4-Matic Hochgurgl 2012

Exclusif : A bord de la future Mercedes CLA 45 AMG

La Mercedes CLA, la petite berline coupé sur la base de Classe A, débarquera sur le marché l’année prochaine. Avant sa commercialisation prévue dans plusieurs mois, le constructeur de Stuttgart nous a permis de monter à bord, pour quelques tours du circuit d’essai ÖAMTC à Innsbruck.

12C737 604 Exclusif : A bord de la future Mercedes CLA 45 AMGPour l’instant, Mercedes maintient encore un semblant de camouflage sur son véhicule, qui se caractérise principalement par une peinture de vache normande, rendant plus difficile l’appréhension de ses lignes. Si nous n’avons pas pu ramener de clichés des détails que l’on désirait (l’habitacle notamment), on nous interdisait en effet de prendre des photos de la voiture, nous pouvions toucher avec les yeux. A l’image de sa grande sœur CLS, la CLA affiche un profil à tomber par terre, avec notamment une ligne de toit fuyante se terminant sur un arrière compact, associée à une très faible surface vitrée. Il en ressort un dynamisme teinté d’élégance, plutôt rare voire inédit sur ce segment de voitures 4 portes de ces dimensions. Bien entendu, des photos espions prises en Islande ont déjà presque tout dit, mais la vision directe malgré le masquage, apporte une notion sentimentale que l’on n’a pas en regardant des photos floues et pixélisées.

12C737 612 Exclusif : A bord de la future Mercedes CLA 45 AMGEn montant à bord, on manque de se cogner la tête. Malgré la parenté directe avec la Classe A, on se retrouve dans une ambiance radicalement différente due aux montants et aux petites fenêtres qui nous propulsent directement dans un univers propre à la CLS. Une fois assis, on se demandait à quoi pouvait ressembler la planche de bord… sous ces épais morceaux de moquette ne laissant apercevoir que les compteurs. J’interroge alors mon pilote, qui m’invite tout bonnement à lever brièvement les différents voiles. Je reconnais alors immédiatement la console de la Classe A, et les mêmes aérateurs notamment. En outre, notre version 45 AMG, à l’image de tous les modèles d’Affalterbach voit le sélecteur de la boite disposé à l’avant de l’accoudoir et non acccroché comme un comodo sur la colonne de direction. Bien contenu dans notre siège avant, nous jetons un coup d’œil à l’arrière, où l’on reconnaît bien la banquette de coupé Classe C aux appui-têtes intégrées aux dossiers.

12C737 611 Exclusif : A bord de la future Mercedes CLA 45 AMGLa piste de sécurité d’Innsbruck permet tout juste de tester la réactivité d’une voiture, entre deux passages sur un rond-point rendu glissant par un arrosage intensif, et sur une montée « verglacée ». Sur ce circuit sans aucun dégagement extérieur, avec des bordures délimitant le bitume qui ne laissent aucune chance en cas de sortie de route, le pilote maison ne se laisse lui aucune limite ! Il explique alors que la transmission 4matic (4 roues motrices par Mercedes) se voit ici calibrée de manière à rendre le comportement plus sportif, en privilégiant notamment la propulsion lorsque l’ESP est déconnecté. Elle ne ressemble en comportement, aucunement à une voiture naturellement traction.  Dans ces conditions, l’homme tenait de très belles équerres, en maintenant des glissades contrôlées avec l’accélérateur, que Ken Block gratifierait sans doute d’un 9/10.

12C737 608 Exclusif : A bord de la future Mercedes CLA 45 AMGAucun des ingénieurs présents n’a voulu confirmer les données techniques du moteur qu’on a pu lire ici ou là, mais ce bloc sorti des ateliers d’AMG offre un punch surprenant, qui révèle justement bien son peps sur ce tracé très étriqué. La sonorité rauque visiblement très travaillée, rappelle les vocalises de la version 250 Sport de la Classe A. Toutefois, il n’aurait rien de définitif nous a-t-on dit. En observant le pilote agir sur les palettes de la transmission à double embrayages, on a noté une réactivité exemplaire et des passages lissés, nous semble-t-il à l’instar de ce qui se fait de mieux en ce moment sur ce segment. On ne peut toutefois rien affirmer, déjà par manque de données, mais surtout parce que nous n’avons pu en prendre le volant, malgré nos demandes exagérément insistantes.

Au final, nous avons certes passé un bon moment, mais cela a surtout nourri notre frustration. On attend maintenant avec impatience, dans un premier temps de la voir toute nue, et surtout de poser nos fesses derrière le volant !

Crédit images : Mercedes Benz

 

11 réponses
  1. Umaga
    Umaga à |

    Malheureusement, pendant qqs années, ils nous faudra supporter ce nez qui tombe, ce groin comme disait quelqu’un ici. :-(

    Répondre
    1. r.burns
      r.burns à |

      Tout dépend des ventes : c’est le client qui décide
      (force est de constater que la seule voiture qui se vend aujourd’hui, c’est la Classe A, donnant à penser que ton appréciation est plutot personnelle…)

    2. shooby
      shooby à |

      seule voiture qui se vend aujourd’hui … dans la catégorie des compactes premium, je pense que tu veux dire ?

