par La rédaction

Renault/AvtoVAZ : début en 2010

Après plusieurs longues semaines d'intenses discussions, les deux constructeurs Renault et AvtoVAZ avaient finalement trouvé un accord sur les modalités de leur rapprochement. Le Français investissait alors à hauteur d'un milliard de dollars environ pour racheter 25% du capital de son homologue russe avant que l'UE ne valide officiellement la transaction. On connaît aujourd'hui quelques détails supplémentaires.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Après plusieurs longues semaines d'intenses discussions, les deux constructeurs Renault et AvtoVAZ avaient finalement trouvé un accord sur les modalités de leur rapprochement. Le Français investissait alors à hauteur d'un milliard de dollars environ pour racheter 25% du capital de son homologue russe avant que l'UE ne valide officiellement la transaction. On connaît aujourd'hui quelques détails supplémentaires.

Les premières informations "temporelles" prévoyaient une entame de production à l'horizon 2011. Cela devrait finalement intervenir un an plus tôt, les deux partenaires Renault et AvtoVAZ ayant visiblement indiqué que l'assemblage de véhicules utilitaires légers (plateforme Renault) de marque Lada débuterait en 2010. La production des modèles actuels Lada, comme la Priora, ne marquera pas de pause. Rappelons que l'introduction de Renault dans le capital d'AvtoVAZ, sans oublier le troisième larron Russian Technology, installe la marque parmi les plus gros constructeurs du monde. Alors que d'autres ne jurent que par la Chine ou l'Inde, la marque française a fait le pari de la Russie, autre marché émergent de poids. Payant ou pas ? Il faudra attendre pour le savoir.

A lire également le résumé des épiosdes précédents. Renault s'oriente vers un partenariat stratégique avec le Russe AvtoVAZ, Renault/AvtoVAZ : partenariat officiel, Renault/AvtoVAZ : des détails à régler et L'UE valide le rapprochement Ranault/AvtoVAZ.

Source : CCFA. 

Pour résumer

Après plusieurs longues semaines d'intenses discussions, les deux constructeurs Renault et AvtoVAZ avaient finalement trouvé un accord sur les modalités de leur rapprochement. Le Français investissait alors à hauteur d'un milliard de dollars environ pour racheter 25% du capital de son homologue russe avant que l'UE ne valide officiellement la transaction. On connaît aujourd'hui quelques détails supplémentaires.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.