Accueil Sport auto 59ème GP de Macao : deux morts lors des essais

59ème GP de Macao : deux morts lors des essais

53
4
PARTAGER

Ce weekend se déroule le 59ème Grand-Prix de Macao qui réunit, sur le circuit urbain de Guia, diverses finales de championnats (WTCC par exemple) ou épreuves spéciales. Malheureusement depuis le début du GP, 2 pilotes ont trouvé la mort et la polémique enfle sur la sécurité d’un circuit particulièrement exigeant.

Dramatique loi des séries ou réelle dangerosité du circuit ? Jeudi matin, le pilote portugais Luis Carreira (35 ans) a perdu le contrôle de sa moto et a percuté l’un des murs de protection. Dans la même séance de qualification, l’Italien Stefano Bonetti a lui aussi percuté une protection mais s’en sort avec de multiples fractures.

Malheureusement, aujourd’hui le pilote hongkongais de voiture de tourisme Philipp Yau (40 ans) a lui aussi trouvé la mort lorsque sa Chevrolet Cruze est venu percuter un mur de protection et a commencé à prendre feu. Le pilote aurait été mortellement touché dans le choc. Il n’en fallait pas plus pour que la sécurité de ce circuit vieux de 60 ans soit remis en cause par certaines personnes.

Toute fois, cette hypothèse est réfutée par l’un des membres du comité d’organisation : « Je ne pense pas qu’il y ait de problème avec le circuit, il existe depuis 60 ans ». L’organisation précise également que les courses ne sont pas remises en cause par les deux drames. Circuit urbain dont les 6,2 km se parcourent à plus de 165 km/h de moyenne en F3 (plus rapide que Monaco), Macao est le théâtre chaque année d’accidents spectaculaires en voitures mais également en moto. On se souviendra par exemple de l’accident de l’an passé en catégorie GT.

Avec la sécurité accrue des voitures, les morts sont heureusement rares et malheureusement plus nombreux en moto où l’absence de protection et la proximité des murs font de cette épreuve l’une des plus dangereuse après le TT de l’île de Man. Le Français Bruno Bonhuil y perdre notamment la vie en 2005 lors du warm up. Ce flirt avec le danger fait que les images de ces épreuves sont toujours à couper le souffle, mais ces deux décès nous rappellent dramatiquement que le sport auto est une activité à risque et que toute la meilleure sécurité possible n’empêchera pas la fatalité de frapper. « The show must go on » dit-on, mais on ne peut s’empêcher de repenser à ce weekend de 1994 à Imola où la direction de course a maintenu la course malgré la dramatique des essais libres.

Source : AFP, Photo : GP de Macao

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "59ème GP de Macao : deux morts lors des essais"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Telle est la question ...
Invité

Tant qu’il y aura des participants il n’y a aucune raison de remette en cause ses épreuves mythiques …
D’ailleurs ça me fait marrer la comparaison avec le TT … le tt … comme s’il n’y avait que cette course … ya tout un championnat de courses aussi folles … on en parle pas à chaque édition …

xxx
Invité

C’est malheureux mais ca arrive, la sécurité est très présente aujourd’hui, ce sont des sports de haut niveau, tout peut arriver, si faut commencer à enlever tous les circuits mythiques pour changer ca … demandez aux pilotes si eux voudraient stopper de courir sur ces circuits, je ne pense pas..

Ludger
Invité

Le décès d’une personne est toujours triste, mais au moins ils sont morts en vivant leurs passions.

wpDiscuz