par La rédaction

Un nouveau plan de restructuration pour Opel ?

Plombé par le déficit, Opel devrait passer par un nouveau plan de redressement cette année. Si ce plan doit exclure les idées de licenciement ou de fermeture de site, il devrait geler les salaires… Et peut-être entrainer le rapatriement de la production des Chevrolet destinées à la vente en Europe.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le dernier plan, adopté par la marque et les représentants des salariés en 2009, stipulaient la préservation de l’emploi et la sauvegarde des usines… pour revenir aux bénéfices en 2012. Les salariés s’étaient alors engagés à faire certaines concessions pour contribuer aux économies de 265 millions d’euros par an. Raté. Une nouvelle série de mesures devrait être prise avec un nouvel objectif d’un milliard d’euros de bénéfices en 2016.

Le Président du conseil des salariés d’Opel admet que l’un des projets de ce redressement est le transfert d'une partie de la production des modèles Chevrolet, aujourd'hui réalisée en Corée, dans les usines européennes. « Il est généralement plus efficace de produire les voitures dans les régions où on les vend », a-t-il affirmé à l’agence Reuters.

Et aussi :

Opel livre une vidéo pour son 150e anniversaire

Opel Mokka

Source : Reuters

Photo : Opel

Pour résumer

Plombé par le déficit, Opel devrait passer par un nouveau plan de redressement cette année. Si ce plan doit exclure les idées de licenciement ou de fermeture de site, il devrait geler les salaires… Et peut-être entrainer le rapatriement de la production des Chevrolet destinées à la vente en Europe.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.