par Patrick Garcia

Genève 2006: Sbarro GT 8

Souvent dans la vie, aller plus loin ne mène à rien: avec une fille trop collante, avec un mec très lourd, à "Qui veut gagner des millions" ou encore sur la route, lorsque vous vous rendez compte ne plus pouvoir faire demi-tour faute de ne pas l'avoir fait plus tôt. Sur le stand Sbarro, c'est la même chose. Mieux vaut s'arrêter sur le versant Espera et ne pas aller au delà. Après Diva et GT.C1, la vision de la Sbarro GT8 peut nuire gravement à la santé.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Souvent dans la vie, aller plus loin ne mène à rien: avec une fille trop collante, avec un mec très lourd, à "Qui veut gagner des millions" ou encore sur la route, lorsque vous vous rendez compte ne plus pouvoir faire demi-tour faute de ne pas l'avoir fait plus tôt. Sur le stand Sbarro, c'est la même chose. Mieux vaut s'arrêter sur le versant Espera et ne pas aller au delà. Après Diva et GT.C1, la vision de la Sbarro GT8 peut nuire gravement à la santé.

Vue de dos, rare sont ceux qui trouvent sur quel modèle s'est basé Franco Sbarro pour réaliser ce roadster au double liseré rouge que l'on imagine arraché à une BX jackysée de 1986.
Fin du suspense et place aux (l)armes, c'était une Ferrari Modena Spider. Paix à son âme.

Il y a une bonne dose de pathétique dans ce dessin, comme dans celui des concepts Tornado présentés en 2004 et 2005 ou dans celui du dégoulinant Roadster SL de 2005. Le fait que Franco Sbarro s'attribue la paternité de ces engins met mal à l'aise.

Qui a réellement osé ? Apparement pas les élèves promus de son école puisque leur nom apparait en général au bas de la fiche technique. Peut être une classe de redoublants pour qui il est temps de trouver une autre vocation que celle de designer...

Ne me demandez pas d'autres photos, je n'ai pas eu la force d'aller plus avant.

Pour résumer

Souvent dans la vie, aller plus loin ne mène à rien: avec une fille trop collante, avec un mec très lourd, à "Qui veut gagner des millions" ou encore sur la route, lorsque vous vous rendez compte ne plus pouvoir faire demi-tour faute de ne pas l'avoir fait plus tôt. Sur le stand Sbarro, c'est la même chose. Mieux vaut s'arrêter sur le versant Espera et ne pas aller au delà. Après Diva et GT.C1, la vision de la Sbarro GT8 peut nuire gravement à la santé.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.