par Elisabeth Studer

Tesla veut lever 2 milliards $, colosse boursier aux pieds d’argile ?

Tesla souhaite émettre pour près de 2 milliards de dollars de nouvelles actions. Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques, souhaite ainsi - contrairement à ce qu’il avait indiqué au préalable - vouloir profiter de la flambée du cours de sa société. 

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Tesla souhaite émettre pour près de 2 milliards de dollars de nouvelles actions. Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques, souhaite ainsi - contrairement à ce qu’il avait indiqué au préalable - vouloir profiter de la flambée du cours de sa société

Elon Musk fait volte-face

Tesla a annoncé jeudi vouloir lever plus de 2 milliards de dollars auprès des investisseurs. Et ce alors même qu’Elon Musk avait indiqué il y a deux semaines à peine que Tesla ne souhaitait pas à tirer de l’envolée de son cours.

Rappelons que l'action Tesla a connu récemment une véritable flambée, la valorisation de l'entreprise atteignant de nouveaux sommets à plus de 135 milliards de dollars. Une somme - virtuelle - supérieure à celle d’un ensemble englobant General Motors, Ford et Fiat Chrysler réunis (112 milliards à eux trois).

Renforcer le bilan de Tesla

Ces fonds vont servir à «renforcer davantage le bilan» et à financer les dépenses et frais généraux de l'entreprise, a indiqué le constructeur dans un document adressé au gendarme de la Bourse américaine, la SEC.

Musk met la main au portefeuille

En terme précis, Tesla entend vendre un peu plus de 2,65 millions de ses actions, l’équivalent d’une somme largement supérieure à 2 milliards de dollars au prix de clôture du titre Tesla (767,29 dollars) mercredi soir à la Bourse de New York.

Elon Musk s'est engagé à acquérir personnellement 13.032 titres pour 10 millions de dollars au total, tandis que Larry Ellison, membre du conseil d'administration de Tesla, et co-fondateur du groupe informatique Oracle, en achètera pour 1 million.

La bourse finit par se rassurer

Les actions de Tesla ont chuté de 6% dans les échanges avant commercialisation et ont ouvert à la baisse après l’annonce.

Les investisseurs se sont montrés dans un premier temps pour le moins perplexes, alors que le 29 janvier dernier, Elon Musk avait affirmé lors de la conférence téléphonique de présentation des résultats 2019, que Tesla n'allait pas s'endetter davantage sur les marchés pour financer ses opérations.

«C'est insensé de lever de l'argent alors que nous nous attendons à générer des flux de trésorerie», avait même déclaré Elon Musk. Aussi optimiste que fanfaron ?

L’action a par la suite annulé ces pertes durant la journée, les analystes et les investisseurs semblant apprécier une décision permettant au constructeur de consolider son bilan et de poursuivre éventuellement de nouveaux plans d’expansion.

A moins qu’ils aient tellement placés de fond dans Tesla – voire spéculé sur le titre - qu’ils ne peuvent prendre le risque de voir le titre s’effondrer par un effet domino, sous peine de tuer leur poule aux œufs d’or ? …..

Rappelons que l’action Tesla a grimpé d’environ 120% et 225% au cours des trois et six derniers mois, respectivement. Au début du mois, le titre a même atteint 968,99 dollars.

Le bond soudain de l'action a fait craindre qu'elle ne devienne une bulle spéculative détachée des fondamentaux, aboutissant à une valeur boursière déconnectée de la réalité.

Tesla : un colosse boursier aux pieds d’argile ?

L’inquiétude pourrait tout de même persister alors que Tesla détenait une dette chiffrée 11,6 milliards de dollars au 31 décembre 2019. Et ce, alors même que l’entreprise n'a jamais dégagé un seul bénéfice annuel depuis sa création en 2003.

Ce qui n’empêche pas Elorn Musk d’être pour le moins ambitieux : Tesla construit actuellement sa première usine européenne près de Berlin, laquelle devrait opérationnelle dès 2021 nous dit-on.

Le constructeur vient par ailleurs de démarrer récemment la production dans son usine chinoise à Shanghai.

Notre avis, par leblogauto.com

Au final, la flambée boursière de Tesla ne constituerait-elle pas « une fenêtre de tir » pour Elon Musk pour renflouer la trésorerie de l’entreprise sans trop inquiéter les marchés boursiers ? Ces derniers pouvant estimer que le patron du constructeur ne fait "que"  de profiter de la tendance du moment pour lever des fonds, mais que cela ne signifie pas que l’entreprise a un besoin crucial d’argent frais. Ce qui pourrait tout de même être  le cas compte-tenu des investissements colossaux projetés.

Sources : AOF, AFP, Tesla, CNN

Pour résumer

Tesla souhaite émettre pour près de 2 milliards de dollars de nouvelles actions. Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques, souhaite ainsi - contrairement à ce qu’il avait indiqué au préalable - vouloir profiter de la flambée du cours de sa société. 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.