par Elisabeth Studer

Volkswagen/ventes VE Chine : cible ratée en 2021, doublée en 2022

Le groupe Volkswagen vient d’indiquer qu'il doublerait probablement les ventes de ses véhicules électriques à batterie ID en Chine en 2022. A l’écouter, il s’agirait même d’un minimum : le constructeur se fixe pour objectif de faire encore mieux. Reste qu’il pourrait être paralysé par une pénurie de semi-conducteurs.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Volkswagen rate ses objectifs de vente de VE en Chine en 2021

VW a vendu 70 625 de ses véhicules entièrement électriques de sa gamme ID en Chine l'année dernière, ratant son objectif de vendre 80 000 à 100 000 voitures. La production étant tout à a fois affectée par les perturbations logistiques induites par la crise sanitaire et la pénurie de puces électroniques.

La série ID, que VW construit dans ses coentreprises chinoises avec SAIC Motor et FAW Group, est l'épine dorsale de ses ambitions en matière de véhicules électriques en Chine, le plus grand marché automobile au monde.

Actuellement, la marque Volkswagen propose en Chine cinq modèles - ID.4 CROZZ et ID.6 CROZZ (via FAW-Volkswagen) et ID.3, ID.4 X, ID.6 X (via SAIC Volkswagen).

Bientôt, l'offre du groupe sera élargie avec plus de modèles à base de MEB, dont l'Audi Q5 e-tron (cousine de VW ID.6) .

La crise sanitaire contraint des usines à geler leurs activités

Les récentes vagues épidémiques de COVID-19 qui ont frappé les villes chinoises de Ningbo et de Tianjin ont provoqué des fermetures temporaires d’une usine détenue par VW en coentreprise ainsi que celles de sites de fournisseurs clés, ce qui a affecté la production de VE ID.

Volkswagen vise des ventes de 140 000 véhicules ID en Chine pour 2022

Le responsable de VW pour la Chine, Stephan Wollenstein, a déclaré lors d'un briefing à Pékin que le constructeur automobile aimerait doubler les ventes de la série ID à environ 140 000 cette année, mais cet objectif "n'est actuellement pas garanti par les fournitures de semi-conducteurs que nous voyons actuellement" a-t-il poursuivi.

Vous l’aurez compris si VW rate – une nouvelle fois - ses objectifs en 2022 … ce sera à cause de la pénurie de puces électroniques.

Les ventes globales de Volkswagen en baisse de 14 % en Chine en 2021

Le groupe Volkswagen, qui possède au-delà de sa propre marque d'autres marques telles notamment Audi, Lamborghini et Porsche, a vendu 3,3 millions de voitures en Chine l'année dernière, un chiffre en baisse de 14% qui l’a empêche d’atteindre son objectif global.

La marque VW a représenté environ 2,26 millions de livraisons, soit environ 11 % du marché automobile chinois. A comparer avec la part de marché de 14% à 15% enregistrée précédemment. Une perte qualifiée de « substantielle » par Stephan Wollenstein.

Le groupe VW se fixe désormais pour objectif d’accroître ses ventes d'environ 15% – soit environ 500 000 unités - au niveau global en 2022. Le dirigeant a toutefois indiqué d’entrée que cela dépendait également de la situation de l'approvisionnement en puces.

Le marché chinois désormais dominé par les marques locales

Alors que le marché chinois des véhicules électriques connaît une très forte croissance, la plupart des constructeurs automobiles étrangers ont pris du retard par rapport à leurs homologues chinois dans la conception de voitures électriques intelligentes capables de séduire les acheteurs locaux.

Le marché est désormais dominé par les marques chinoises. Figurent sur les premières marches du podium : BYD et Wuling, qui fait partie de General Motors mais qui est une marque locale. Si Tesla se classe n°3, il s’agit de la seule marque étrangère dans le top 10.

Les VE ont le vent en poupe en Chine

Selon le cabinet de conseil Automobility de Shanghai, environ 15% de toutes les voitures particulières achetées en Chine de janvier à novembre 2021 étaient soit des véhicules 100 % électriques, soit des hybrides rechargeables.

Rien qu'en novembre, les ventes de voitures électriques représentaient 21 % des ventes totales de voitures particulières en Chine.

Notre avis, par leblogauto.com

Attention tout de même à ne pas parler qu’en valeur relative. Certaines - mauvaises ? – langues pourraient en effet faire remarquer que compte-tenu du faible volume de ventes du groupe à l’heure actuelle dans l’empire du milieu, il ne s’avère pas si difficile que cela de multiplier les chiffres par deux. Surtout si on prend comme base non pas l’objectif – raté – de 2021, mais le réalisé.

Soyons précis : VW a vendu 70 625 de VE en Chine en 2021, désormais son objectif est de 140 000. Mais l’objectif initial 2021 était de vendre entre 80 000 à 100 000 voitures. Multiplié par deux, on atteint des cibles comprises entre 160 000 et 200 000 …

Enfin, notons également que les promesses (voir les fanfaronnades ?) n’engagent que ceux qu’ils les font.

Wollenstein quittera la tête de VW Chine d'ici la fin août 2022 après avoir passé plus de 10 ans dans l’Empire du Milieu. Il sera remplacé par Ralf Brandstaetter patron de la marque VW

Sources : VW, Reuters, Bloomberg

Pour résumer

Le groupe Volkswagen vient d’indiquer qu'il doublerait probablement les ventes de ses véhicules électriques à batterie ID en Chine en 2022. A l’écouter, il s’agirait même d’un minimum : le constructeur se fixe pour objectif de faire encore mieux. Reste qu’il pourrait être paralysé par une pénurie de semi-conducteurs.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.