par La rédaction

Réseau de recharge ultra rapide : accord de principe entre BMW, Ford, Daimler, VW, Porsche et Audi

Afin d'accompagner et soutenir l'essor programmé de la mobilité alternative, un accord de principe vient d'être noué entre des poids lourds du secteur auto, accord se traduisant par la création d'une co-entreprise et par le développement annoncé d'un réseau de recharge ultra rapide. Ou quand des concurrents sur le papier dans le domaine de l'électro-mobilité font cause commune en espérant chacun en tirer des bénéfices.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Afin d'accompagner et soutenir l'essor programmé de la mobilité alternative, un accord de principe vient d'être noué entre des poids lourds du secteur auto, accord se traduisant par la création d'une co-entreprise et par le développement annoncé d'un réseau de recharge ultra rapide. Ou quand des concurrents sur le papier dans le domaine de l'électro-mobilité font cause commune en espérant chacun en tirer des bénéfices.

Nouveau coup d'accélérateur en vue pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables, autre frein en mois au niveau de l'autonomie. Le groupe BMW (BMW et Mini), Daimler (Mercedes et Smart), Ford mais aussi le groupe VW (Volkswagen, Audi et Porsche), tous annoncent la création d'une co-entreprise (à parts égales) dont l'ambition sera de mettre sur pied un réseau de recharge ultra rapide.

Ce alors que notamment Mercedes (gamme EQ) et Volkswagen comme plus gros acteurs sur le plan des volumes futurs ont récemment dévoilé leur large stratégie électrique dans les toutes prochaines années. Même Ford entre dans la danse, Ford pourtant pas à la pointe dans le domaine pour l'instant (on pense à la Focus électrique).

Ce réseau s'articulera autour de bornes pouvant délivrer une recharge en 350 kW (donc bien plus que ce qui est actuellement disséminé en Europe) avec déjà 400 bornes de ce type programmées.

Les premières (à proximité des grands axes autoroutiers) devraient progressivement être installées à partir du début de l'année prochaine. 350 kW quand les actuels Superchargers Tesla peuvent fournir jusqu'à 120 kW.

A court terme (2020), ce sont des milliers de points du genre qui sont annoncés en Europe.

400 sites en Europe comme ambition première sans encore aucune indication géographique plus concrète. Aucune information non plus sur le modèle économique du réseau lequel comptera alors comme majeur sur le vieux continent.

A noter qu'on parle ici de bornes de recharge ultrarapide répondant au standard (allemand) CCS (Combined Charging System) garantissant 80 % de récupération de la batterie en environ trente minutes.

Le seul type de standard de charge CCS a donc été retenu. Ce qui de fait exclut par exemple la Renault Zoé ou encore la Nissan Leaf, la berline compacte électrique nipponne au standard japonais ChadeMo. Vers un nouvel élan dans la mobilité alternative certes sauf que l'infrastructure n'englobe pas tous les types de standards de charge.

Source : Ford.

Crédit illustration : Ford.

Pour résumer

Afin d'accompagner et soutenir l'essor programmé de la mobilité alternative, un accord de principe vient d'être noué entre des poids lourds du secteur auto, accord se traduisant par la création d'une co-entreprise et par le développement annoncé d'un réseau de recharge ultra rapide. Ou quand des concurrents sur le papier dans le domaine de l'électro-mobilité font cause commune en espérant chacun en tirer des bénéfices.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.