par Pierre-Laurent Ribault

Melkus RS 2000: à l'est du nouveau

Peut-être vous souvenez vous de ma note de mars dernier, annonçant le retour d'un classique underground, la Melkus RS 1000. Je vous y renvoie pour les détails, mais en résumé, il s'agit de la "limande saxonne", une GT à moteur central développée derrière le rideau de fer, à Dresde, dans les années soixante. Une Dino démocratique socialiste, en quelque sorte. Depuis, son géniteur a émergé du tumulte de la réunification avec une nouvelle série de la RS 1000 pour les nostalgiques, mais pas seulement. Il se prépare maintenant à lancer une RS 2000, suite logique de son chef d'oeuvre.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Peut-être vous souvenez vous de ma note de mars dernier, annonçant le retour d'un classique underground, la Melkus RS 1000. Je vous y renvoie pour les détails, mais en résumé, il s'agit de la "limande saxonne", une GT à moteur central développée derrière le rideau de fer, à Dresde, dans les années soixante. Une Dino démocratique socialiste, en quelque sorte. Depuis, son géniteur a émergé du tumulte de la réunification avec une nouvelle série de la RS 1000 pour les nostalgiques, mais pas seulement. Il se prépare maintenant à lancer une RS 2000, suite logique de son chef d'oeuvre.

La RS 2000 qui est annoncée pour 2008 sera développée en collaboration avec l'Université de Technologie de Dresde, et le design a été confié à un certain Sebastian Wolfram. Les esquisses publiées ne sont pas désagréables, évoquant la parente et reprenant ses portes papillon caractéristiques, tandis que l'inévitable déclinaison compétition spoilerisée évoque une Noble pas récente. Tout dans le projet aurait d'ailleurs naturellement sa place dans une grange reconditionnée de quelque bourgade de la verte campagne britannique, tant y font penser les courbes que les caractéristiques mécaniques: carrosserie alu et carbone sur chassis tubulaire à moteur deux litres (de provenance non précisée) de 130 à 200 chevaux en position centrale arrière, 4 mètres de longueur et moins d'une tonne. Objectif revendiqué pour les performances: 250 km/h et 5 secondes pour le 0 à 100 km/h. Sympathique, mais pas vraiment en adéquation avec le prix annoncé de 75.000 euros. C'est peut-être surestimer un peu le prestige du badge...

Source: Melkus Sportwagen via autoblog.nl

Lire également:

Le retour de la limande saxonne

Pour résumer

Peut-être vous souvenez vous de ma note de mars dernier, annonçant le retour d'un classique underground, la Melkus RS 1000. Je vous y renvoie pour les détails, mais en résumé, il s'agit de la "limande saxonne", une GT à moteur central développée derrière le rideau de fer, à Dresde, dans les années soixante. Une Dino démocratique socialiste, en quelque sorte. Depuis, son géniteur a émergé du tumulte de la réunification avec une nouvelle série de la RS 1000 pour les nostalgiques, mais pas seulement. Il se prépare maintenant à lancer une RS 2000, suite logique de son chef d'oeuvre.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.