Lancer le diaporama
Ford, fermetures et nouveautés pour se relancer en Europe 1
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Ford, fermetures et nouveautés pour se relancer en Europe

Ford essaye de redresser la barre dans les différentes régions. C'est à présent au tour de l'Europe, dont le sort est en suspens depuis plusieurs mois. Au programme, des fermetures, des suppressions de postes, et quelques nouveautés.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Avec la fermeture annoncée de l'usine Blanquefort (transmissions), et de celle de Bridgend en Grande-Bretagne (moteurs), les incertitudes sur l'avenir de Ford en Europe ne sont pas un secret. Dont acte, un grand plan de restructuration est annoncé, qui confirme ces deux fermetures, mais aussi celles de trois usines en Russie: Naberezhnye Chelny (assemblage), St. Petersburg (assemblage) et Elabuga (moteurs). Quant à l'usine de transmissions de Kechnec en Slovaquie, elle sera revendue à Magna. 5 usines en moins dans le groupe donc, et d'ici 2020, 12000 salariés en moins. Une sérieuse cure d'amaigrissement donc pour le constructeur américain, qui affiche son ambition d'atteindre une marge EBIT de 6% sur la région.

Les activités commerciales seront pour leur part entièrement restructurées, autour de 3 pôles  utilitaires, véhicules particuliers et imports. Sur ce dernier point, l'ambition annoncée est de tripler les ventes d'ici 2024. Avec principalement la Mustang toujours, le nouvel Explorer, et surtout le nouveau SUV électrique, le Mach E.

D'autres nouveautés sont aussi prévues, et après le Puma, deux nouveaux modèles sont attendus d'ici 5 ans, et arriveront avec une offre électrifiée. Il s'agit vraisemblablement de SUV / crossovers. Dont un prendra la place du duo Galaxy / S-Max appelé à disparaître.

L'avis de Leblogauto.com

Décidément, les constructeurs américains sont bien à la peine en dehors de leur marché national. Ford est donc sur la défensive, mais n'a pas l'habitude de prendre des décisions aussi radicales que GM, et n'a d'ailleurs guère la possibilité de vendre sa marque en Europe. Il engage donc une (nouvelle) restructuration. Sera-t-elle suffisante pour redresser une situation économique peu ou non rentable depuis de longues années en Europe ?

Pour résumer

Ford essaye de redresser la barre dans les différentes régions. C'est à présent au tour de l'Europe, dont le sort est en suspens depuis plusieurs mois. Au programme, des fermetures, des suppressions de postes, et quelques nouveautés.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos