par Elisabeth Studer

Nissan réorganise et supprime des emplois de son siège européen

Confronté à des pertes financières croissantes et une baisse des ventes de ses véhicules, Nissan réorganise ses activités en Europe en supprimant des emplois et en transférant du personnel en France depuis son siège régional situé en Suisse.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Confronté à des pertes financières croissantes et une baisse des ventes de ses véhicules, Nissan réorganise ses activités en Europe en supprimant des emplois et en transférant du personnel en France depuis son siège régional situé en Suisse.

Nissan réduira de 55 postes les effectifs de son siège européen situé à Rolle, en Suisse, vient en effet d’annoncer une source proche de la société. Sur ces emplois, 20 seront transférés dans les bureaux de Nissan à Paris et 38 postes devraient être supprimés, a précisé la source.

Le constructeur n'a pas précisé combien d'employés étaient concernés par la réorganisation.

"La raison de ce déménagement fait partie d'une transformation plus large de l'organisation Nissan Europe en vue d'améliorer et d'optimiser l'efficacité", a déclaré pour sa part Nissan dans un communiqué. Ajoutant que la transformation allait assurer un "avenir durable » à ses activités européennes.

Le bureau suisse demeurera le siège européen de Nissan et de sa marque haut de gamme Infiniti. Les vice-présidents resteront à Rolle, tandis que le président de Nissan Europe, Gianluca de Ficchy, occupera les locaux du bureau français à Montigny-le-Bretonneux, en banlieue de Paris, où se trouve déjà le holding Nissan Europe.

La France retrouve son importance

Notons qu’en pleine tempête générée par l’affaire Ghosn, et l’incarcération du dirigeant de Renault suite à des soupçons de malversations financières, cette réorganisation rétablit une partie de l’importance qu’occupait la France en Europe pour Nissan il y a encore 10 ans.

C’est en effet en 2008, que le constructeur avait pris la décision de transférer ses dirigeants à Rolle afin de placer le leadership des ventes, du marketing et de la fabrication sous un même toit. En 2001, la société avait établi son siège régional à Paris. But affiché alors : tirer parti des connaissances des partenaires européens de Renault sur les marchés européens. Nissan s’était ensuite installée en Suisse après avoir jugé que l’expérience acquise était suffisante.

Nissan a commencé à rapatrier des emplois de Rolle à Paris en 2016, notamment pour veiller à ce que les équipes scindées par le transfert vers la Suisse soient réunies sous un même toit, a par ailleurs déclaré la source proche du dossier.

Des résultats commerciaux en baisse

Les pertes d’exploitation de Nissan en Europe ont atteint 12,2 milliards de yens (107,3 millions de dollars) au cours du dernier trimestre 2018, contre une perte de 2,5 milliards de yens (22 millions de dollars) l’année précédente.

Des modèles clés du constructeur, tels que le Nissan Juke, arrivent à la fin de leur cycle de production, impactant les chiffres de ventes.

Selon les études de marché JATO Dynamics, les immatriculations européennes du constructeur ont chuté de 12% à 460 998 au cours des 11 premiers mois de l’année 2018.

Sa meilleure vente en Europe, le Nissan Qashqai, a vu ses résultats commerciaux baisser de 5,6%, s’établissant à 217 762 unités durant la même période. A la deuxième place du podium, la Micra a vu ses ventes chuter de 11% à 71 785, les ventes du Juke chutant parallèlement de 25% à 64 014.

Nissan indique quant à lui avoir rencontré des difficultés face la "stricte réglementation environnementale", faisant ainsi référence à la nouvelle procédure de tests d’émissions polluantes mise en place par l’Union européenne (WLTP) en septembre 2018.

Sources : Automotive News Europe, JATO Dynamics, Nissan

Pour résumer

Confronté à des pertes financières croissantes et une baisse des ventes de ses véhicules, Nissan réorganise ses activités en Europe en supprimant des emplois et en transférant du personnel en France depuis son siège régional situé en Suisse.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.