    3. Umaga
      Umaga à |

      Ah, mais c’est une appréciation toute personnelle effectivement. Pour tout dire, je suis même certain que ce modèle se vendra bien… d’où mon regret ;-)

  2. LOL
    LOL à |

    Ça viens de moi ou c’est moche comme caisse ?

    Avis a LBG prochaine fois prenez une paire de lunette espion ^_^

    Répondre
  3. Giles
    Giles à |

    Sympa cet article
    Et la voiture aussi

    Répondre
  4. SAM
    SAM à |

    90 000 pré-commandes pour la Mercedes Classe A en Europe pour 40 000 pré-commandes pour la Golf. Cette auto est un succès et sa version berline le sera tout autant en Chine et aux USA. Et l’Audi A3 dans tout cela, aucuns chiffres, aucunes fanfares….

    Répondre
    1. shooby
      shooby à |

      Pour une marque si promptes à sortir ses chiffres de ventes quand ça marche, c’est en effet pas très rassurant qu’ici audi se taise. En tout cas, la prise de risque de Mercedes (qui de toute façon ne pouvait faire autre chose au vu des ventes de l’ancienne classe A) a fonctionné, et j’en viendrait même à aimer une marque allemande qui habituellement sont plutôt conservatrices et n’osent pas trop de peur de perdre leurs clientèles

    2. wizz
      wizz à |

      reste à voir ce que représente ces 90000 précommandes:

      -option 1: ce sont une partie des clients de l’ancienne classe A, ET des autres nouveaux clients pour Mercedes (c’est à dire qu’ils sont passé d’une golf, a3, focus, megane vers une classe A)

      -option 2: mercedes n’a pas gagné de nouveaux clients. Ce sont des clients mercedes qui ont baissé en gamme

      bref, option1 à 100%, alors c’est le jackpot pour merco
      et si c’est l’option 2 à 100%, alors c’est comme mettre une dacia dans le showroom de renault

      mais la vérité sera quelque part entre ces 2 extremes

    3. SAM
      SAM à |

      Je ne sais pas pour le marché européen mais pour le marché allemand, la Golf et l’A3 vont souffrir de l’arrivée de cette nouvelle Classe A. Si VW ne comptabilisait pas les ventes de la Golf Plus dans celle de la berline on se rend compte que la Golf a perdu du terrain entre 2008 et 1992. Ford Focus, Opel Astra sont les grandes perdantes de l’arrivée des Audi, BMW et Mercedes dans le segment des compacts. Les personnes qui achetaient des Astra et Focus, achètent des Golf et les personnes qui roulaient en Golf vont chez Audi, BMW et beaucoup vont aller chez Mercedes. La Mercedes Classe A Monospace se vendait bien jusqu’en 2001, année où elle a commencé à perdre des parts de marché. Voici une chronologie du marché germanique en 10 ans.

      En 2011, la Golf/Golf Plus/Jetta s’est écoulé à 258 059 exemplaires et l’Opel Astra à 86 579 exemplaires, l’Audi A3 à 53 801 exemplaires, la Série 1 à 52 881 exemplaires et la Ford Focus à 61 157 exemplaires.

      En 2008, la Golf/Golf Plus s’est écoulé à 228 693 exemplaires (pour 173 034 Golf 5) et l’Opel Astra à 76 069 exemplaires, l’Audi A3 à 65 088exemplaires et la Ford Focus à 66 244 exemplaires.

      En 2006, la Golf/Golf Plus s’est écoulé à 225 382 exemplaires (dont 63 000 Golf Plus) et l’Opel Astra à 108 313 exemplaires, l’Audi A3 à 77 044 exemplaires et la Ford Focus à 72 128 exemplaires.

      En 2005, la Golf/Golf Plus s’est écoulé à 233 412 exemplaires et l’Opel Astra à 122 841 exemplaires, la Ford Focus à 78 899exemplaires et l’Audi A3 à 66 737exemplaires.

      En 2003, la Golf 4 s’est écoulé à 205 084 exemplaires et l’Opel Astra à 89 567exemplaires, la Ford Focus à 77 468 exemplaires et l’Audi A3 à 55 362exemplaires.

      En 2001, la Golf 4 s’est écoulé à 272 737 exemplaires et l’Opel Astra à 144 183 exemplaires, la Ford Focus à 102 106 exemplaires et l’Audi A3 à 48 497 exemplaires.

      En 1999, la Golf 4 s’est écoulée à 313 414 exemplaires et l’Opel Astra à 229 756 exemplaires, la Ford Focus à 112 873 exemplaires et l’Audi A3 à 61 237 exemplaires.

      En 1995, la Golf 3 s’est écoulée à 342 135 exemplaires et l’Opel Astra à 220 104 exemplaires et la Ford Escort à 123 979 exemplaires.

      En 1993, la Golf 3 s’est écoulée à 370 719 exemplaires et l’Opel Astra à 251 050 exemplaires et la Ford Escort à 103 759 exemplaires.

      En 1992, la Golf 3 s’est écoulée à 414 132 exemplaires et l’Opel Astra à 300 804 exemplaires et la Ford Escort à 129 235 exemplaires. (c’est l’année record pour la Golf)

  5. Flooo!
    Flooo! à |

    Les jantes sont super moches je trouve. En plus, malgré les adhésifs, on distingue que les courbes que l’on a vu sur le concept sont beaucoup moins présentes. C’est bien dommage.

    Répondre
Poster un commentaire