par Frederic Papkoff

Salon de Chicago 2011: Hyundai Genesis R-Spec

Après avoir lancé de façon prudente la Hyundai renforce sa présence dans le segment du haut de gamme en ajoutant une version de pointe à sa berline propulsion. Au programme, un V8 5.0 de 429ch.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Après avoir lancé de façon prudente la Genesis, puis l'Equus, Hyundai renforce sa présence dans le segment du haut de gamme en ajoutant une version de pointe à sa berline propulsion. Au programme, un V8 5.0 de 429ch.

En lançant sa Genesis, Hyundai misait surtout sur son rapport prix / prestations attractif pour séduire les clients. Dès lors, le but n'était alors pas réellement de venir entrer en concurrence avec le haut du panier des berlines japonaises et allemandes en termes de motorisation. La confiance aidant, le constructeur coréen a donc décidé de proposer son moteur le plus puissant à bord de la Genesis. Elle reçoit donc le V8 Tau dans sa version 5 litres de cylindrée proposé jusqu'à présent dans l'Equus limousine. Grâce à l'arrivée de l'injection directe, il développe ici 429 ch (400 dans l'Equus), et la Genesis devient la Hyundai la plus puissante jamais produite. Histoire de ne pas être en reste face à la concurrence, les ingénieurs coréens ont développé en interne une nouvelle boîte automatique à 8 rapports qui fait son apparition.

Cette version justifie son appellation R-Spec par un châssis plus dynamique, des freins de plus grand diamètre, tandis que le style reste plutôt sobre. Elle bénéficie des retouches apportées à l'ensemble de la gamme et  qui concernent l'intégration des échappements, le style interne des feux arrière et des feux de jour qui serpentent dans les optiques, à la manière de la Sonata Hybrid.

Les évolutions mécaniques ne concernent pas que la R-Spec. En effet, la boîte 8 rapports est également associée au V6 3,8l et au V8 4,6l. Le V6 en profite pour se doter de l'injection directe et voit sa puissance passer de 290 à 333 ch, prenant ainsi un peu de distance avec le V6 3,0l GDI prévu pour la nouvelle Grandeur. Le V8 4,6l reste pour sa part à injection indirecte, avec une puissance inchangée de 369 ch.

A n'en pas douter, ces évolutions seront rapidement répercutées sur l'Equus, mais aussi sur le coupé Genesis, qui pourrait lui aussi bénéficier de ce nouveau V8...

[zenphotopress album=10995 sort=random number=12]

Source : Hyundai

Pour résumer

Après avoir lancé de façon prudente la Hyundai renforce sa présence dans le segment du haut de gamme en ajoutant une version de pointe à sa berline propulsion. Au programme, un V8 5.0 de 429ch.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.