par Gautier Bottet

Yulon / Luxgen abandonne la Chine

Lancée en 2009, la marque taiwanaise Luxgen fait Pschiit. Elle abandonne peu à peu tous ses marchés. C'est au tour de la Chine continentale, avec la mise en faillite de la coentreprise avec Dongfeng. Ne reste plus que Taiwan.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

  • Abandon de la Chine après la Russie et le Moyen-Orient

  • 43 ventes en 2020

En 2009, le groupe taiwanais Yulon lance sa marque Luxgen. Il ambitionne alors de se positionner en milieu / haut de gamme en misant aussi sur un partenariat avec HTC pour la partie multimédia. Les ambitions sont fortes pour de la conquête à l'export : Chine, Moyen-Orient, Russie. Le constructeur table alors sur plusieurs centaines de milliers de ventes annuelles en moins de 10 ans.

Mais le constructeur a rapidement été rattrapé par la réalité. Dès 2015, c'en est fini des aventures en Russie, au Vietnam ou au Moyen-Orient. Reste la Chine, où les ventes baissent peu à peu malgré le lancement de nouveaux modèles, après avoir culminé à 60 000 unités en 2015. Moins de 2000 unités sont écoulées en 2019, et depuis le début de l'année 2020, les chiffres officiels font état de 43 ventes.

La coentreprise était donc en état végétatif depuis plusieurs mois. Et c'est à présent officiellement la fin. La coentreprise scellée avec Dongfeng en 2020 a été placée en faillite.

Notre avis, par leblogauto.com

L'offre semblait plutôt séduisante, et les débuts ont été assez prometteurs. Mais Luxgen n'a pas réussi à faire la différence pour s'imposer. Après Suzuki et Renault il quitte donc à son tour le marché chinois, ex-Eldorado.

Pour résumer

Lancée en 2009, la marque taiwanaise Luxgen fait Pschiit. Elle abandonne peu à peu tous ses marchés. C'est au tour de la Chine continentale, avec la mise en faillite de la coentreprise avec Dongfeng. Ne reste plus que Taiwan.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.