angelelli sur la Corvette DP no10. La consommation allait-elle être la clé de la course ? Non, puisque les deux autos s’arrêtaient tardivement pour un splash and dash qui ne changeait pas la nature serrée de l’affaire.

Lorsque sonnait la 24ème heure à la pendule Rolex, c’est Juan-Pablo Montoya qui passait la ligne en tête dans la voiture no1, signant sa troisième victoire personnelle dans l’épreuve alors que c’était la cinquième pour le Chip Ganassi Racing et le même score pour Scott Pruett qui rejoint Hurley Haywood au palmarès des grands vainqueurs de Daytona. La seconde position était pour la Corvette DP no10 Velocity du Wayne Taylor Racing, emmenée par Max Angelelli, Ryan Hunter-Ray et Jordan Taylor, la Riley/Ford du Michael Shank Racing de Allmendinger/Ambrose/Negri Jr/Pew/Wilson complétant le podium.

En GT, la lutte était toute aussi serrée avec de nombreux changements de leader tout au long de l’épreuve. Les plus souvent aux avant-postes étaient la Porsche Magnus no44, les Ferrari Michelotto n063 et AIM Motorsport no69 et les Audi R8 Grand-AM no24 et no52. A l’arrivée, Felipe Albuquerque passait la ligne en tête sur l’Audi R8 Alex Job Racing no24 partagée avec Oliver Jarvis, Edoardo Mortara et Dion von Moltke, devant l’autre Audi no52 APR Motorsport de Baas/Basseng/Rast/Stippler et la Ferrari no69 de Assentato/Cosmo/Lazzaro/Longhi/Wilkins.

En GX par contre, pas de suspense, c’est la Porsche Cayman no16 du Napleton Racing portant la célébrissime livrée « Hippie » de la Porsche 917 LH de Larrousse/Kauhsen du Mans 1970 qui l’emportait avec 10 confortables tours d’avance sur le second, une autre Porsche Cayman. Les trois Mazda 6 SkyactivD avaient elles disparu sur ennui moteur dans les premières heures, indiquant que Mazda a encore du pain sur la planche.

La prochaine manche du Grand-Am aura lieu le 2 Mars à Austin alors que le coup d’envoi de l’IMSA aura lieu à l’occasion des douze heures de Sebring le 16 mars.

Les résultats complets sont à consulter ici

Crédit images :  Grand-Am

Lire également:

Rolex 24 Qualifications : Chip Ganassi truste la première ligne

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Rolex 24 Course : Ganassi l’emporte pour la cinquième fois"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AMG_Boston
Invité

Interessant de preciser que la Ganassi est propulsee par un moteur BMW V8 5.0 qui equipait la M5 E39. Moteur passant entre les mains du preparateur Dinan avant d’etre installe dans la voiture. Surprenant de savoir qu’ils utilisent un bloc « ancien » mais ca prouve aussi son efficacité et endurance !

wpDiscuz