Accueil Citroën Essai occasion: Citroën C5 Tourer 2.0 HDi 138 ch, 2008

Essai occasion: Citroën C5 Tourer 2.0 HDi 138 ch, 2008

514
8
PARTAGER

Le confort de la C5 reconnu par tous, reste à bonne distance des portefeuilles de certaines familles. Dès lors, il n’y guère d’autre choix que d’attendre son arrivée dans les showrooms d’occasions où les exemplaires commencent à s’installer tranquillement après une première vie rondement menée. Qu’en est-il pour cet exemplaire de 2008 2.0 HDi 136 chevaux ?

Il y a les occasions de C5, et les occasions de C5… Les premières du nom censées remplacer avantageusement les Xantia, avaient la faculté d’effrayer les moins jeunes. Avec l’arrivée de la phase 2 en 2008, Citroën changeait radicalement de cap en proposant une berline et un break aux lignes très modernes, dynamiques et bien moins connotées 3ème âge. Du coup, les familles à la recherche d’autre chose qu’un monospace ne rechignent plus à se tourner vers une C5 Break, plutôt que systématiquement vers un C4 Picasso pour rester chez le constructeur aux Chevrons.

Quand on monte à l’intérieur, on note immédiatement vers quel type d’ambiance la marque s’est dirigée au moment de dessiner la planche de bord. En effet, on ne peut s’empêcher de voir ici et là quelques références aux voisins d’Outre-Rhin, où la fioriture semble avoir été bannie au profit d’une présentation stricte. Et pour ce qui est des choix des matériaux, ici aussi on notait à l’époque un pas de géant par rapport à l’ancienne génération. Notre modèle de 2008 faisait donc partie des premiers exemplaires sortis des chaines. Et si la tenue de l’ensemble apparait tenir dans le temps, le constat apparait moins évident pour les parties en contact permanent avec les mains, que sont le volant et le levier de vitesses. On apprécie néanmoins particulièrement la sellerie en tissu, inusable à l’usage, au dessin et au confort de grand niveau.

En tournant le contact, le 4 cylindres HDi de 138 chevaux s’ébroue sans bruit particulièrement parasite, qui accompagne parfois les mécaniques éprouvées par les kilomètres. En fait, si l’on cache le compteur de bornes, ne comptez pas sur vos oreilles pour en détecter le millésime. Malgré ses 120 000 km affichés, notre C5 Tourer tourne comme à ses premiers jours. On se tromperait a priori guère en pariant sur le fait que ce véhicule en première main appartenait à un professionnel de la route, familier des autoroutes. En revanche la boite de vitesses accroche un peu sur les deux premiers rapports, rien de rédhibitoire cependant. Le bloc n’a lui rien perdu de sa vigueur, ce qui témoigne a priori d’un entretien sans faille, on n’en attendait pas moins…

Toutefois le point qui peut faire basculer un client potentiel sur un C5 Tourer, plutôt qu’un véhicule neuf plus petit ou autre chose, reste son confort. Il faut noter que notre modèle n’était pas pourvu de la suspension Hydractive, si chère aux aficionados de Citroën. Et pourtant, le moelleux de l’amortissement distillé par les suspensions de type classique rendrait presque superflu l’hydropneumatique. La souplesse pourrait laisser penser au premier abord que le roulis sera important, mais il n’en est rien, l’assiette reste la plus plate possible en toute circonstance. Pas de signe avant-coureur ici non plus qui pousserait au garage. Là où la plupart des constructeurs sacrifient une partie du confort au profit d’un dynamisme plus affirmé, Citroën continue de rappeler que les deux peuvent cohabiter.

En conclusion, acquérir une C5 Tourer d’occasion au coffre logeable et profond, apparait comme une bonne alternative aux monospaces ou autres breaks du genre. Elle apporte en effet un confort d’exception avec lequel personne d’autre semble capable de rivaliser aujourd’hui, même en neuf… Pour peu que vous pouvez vous assurer d’un entretien respecté à la lettre, l’achat d’un modèle du genre peut se faire presque les yeux fermés. Notre exemplaire du jour s’affiche à 12 890 €, environ 7% au dessus de sa cote, soit un tarif particulièrement compétitif à la vue des prestations offertes.

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Essai occasion: Citroën C5 Tourer 2.0 HDi 138 ch, 2008"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
othon
Invité
il est vrai que la C5 II est une bonne affaire en occasion, son prix est le plus bas du marché par une décote qui parait excessive. Pourquoi? Je suis propriétaire d’une C5 II berline Exclusive de mai 2008 qui a aujourd’hui moins de 60000kms, effectivement c’est peu mais il y a une raison simple c’est que la C5 II est un exemple de non fiabilité et passe son temps en atelier. En 3 ans j’ai changé; la BV, la commande d’embrayage, deux fois le BSM, les rotules de train avant etc… dont les ampoules de jour à 120€. les… Lire la suite >>
beta
Invité
Mon voisin a une C5 2.2 HDI de 2008 avec 90000 km, la commande de boite de vitesse est horrible, les rapports accrochent, la marche arrière ne passe jamais du premier coup. L’intérieur a très mal vieilli alors que c’est un type plutôt soigneux, non fumeur, etc. Certains morceaux de cuir sont dans un état lamentable et il y a beaucoup de bruit de mobilier quand on roule sur chaussée dégradée. Là il va changer, en aucun cas il ne reprend une Citroen, il m’a dit! Franchement je pense que ce n’est pas une si bonne affaire que ça en… Lire la suite >>
top
Invité

Bizarre les commentaires du dessus!

Mon père a garder sa C5 Exclusive 138 HDI pendant plus de 3 ans, AUCUNE réparation, intérieurement impécable, cuir encore en forme. Il l’a revendu pour la même avec un plus gros moteur…

Par contre la décôte est en effet ahurissante , la sienne : 13000€ pour la c5 138 Exclusive (avec nombreuses options) 65000 kms… Oui, il y a de quoi pleurer!

dranseb
Invité

Surveillant de près les offres dans le nord-ouest (je lorgne vers une C5 Tourer 2.0 HDi), j’aimerais bien en trouver aux prix cités dans les commentaires ci-dessus…

Ce sont des offres de reprise de professionnels ?

jean-Jacques Vial
Invité

je crois qu’on ne peut plus rien dire sur la fiabilité des voitures citroën qui ont des moteurs increvables tel le HDI. je suis détenteur d’une xantia et je dois dire que j’en suis hyper content j’ai pourtant un moteur atmosphérique 2.0 16s mais qui est d’une souplesse et d’un couple fabuleux.Le confort de la C5 est exceptionnel comme l’est à chaque fois sur les citroën et encore plus en haut de gammes.Une belle voiture à conseiller face aux allemandes bien sûr très fiables mais à des prix à des années lumières plus hauts.

wpDiscuz