Accueil Ecologie Nikola a déjà 7 000 pré-commandes pour son camion électrique

Nikola a déjà 7 000 pré-commandes pour son camion électrique

207
8
PARTAGER

La prochaine bataille de l’électrique concerne les poids-lourd. Wrightspeed veut séduire le marché de la collecte d’ordures. Nikola, lui, veut construire un semi-remorque électrique. Un mois après avoir dévoilé les premiers croquis, il revendique 7 000 pré-commandes.

Sans complexes, Nikola déclare que d’ici deux ans, il aura un niveau de commandes fermes équivalent à ceux de PACCAR (Peterbilt et Kenworth), Daimler (Freightliner), Volvo (Mack) ou Navistar (International.) Parce qu’avec son poids-lourd One, il a une décennie d’avance sur la concurrence.
Son camion possède une turbine à gaz (en guise de « prolongateur d’autonomie ».) Il a promis 100 000 gallons (380 000l) de gaz à ses 5 000 premiers clients. De quoi rouler durant 1 million de miles (1,6 million de kilomètres.)

Nikola espère lever 300 millions de dollars (270 millions d’euros) d’ici décembre. Décembre, ce sera également la date envisagée pour dévoiler le premier prototype du One. A ce jour, l’entreprise et son produit sont très virtuels. Néanmoins, les clients affluent déjà et 7 000 One seraient déjà vendus. Cela représenterait un volume de commande de 2,3 milliard d’euros (2,05 milliard d’euros.)

L’avenir nous dira si c’est un feu de paille ou bien si Nikola sera vraiment le « Tesla » du poids-lourd…

Source :
Nikola

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Nikola a déjà 7 000 pré-commandes pour son camion électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

C’est plutot allechant comme concept. Maintenant, un tracteur est autrement plus difficile a concevoir qu’une auto, les contraintes sont tres differentes et les normes assez drastiques.
Trop beau pour etre vrai? Dans un sens oui. Mais j’aurai probablement dit la meme chose pour Tesla au depart…

SGL
Invité
Sur le principe, cela n’a rien d’extraordinaire ! 😯 Ce type de procédé existe dans la marine et dans le matériel ferroviaire depuis des décennies. Il n’y a juste que la batterie de 320 kWh qui permet de rajouter de la souplesse à l’ensemble du GMP. Cela fait belle lurette que des turbines à gaz servent à générer de la puissance électrique à de grosses machines. La turbine MT30 des navires a le cœur d’un turboréacteur de Rolls-Royce Trent 900 (moteur de l’A380) Comme jadis, le moteur du Concorde (Rolls-Royce Olympus) eut aussi son dérivé marin. Le prototype du TGV… Lire la suite >>
Membre

C’est l’adoption en moyenne serie sur un vehicule dont la place est quand meme assez limitee qui est nouveau. De plus, c’est un 6×6, ce qui est nouveau pour un routier (les US ont plutot des 6×4, les 6×2 eux se developpent). Oui, ce n’est pas revolutionnaire, et realisable sur le papier. Mais c’est une vrai revolution sur un marche somme toute aux solutions tres conservatrices ou tout le monde fait pareil…

JL_01
Invité

Quelle est l’autonomie revendiquée en tout électrique?

SGL
Invité

Le Nikola One devrait faire 1930 km pour 570 litres de gaz naturel comprimé.
Soit environ 30 litre aux 100 km.
Mercedes a comme objectif d’atteindre rapidement avec des camions de 40 T conventionnels, les 20 litres de carburant aux 100 km. (Actuellement 35 litre aux 100 km et plus de 60 Litres il y a 20 ans 😯 )
Le Nikola One devrait aussi faire deux fois le prix d’un camion classique ! Soit 375.000 dollars.
Je reste songeur sur le réel progrès qu’apporte ce projet.

JL_01
Invité

La comparaison avec Tesla n’a pas lieu d’être du coup…

Membre

Le camion serait disponible en leasing uniquement. Avec une turbine et des moteurs electriques, le cout de la maintenance va etre nettement plus faible en theorie, et les intervalles de maintenance elargis. En outre, le gaz naturel est nettement moins cher que le diesel, donc meme si le camion consomme plus, le cout au mile sera plus faible.

Invité

n oubliez jamais que toute nouveautée nous reste souvent perplexe,puis avec le temp…..amitié

wpDiscuz