par La rédaction

WTCC BRANDS HATCH: CHEVROLET, une première victoire au MENU

Le week-end arrosé de BRANDS HATCH a rincé les espoirs de BMW qui n'a cette fois pas pu compter sur son champion PRIAULX pour sortir la tête de l'eau. Huitième de la première manche, en pole pour la seconde, il a fauté lors de la relance d'une course neutralisée à son premier tiers. Suffisamment rare pour être signalé. L'Anglais ne récolte que deux maigres points de son étape nationale. Insuffisant, car Yvan a fait mieux.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le week-end arrosé de BRANDS HATCH a rincé les espoirs de BMW qui n'a cette fois pas pu compter sur son champion PRIAULX pour sortir la tête de l'eau. Huitième de la première manche, en pole pour la seconde, il a fauté lors de la relance d'une course neutralisée à son premier tiers. Suffisamment rare pour être signalé. L'Anglais ne récolte que deux maigres points de son étape nationale. Insuffisant, car Yvan a fait mieux.

L'Alsacien s'est ainsi imposé lors de la première manche qui a beaucoup ressemblé à une Leon Cup. Puis il a fini bon cinquième dans la seconde ce qui lui permet de reprendre les commandes du championnat. Mais la petite sensation de ce Dimanche, aura été la première victoire de CHEVROLET...   

Déjà, les qualifs avaient laissé entrevoir un bon week-end pour les bleus de CHEVROLET. La première manche avait vu un opiniâtre HUFF ramener la quatrième place. Mais c'est à la seconde manche que la fête a été plus belle, avec une première place d'Alain MENU. Le Suisse signe la première victoire de la marque à ce championnat du Monde.

Au championnat, justement, c'est MULLER qui mène, avec 32 points devant son équipier THOMPSON 25 points. Un beau début de saison pour les sociètaires d'ORECA. Suivent TARQUINI 24 points et PRIAULX qui chute au cinquième rang avec ses 23 unités.

Classements: Course 1: MULLER-TERTING-THOMPSON   Course 2: MENU-RYDELL-THOMPSON   

Pour résumer

Le week-end arrosé de BRANDS HATCH a rincé les espoirs de BMW qui n'a cette fois pas pu compter sur son champion PRIAULX pour sortir la tête de l'eau. Huitième de la première manche, en pole pour la seconde, il a fauté lors de la relance d'une course neutralisée à son premier tiers. Suffisamment rare pour être signalé. L'Anglais ne récolte que deux maigres points de son étape nationale. Insuffisant, car Yvan a fait mieux.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.