par Joest Jonathan Ouaknine

Le circuit d'Ordos dans la tourmente?

Ce week-end, Macao.) La particularité d'Ordos, c'est d'être situé en Mongolie-intérieure, loin des autres circuits. C'est le pari d'une démocratisation du sport auto.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Ce week-end, le Grand Prix de Chine fête ses 10 ans. Le sport auto chinois en profite pour montrer ses muscles. Mais dans ce concert d'auto-satisfaction, le circuit d'Ordos lance un cri d'alarme: il a du mal à joindre les deux bouts.Jusqu'ici, les projets concernaient exclusivement les grandes zones développées du Pays du Milieu: Pékin (Goldenport + un éphémère circuit urbain), la cote est (Shanghai F1, Shanghai-Tianma, Chengdu, un éphémère circuit urbain à Shanghai et le projet mort-né de Qingdao) et le delta de la rivière des Perles (Zhuhai, Canton-Zhaoqing et le cas particulier de Macao.) La particularité d'Ordos, c'est d'être situé en Mongolie-intérieure, loin des autres circuits. C'est le pari d'une démocratisation du sport auto.

Dernier circuit asphalté en date (la Chine s'est depuis doté d'une piste de rallycross), Ordos ouvre ses portes en 2010. Il accueille la Superleague et l'année suivante, le FIA-GT.

Hélas, ces deux évènements sont restés sans lendemain. Pour 2013, Ordos figure sur une première mouture du calendrier d'Asian Le mans Series. Puis l'épreuve fait parti des dates sacrifiées.

Actuellement, le calendrier du tracé se limite à un meeting de Scirocco R-Cup China (le 30 juin), un meeting CTCC + Carrera Cup Asia (le 7 juillet) et un meeting de CFGP (fin juillet.) L'an dernier, pour rentabiliser le voyage, le CTCC s'offrait deux week-ends à Ordos. Cette année, il n'y viendra donc qu'une seule fois.

Le championnat de tourisme chinois a tendance à vampiriser la saison "circuit". Tous les autres championnats nationaux préfèrent se greffer sur son calendrier que d'évoluer seuls. Pour gagner en taux d'occupation, Ordos a lancé sa propre coupe, le Genghis Khan, avec des DongFeng-Peugeot 308 préparée par le circuit. Mais ce n'est visiblement pas un succès. Le sport auto est trop récent en Mongolie-intérieure pour susciter des vocations.

Les tracés se rentabilisent en organisant des "journées circuits" et des animations constructeurs. Ordos a ainsi accueilli les concessionnaires Mercedes et Bentley locaux, en 2012. Mais le premier a décommandé son opération 2013 et le second se tâte encore.

Et les essais d'inter-saisons? Le problème est cette fois climatique: la région est enneigée 5 mois sur 12. De quoi réduire encore plus la fenêtre d'activité d'Ordos.

D'où ce cri du cœur auprès de la Fédération Chinoise: Ordos veut du travail. Sans quoi, le tracé le plus récent pourrait être aussi le premier à fermer.

Source:

F1.sina

Crédits photos: Carrera Cup Asia (photo 1), CTCC (photos 2 et 4), Superleague (photo 3) et Ordos (photo 5)

A lire également:

Macao 2013: deux Grand Prix pour le prix d'un!

Han Han, 10 ans de sport auto chinois

Pour résumer

Ce week-end, Macao.) La particularité d'Ordos, c'est d'être situé en Mongolie-intérieure, loin des autres circuits. C'est le pari d'une démocratisation du sport auto.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.