par La rédaction

Recyclage : la France rattrape son retard

A l’image de nombreux dispositifs déjà mis en place dans de nombreuses usines, Renault vient d’inaugurer un réseau inédit de fourniture d’énergie thermique dans son usine de Sandouville. Il va permettre de chauffer plus écologiquement les bâtiments de l’usine.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La vapeur produite lors de l’incinération, par une société externe (Sedibex), des déchets industriels de l’usine Renault de Sandouville, permettra de surchauffer tout ou partie de l’eau nécessaire au chauffage de l’usine.

C’est une consommation d’environ 25 000 MWh par an qui pourra ainsi être substituée par l’utilisation de cette vapeur, évitant également l’émission de 4 500 tonnes de CO2.

Dans un plan environnemental, Renault s’était fixé l’objectif d’introduire une part d’énergies renouvelables de 20% en 2020.

Et aussi :

Renault-Sandouville au ralenti

Renault investit 230 millions pour relocaliser le Trafic à Sandouville

Source et photo : Renault

Pour résumer

A l’image de nombreux dispositifs déjà mis en place dans de nombreuses usines, Renault vient d’inaugurer un réseau inédit de fourniture d’énergie thermique dans son usine de Sandouville. Il va permettre de chauffer plus écologiquement les bâtiments de l’usine.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.