par Gautier Bottet

Toyota annonce son grand plan électrique

Toyota hausse le ton sur l'électrique. Le constructeur japonais, forcé de constater l'engouement pour cette technologie, confirme l'arrivée de plusieurs modèles, dès 2020. Mais il continue à miser avant tout sur l'hybride.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Il y a deux ans, Toyota annonçait ses intentions en matière d'électrification, dans le cadre de son objectif de neutralité carbone en 2050. Avec un point de passage en 2030 avec un total de 1 million de véhicules électriques ou pile à combustible vendus, et 4,5 millions d'hybrides (rechargeables ou pas). Mais les choses étant ce qu'elles sont, Toyota constate que la poussée vers l'électrique s'accentue, sous la pression des réglementations. Le point de passage est ainsi avancé à 2025...

D'ici là, une gamme complète viendra enrichir l'offre de Toyota. Tout commencera avec les C-HR et Izoa électriques en Chine, mais aussi une petite citadine ultra-compacte à 2 places de 2m50, avec une vitesse maxi de 60 km/h et une autonomie de 100 km. En environnement urbain, Toyota reparle d'ailleurs aussi du i-Road, ainsi que d'études avancées pour des objets de mobilité comme son i-Walk. Quant à la mobilité autonome, le concept ePalette devient le projet MaaS (Mobility as a Service) pour des premiers éléments concrets espérés à l'horizon des jeux olympiques de Tokyo l'année prochaine.

Mais la mobilité urbaine n'est pas seule en jeu. Après 2020, la plateforme eTNGA modulaire (longueur, largeur, emplacement du ou des moteurs électriques...) sera la base pour lancer 6 modèles à vocation globale : berline compacte, SUV, berline, monospace et crossover  "medium' et un grand SUV. Deux modèles seront conçus en partenariat avec des marques proches de Toyota : le SUV moyen avec Subaru, la berline compacte avec Daihatsu et Suzuki.

Le sujet des batteries reste au cœur des préoccupations. Toyota voit ces batteries, ainsi que le moteur électrique et l'unité de contrôle comme les piliers technologiques à maitriser. Pour la batterie, il repose néanmoins sur des partenaires, mais Panasonic ne restera pas seul en lice. Toyota évoque par exemple les noms de BYD et CATL.

L'avis de Leblogauto.com

Depuis longtemps, Toyota ne croit pas à l'avenir du véhicule électrique. Mais s'il continue à miser sur l'hybride et la pile à combustible pour les utilitaires, il doit faire face à la montée des eaux... Le constructeur japonais est néanmoins décidé à ne pas assurer qu'un simple service minimum et prévoit une couverture assez complète du marché, en entraînant à sa suite ses partenaires.

Pour résumer

Toyota hausse le ton sur l'électrique. Le constructeur japonais, forcé de constater l'engouement pour cette technologie, confirme l'arrivée de plusieurs modèles, dès 2020. Mais il continue à miser avant tout sur l'hybride.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.