Accueil Abarth CTCC 2012: Ordos

CTCC 2012: Ordos

105
0
PARTAGER

Ce week-end, tous les médias chinois sont présents à Ordos pour le concours de miss monde (gagné d’ailleurs par une Chinoise, Yu Wenxia.) La fédération chinoise de sport auto en profite pour y caser un meeting. Le CTCC s’y était pourtant déjà rendu début juillet.

CTCC

Sur le chemin de la première course d’Ordos, le transporteur de l’équipe 333 a eu un accident. Seules 2 des 4 Polo avaient pu être réparées à temps pour la course (avec l’aide de mécanos d’autres équipes.)

Un mois et demi plus tard, 333 a pu construire une nouvelle Polo pour Gao Huayang. Par contre, Zhang Zhendong est une nouvelle fois forfait.

Dans le team 778-DongFeng-Yueda-Kia, il y a le feu! Circuit rapide, circuit lent, pluie, beau temps… Quelles que soient les conditions, les Sorento sont incapables de suivre le rythme des 1600 Turbo.
A chaque course, Lu Xiongbiao (patron du team et par ailleurs père des deux pilotes) se fâche un peu plus. C’est d’autant plus rageant que l’an dernier, les Cerato ont manqué le titre de peu…

Zheng Yusheng, directeur marketing de DongFeng-Yueda-Kia, est à Ordos pour jouer les pompiers. Il annonce que la prochaine Cerato/K3 sera équipée d’un 1600 Turbo.
778 pourra donc en dériver une version tourisme et se battre de nouveau pour le podium.

Guangzhou-Honda, timidement présent avec une équipe privée, pourrait aussi disposer en 2013 d’une 1600 Turbo (il s’agirait du moteur des Civic WTCC.)

Aux essais, Rainey He (ChangAn-Ford Focus) assomme la concurrence.

Au volant de sa nouvelle Polo, Gao est survolté. Mais Han Han (SAIC-VW Polo) décroche in extremis le 2e temps.

En Production, on s’attend à une lutte serrée entre les Verna. Beijing-Hyundai possède en effet le pilote ayant gagné le plus de courses à Ordos (Yue Cui) et celui y ayant disputé le plus de courses (Sun Zheng.)

Et donc, le poleman est… Kenneth Chen (Guangzhou-Toyota Yaris RSR.) Encore une fois, les Verna et Haima « usine » se sont faites doubler par une modeste Yaris privée! C’est bien sur la première pole de Chen.
Beijing-Hyundai se contentera des rangs 2, 3 et 4, avec Yue, David Zhu et Liu Yang.

La course de Superproduction est une démonstration de force des Polo. Han vire en tête, tandis que Gao vire le poleman He. Wang Rui, avec la troisième et dernière Polo, en profite pour doubler la Focus.

Ca ne bouge plus jusqu’au damier et on obtient donc le premier triplé de 333-SAIC-VW dans la catégorie-reine. C’est aussi la troisième victoire de Han, qui prend au passage les commandes du championnat.

Avant la cérémonie du podium, les commissaires de pistes jugent la manœuvre de Gao inacceptable. Il est exclu et He, 4e, hérite donc du bronze.

Han doit s’aligner en R8 LMS Cup. Du coup, il envoi à sa place le team-manager, Sun Qiang, en conférence de presse. Au passage, Sun a enfilé la combinaison de Han!

En Production, Chen ne craque pas. Il contrôle Yue au départ. Derrière, les trois autres Verna sont victimes d’une panne de cerveau collective: Zhu, Liu et Sun Zheng se percute. Pour ce dernier -décidément maudit à Ordos-, la course est finie.
Les Haima ont droit à un « lest constructeur ». Du coup, William Lin est en difficulté face aux Yaris CC de Wan Jincun et Huang Chu Han. Wan passe, puis il s’attaque à Yue (qui possède lui un « lest pilote ») qu’il passe aussi.

On frôle un nouveau doublé des Yaris, mais Wan se sort tout seul dans l’avant-dernier tour.

A 16 ans, Chen devient le plus jeune vainqueur d’une course de CTCC.

Du côté de Yue, c’est soupe à la grimace: 3e à Ordos 1 et 2e à Ordos 2, la victoire semble se refuser à lui.

Formula Pilota China

A Ordos, Sun Zheng est mystérieusement à pied. En revanche, Li Chao (PS Racing), tout aussi mystérieusement absent il y a un mois, réintègre la discipline.

Cette version locale de la Formula Abarth a été créer -comme son nom l’indique- pour détecter les talents chinois. Et qui sait, en amener un dans un baquet de la Scuderia Ferrari…
Néanmoins, le FPC attire aussi quelques bons Européens (car les budgets sont moindre que sur le vieux continent et il est possible d’y courir dés 15 ans.) Et du coup, les Chinois n’y font que de la figuration.

Dans la course 1, la piste est sale et il fallait partir sur les places impaires. Le poleman Antonio Giovinazzi s’impose donc devant l’Indonésien Sean Gelael, 3e sur la grille et l’Indien Parth Gorpade. Tout trois courent pour Eurasia Motorsport. L’espoir Malaisien Akash Nandy (KCMG) est 8e, juste devant le premier Chinois, Zou Si Rui (Asia Racing Team.)

Parti d’une place paire le samedi, Dan Wells (KCMG) veut se rattraper pour la course 2. Au feu vert, il contrôle Gelael (trahi un peu plus loin par son Fiat/Abarth.) Ghorpade et Giovanizzi complètent le podium.
Plusieurs Tatuus/Abarth ne supportent pas la canicule mongole. Grâce aux abandons, Yin Hai Tao (Ukyo Super Licence) et Li Chao (PS Racing) terminent respectivement 6e et 7e… Et bons derniers.

Audi R8 LMS Cup

Normalement, Marchy Lee et Jeffrey Lee courent à la fois en R8 LMS Cup et GT Asia (où ils sont équipiers sur une R8 aux couleurs de la coupe.)
Or, ce week-end, il y a à la fois du GT Asia et de la R8 LMS Cup. J. Lee dispute le GT Asia à Suzuka (avec Alexandre Imperatori comme équipier d’un jour), tandis que M. Lee est présent à Ordos.

Le Hong-kongais décroche la pole.
Dans la course 1, Alex Yoong lui met la pression, mais Lee parvient à s’échapper. L’Australien Ro Charlz (qui revient à la compétition en remplaçant la jolie Zhang Ran) est 3e. Wang Jian Wei, 1er « vrai Chinois », est 6e, juste devant Sun Zheng.
Dans la course 2, Lee effectue un sans-faute. Il a bien fait de sécher Suzuka! Le leader du championnat, Adderly Fong et Charlz complètent le podium. 4e, Sun est 1er « vrai Chinois », devant Wang.

Lamborghini Trofeo Asia

L’édition Asiatique du Trofeo fait escale à Ordos.

Crédit photos:
FASC

A lire également:
CTCC: Ordos

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz