par Bernard Fournol

oTTomobile: Noël au 1/18ème

Entre Ottomobile prend les chemins de traverses. Frederick Guillier et Nicolas Urien ont fait le pari de la proximité et de certains choix dans la réalisation.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Entre les géants Mattel ou Maisto et les officines comme CMC, Ottomobile prend les chemins de traverses. Frederick Guillier et Nicolas Urien ont fait le pari de la proximité et de certains choix dans la réalisation.

Au milieu des années 80, les Bburago au 1/18ème ont bouleversé le monde du modèle réduit. Le fabricant italien a séduit les collectionneurs du dimanche comme les amateurs et propulsé cette échelle sur le devant des vitrines. Depuis l'offre s'est considérablement étoffée, aidée en cela par les faibles coûts de production du sud-est asiatique. Y avait-il de la place pour un nouvel entrant? On peut le penser. Cette Alpine A210, dont un modèle similaire à l'échelle 1 est visible au musée de Lohéac, en est l'illustration. La Dieppoise au 1/18ème  n'a pas peur des gros plans. Le moule est finement réalisé, la peinture sans défaut, les accessoires et autocollants fidèles...jusqu'aux ampoules jaunes des phares!  On regrette de ne pouvoir se glisser à l'intérieur...mais c'est justement un des choix des concepteurs. Pas d'ouvrants, ni de planchers détaillés. Un choix en forme de loi de Pareto. Une oTTomobile c'est 80% d'une CMC à 20% du prix.  Certains regretteront cette généralisation des fonds plats ou les moteurs invisibles sur certains modèles, mais dans la vitrine l'effet est garanti. Et puis le catalogue est riche d'autos originales comme ces 124 "Fu" ou GS Birotor, même si le cœur de gamme reste la sportive française au 1/18ème, de la fin des années 60 au début des années 90. Le fabricant s'ouvre à d'autres marques et au 1/12ème. Des oTTomobile plus grosses, portés par le succès des Alpine et Renault sportives ou des BMW attendues en 2012.

Les concepteurs passent des heures au manoir de Lohéac pour prendre photos et cotes. Le musée et ses réserves ont il est vrai de quoi alimenter le catalogue pendant une bonne  douzaine d'années. Il y a bien des autos que l'on aimerait voir reproduites, de l'inventaire presque exhaustif des groupes B aux DB et CG en passant par les sportives des années 60 à 80: Honda S800, Opel Kadett GT/E, Fiat-Abarth... le travail et les perspectives ne manquent pas. A partir de 39€.

oTTomobile

Pour résumer

Entre Ottomobile prend les chemins de traverses. Frederick Guillier et Nicolas Urien ont fait le pari de la proximité et de certains choix dans la réalisation.

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.