Accueil Continental Conti Safety Days 2010 : la sécurité, ça pneu aussi être fun

Conti Safety Days 2010 : la sécurité, ça pneu aussi être fun

42
1
PARTAGER

Pour la deuxième année consécutive, Continental et la société de marketing Tribeca organisaient leurs déjà célèbres Conti Safety Days. A l’occasion d’une journée spéciale médias web, LeBlogAuto y était convié.

Le principe de ces journées est de d’informer sur les qualités et limites des pneus dans diverses situations, de présenter la société Continental, ainsi que le dernier pneu sportif de la gamme : le ContiSportContact 5P. Mais pour associer la théorie à la pratique, rien de tel que des essais réels à bord des sportives les plus affutés. Voici donc le programme de cette journée.

Rendez vous matinal samedi 26 juin à Bastille dans Paris pour un départ en bus pour le circuit de la Ferté-Gaucher. Nous y faisons connaissance de l’équipe de Tribeca ainsi que d’une trentaine d’autres rédacteurs de sites internet ou blogs, plus ou moins en rapport avec le monde de l’automobile. Arrivée au circuit, nous sommes reçus par l’équipe de Continental, mais surtout, par une belle brochette de sportives qui s’exhibent devant nous à la manière de stripteaseuses devant un groupe de bagnards fraichement libérés… Ainsi trouve-t-on plusieurs Mégane RS, une Porsche Cayman S, une Audi TT RS Roadster, des BMW Z4 35S, une Audi S4 ainsi qu’une… Alfa MiTo diesel…

Mais patience, l’heure est à la présentation de la société, de ses activités, de son historique et de ses implantations. Nous y apprenons que Continental n’est pas qu’un fabriquant de pneumatiques, mais élabore également des systèmes complets de suspension.

Durant cette journée, nous serons encadrés par des pilotes et moniteurs professionnels :


–    Nicolas Bernardi : vice-champio du monde JWRC, champion de France des rallyes WRC,
–    Nicolas Navarro : pilote Lamborghini Super Trofeo,
–    André Rey : ancien instructeur à l’école ELF Windfield,

–    Franck Fourgereau : moniteur de pilotage

Les participants sont ensuite séparés en plusieurs ateliers, et je me retrouve pour la matinée dans celui des essais piste, voila qui promet d’être intéressant.

4 voitures sont à notre dispositions : une traction : la Mégane RS et ses 250 chevaux, une sportive propulsion : la Porsche Cayenne S et ses 320 chevaux, une intégrale : l’Audi TT RS et ses 340 chevaux, et enfin la BMW Z4 35S de 306 chevaux, plus typée GT. Le choix des véhicules n’est pas anodin, puisqu’il permet de bien se rendre compte de la différence de comportement, et donc des contraintes sur les pneus de ces différentes architectures.
Après une rapide reconnaissance du circuit, place aux essais.

Ici pas de cours contraignants, l’accent est mis sur la pratique. Les participants sont seuls à bord des véhicules, néanmoins les moniteurs sont en contact permanent par talkie-walkie, et n’hésitent pas à promulguer leurs conseils judicieux aux pilotes en herbe que nous sommes.

Je commence par 3 tours en Porsche Cayman S, et c’est avec plaisir que je retrouve son efficacité. C’est la sportive facile. C’est ensuite autour de la Mégane RS, déjà essayée sur route, mais qu’il me restait à tester sur circuit. Les bonnes impressions sont ainsi confirmées, le châssis est excellent et la voiture ne demande qu’à être malmenée, quelle efficacité…

Pause ensuite pour une présentation du dernier pneu sportif de la marque Continental : le ContiSportContact P5 qui vient remplacer le P3. Par rapport à ce dernier, de nombreuses améliorations ont été développées. Il dispose notamment d’une nouvelle gomme et de bandes rigides pour limiter les déformations, ce qui lui permet à la fois d’être plus performant en conduite sportive, et d’avoir une durée de vie plus élevée. Nous verrons bien à quoi ressembleront ces pneus à la fin de la journée…

Mais l’appel de la piste est plus fort, et place à bord de l’Audi TT RS. Quel moteur dans celle-ci, de loin le plus démonstratif, et quel efficacité, mais si c’est un peu au détriment des sensations, elle est scotchée à la route.

Enfin, place à la BMW Z4 35 S en boite automatique. Clairement cette BMW ne joue pas dans la même catégorie : les relances sont lentes en sortie de courbe, et il y a intérêt à la surveiller de près, sinon c’est la glissade et sortie de piste assurée…

Après le déjeuner et quelques parties de babyfoot, place à la deuxième partie de la journée qui est composée de divers ateliers.

Le premier d’entre eux, est une épreuve de slalom chronométrée à bord de l’Alfa Roméo MiTo. Cet exercice permet de mesurer le comportement des pneus et d’une citadine ordinaire dans des conditions extrêmes, mais qui peuvent se présenter dans la vie de tous les jours. Ainsi se rend-on mieux compte des limites d’adhérence d’une voiture qui n’est pas taillée pour les circuits.

L’après midi se poursuit par des séances de Batak, mettant les reflexes à rude épreuve. C’est la même machine qui est utilisée par les pilotes de F1 pour améliorer le champ de vision et les réflexes.

Le dernier atelier permet de tester le freinage et comportement des véhicules à travers trois exercices.

Le premier consiste à slalomer à vitesse stabilisée de 50 km/h entre des plots. Le but de cet exercice et de montrer le travail des pneumatiques lors des changements de caps, leurs résistances à la déformation, et de sentir le comportement de la voiture.


Pour le deuxième exercice, nous amenons les véhicules à une vitesse de 120 km/h, puis à l’entrée d’une surface alternant le mouillé et le sec, il nous faut stopper nos voitures en une distance minimum. Autant dire que le but est de se mettre debout sur les freins. Les mesures sont effectuées à l’aide d’un décéléromètre à bord d’une Mégane RS. A ce petit jeu, le record de distance a été de 53 mètres.

Le troisième exercice permet de simuler une situation d’urgence, comme par exemple, un obstacle inattendu sur la route. A cet effet, les véhicules s’approchent d’un feu à 60 km/h. Une lumière s’allume alors, de façon aléatoire, à gauche, à droite, ou au centre. Le pilote doit alors freiner et éviter l’obstacle du côté de la lumière allumée.

Si nous avons pu effectuer nous même ces derniers tests, nous ne serons que passager pour la dernière activité, et pour cause, puisqu’il s’agit d’accompagner les pilotes professionnels pour quelques tours de circuit menés tambour battant à bord de Mégane RS et Audi TT RS. Ce fut, à n’en point douter, le clou de la journée. Même si certains d’entre nous avaient déjà conduit sur circuit, nous étions tous à des années lumières des capacités de ces pilotes. Ceux-ci ne se privèrent pas pour s’en donner à cœur joie et faire la course entre eux pour notre plus grand plaisir.


Pour vous en rendre compte, et en même temps, profiter d’une leçon de conduite, voici une vidéo d’un tour de circuit à bord de l’Audi TT RS pilotée par Franck Fourgereau.

A travers cette journée, Continental et Tribeca ont réussi leur pari d’insister sur l’importance du choix de bons pneumatiques sur une voiture. Car au final, le véhicule n’est relié au sol que par une surface n’excédant pas celle d’une feuille A4. Pour nous, grâce à une organisation sans failles, ce fut une journée inoubliable qui nous a permis de mieux connaitre les limites des voitures en situation extrême et d’urgence et de mieux apprécier ces différentes sportives dans leur milieu préféré. Ah si seulement tous les cours pouvaient être aussi intéressants…
Vivement l’année prochaine pour la prochaine journée, nous en tout cas, nous sommes partants.

ContiSafetyDays2010_01ContiSafetyDays2010_02ContiSafetyDays2010_03ContiSafetyDays2010_04ContiSafetyDays2010_05ContiSafetyDays2010_06ContiSafetyDays2010_07ContiSafetyDays2010_08ContiSafetyDays2010_09ContiSafetyDays2010_10ContiSafetyDays2010_11ContiSafetyDays2010_12ContiSafetyDays2010_13ContiSafetyDays2010_14ContiSafetyDays2010_15ContiSafetyDays2010_16ContiSafetyDays2010_17ContiSafetyDays2010_18ContiSafetyDays2010_19ContiSafetyDays2010_20ContiSafetyDays2010_21ContiSafetyDays2010_22ContiSafetyDays2010_23ContiSafetyDays2010_24ContiSafetyDays2010_25ContiSafetyDays2010_26ContiSafetyDays2010_27ContiSafetyDays2010_28ContiSafetyDays2010_29ContiSafetyDays2010_30ContiSafetyDays2010_31ContiSafetyDays2010_32ContiSafetyDays2010_33ContiSafetyDays2010_34ContiSafetyDays2010_35ContiSafetyDays2010_36ContiSafetyDays2010_37ContiSafetyDays2010_38ContiSafetyDays2010_39ContiSafetyDays2010_40ContiSafetyDays2010_41ContiSafetyDays2010_42ContiSafetyDays2010_44ContiSafetyDays2010_45ContiSafetyDays2010_46ContiSafetyDays2010_47ContiSafetyDays2010_48ContiSafetyDays2010_49ContiSafetyDays2010_50ContiSafetyDays2010_51ContiSafetyDays2010_52ContiSafetyDays2010_53ContiSafetyDays2010_54ContiSafetyDays2010_56ContiSafetyDays2010_57ContiSafetyDays2010_58ContiSafetyDays2010_59ContiSafetyDays2010_60ContiSafetyDays2010_61ContiSafetyDays2010_43

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Conti Safety Days 2010 : la sécurité, ça pneu aussi être fun"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pneu
Invité

Bravo de la part de Continental pour une telle organisation pour la sécurité et mieux nous faire comprendre le comportement du pneu sur les routes. Ce serait une joie de pouvoir m’y rendre un jour si cela se reproduit.

wpDiscuz