par Thibaut Emme

F1 : l'écurie Lotus a perdu plus de 65 millions d'euros en 2012

C'est une ligne à mettre au palmarès de l'écurie puisqu'elle détient le record de perte d'exploitation pour une écurie de F1. Elle explose le record de la modeste Marussia qui n'avait pu faire mieux que 54 millions d'euros en 2011. On comprend mieux pourquoi Lotus trouve le bloc Renault trop cher pour 2014.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Plus de 90 millions de dettes

Il faut dire pour Lotus que la perte du sponsor titre (Lotus cars) a du sacrément creuser le trou. Mais il n'empêche que le bilan financier officiellement publié par l'écurie montre une perte après impôts de plus de 65 millions d'euros (£56,8 millions). Les revenus de l'équipe, en baisse de 19,8% n'ont évidemment pas suffit à couvrir les coûts de fonctionnement de la structure.

Selon Lotus les pertes sont "principalement dues à des revenus de sponsoring en baisse", pertes qui étaient jusqu'à présent couvertes par un prêt contracté dont l'échéance est à la fin de cette année 2013. Un prêt accordé par Proton (propriétaire de Lotus Cars) existe également pour un montant estimé à 41 millions d'euros. Au total les dettes nettes accumulées s'élèvent à un peu plus de 93 millions d'euros dont un déficit pour les propriétaires de 63,5 millions d'euros.

L'avenir de Lotus en pointillé ?

Malgré les bonnes performances en piste et le fait que Kimi Räikkönen soit toujours en lice pour remporter le titre pilote, l'avenir de Lotus semble très incertain. 2014 pourrait être une année décisive pour l'écurie d'Enstone. Selon toute probabilité l'équipe devrait lâcher le moteur Renault pour un concurrent moins cher, et son champion du monde de pilote pourrait partir dans une autre écurie (RedBull ?), emmenant avec lui son salaire conséquent (mais aussi ses performances). A moins bien sur qu'un investisseur ne vienne soutenir les noir et or ou qu'un nouveau constructeur veuille faire son retour en Formule 1.

Source : Lotus via The Telegraph, photo : F1

Pour résumer

C'est une ligne à mettre au palmarès de l'écurie puisqu'elle détient le record de perte d'exploitation pour une écurie de F1. Elle explose le record de la modeste Marussia qui n'avait pu faire mieux que 54 millions d'euros en 2011. On comprend mieux pourquoi Lotus trouve le bloc Renault trop cher pour 2014.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.