par Joest Jonathan Ouaknine

Un autocar électrique Ougandais

Attention Tesla, Nikola ou Byd ! Un nouvel acteur pourrait apparaitre dans l'électrique : Kiira. Ce constructeur Ougandais vient de dévoiler un bus électrique, le Kayoola.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Attention Tesla, Nikola ou Byd ! Un nouvel acteur pourrait apparaitre dans l'électrique : Kiira. Ce constructeur Ougandais vient de dévoiler un bus électrique, le Kayoola.

En 2006, le MIT organise un concours, ouvert aux universités du monde entier. Il s'agit de créer un véhicule électrique. L'université Makerere, en Ougadan, figure parmi les participants. Suite à cela, l'état Ougandais souhaite développer sa propre voiture électrique. Makerere est mis à contribution et il dévoile la Kiira biplace, en 2011. Elle est suivie par la berline plug-in hybride Smack, en 2012.

Encouragé par ces résultats, l'état Ougandais veut passer à la vitesse supérieure. Il crée Kiira, en collaboration avec Makerere. Le constructeur se voit offrir 100 hectares de terre pour y bâtir une usine. Le premier travail de Kiira, c'est de concevoir un autocar à 35 places.

Une fois produit en série, il pourra remplacer les 9 000 bus qui circulent quotidiennement à Kampala, la capitale. Des véhicules qui émettent 96 715 tonnes de CO2 par an.

Voici donc le Kayoola. Grâce à ses batteries reparties sur toute la longueur du châssis (à l'endroit des coffres à bagages), il dispose d'une autonomie de 80km. Les panneaux solaires sur le toit lui offrent 10km supplémentaires.

Un SUV et un pick-up électriques sont en projet.

On ne peut que saluer le désir d'un pays d'Afrique sub-saharienne de vouloir développer une industrie automobile locale. Et ce n'est pas le premier ; il y a une vraie volonté régionale. Pour une fois, il s'agit d'un projet 100% Africain, là d'autres pays (Cameroun, Ethiopie, Mozambique, Ghana...) préfèrent assembler des véhicules chinois. Mais justement, l'absence de partenaires extérieures et de savoir-faire local peut faire planer de gros doutes sur l'aboutissement du projet. Dans les images de "l'usine", on voit juste quelques ouvriers casqués qui ont l'air un peu perdu et il n'y a pas la moindre machine à l'horizon. Un brin moqueur, un journal kényan évoque une industrialisation du Kayoola en 2039 !

Source :

Kiira

Pour résumer

Attention Tesla, Nikola ou Byd ! Un nouvel acteur pourrait apparaitre dans l'électrique : Kiira. Ce constructeur Ougandais vient de dévoiler un bus électrique, le Kayoola.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.