par Elisabeth Studer

La botte secrète de la Polestar 5: un châssis en aluminium collé

Polestar – constructeur détenu par le suédois Volvo Car et le constructeur chinois Geely - a dévoilé l'une de ses armes secrètes pour faire de sa Polestar 5 la référence de sa catégorie en matière de dynamique de conduite : un nouveau châssis ultra-rigide et très léger développé spécifiquement en aluminium collé.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Saut qualitatif et quantitatif via la Polestar 5

Polestar prend très au sérieux le développement de sa prochaine voiture électrique. Si le constructeur est loin d’avoir été négligent pour la conception de ses modèles précédents, il souhaite avec la Polestar 5 faire un saut qualitatif et quantitatif à tous les niveaux. L'une des clés de la « solution » sera dans le châssis du véhicule, qui a été conçu spécifiquement pour ce modèle et avec lequel des "niveaux de rigidité de supercar" ont été atteints.

La Polestar 5 veut coiffer au poteau ses rivales allemandes et Tesla

La Polestar 5 sera une berline électrique quatre portes aux prétentions très sportives, un modèle qui arrivera en 2024 et qui a directement dans son viseur les Porsche Taycan, Audi e-tron GT, Tesla Model S Plaid. Polestar veut faire une voiture très sportive sans sacrifier le confort, une combinaison où le châssis sera la clé.

Polestar 5 : plate-forme dédiée

Pour cette raison, la Polestar 5 sera le premier modèle de la marque à avoir une plate-forme développée spécifiquement par et pour Polestar, au lieu d'utiliser des plates-formes dérivées des modèles Volvo (et également utilisées par Lynk & Co, marque appartenant également à Geely ) comme c'est le cas actuellement avec la Polestar 1 et Polestar 2.

Cependant, il ne sera pas le seul à l'utiliser, puisque le travail d'ingénierie qui est mené avec la Polestar 5 se fait également en pensant aux futurs modèles de la marque, en vue de rendre cette plateforme évolutive.

Châssis aluminium collé plutôt que soudé

Le châssis de la Polestar est construit principalement en aluminium collé plutôt que soudé, une technologie qui donnera à la voiture "une plus grande rigidité en torsion qu'une voiture de sport ou une supercar biplace traditionnelle" nous promet-on. Les autres sections du châssis seront en aluminium formé à chaud, formé à froid, moulé sous pression et extrudé.

En plus d'offrir une rigidité en torsion très élevée, Polestar garantit que le poids du châssis et de la carrosserie est inférieur à celui des voitures plus petite , ce qui contribuera à améliorer le comportement dynamique sur la route et l'efficacité énergétique (donc, également l'autonomie).

Nouveau processus de fabrication

L'aluminium collé permet d’obtenir des cadres très rigides et légers, mais constitue une solution inhabituelle pour les modèles à grand volume et produits en série en raison du travail nécessaire sans sacrifier la qualité. Cependant, Polestar a réussi à développer un nouveau processus de fabrication plus rapide pour construire simultanément la plate-forme et la carrosserie, ce qui permet d'appliquer cette technologie à de gros volumes de production tout en maintenant les normes de qualité les plus élevées.

Près de 500 ingénieurs pour faire progresser la R&D

Cette nouvelle plate-forme a été développée au centre d'ingénierie de Polestar, au cœur de la Motorsport Valley au Royaume-Uni. Une équipe de 280 personnes y travaille, dont des ingénieurs de Formule 1 et des marques de supercars renommées. Cet effectif devrait passer à environ 500 ingénieurs dans les mois à venir pour faire progresser la R&D. La science ne peut que s’en réjouir.

Porsche Taycan : la voiture à (a)battre

Ce n'est un secret pour personne : la Porsche Taycan est la voiture à (a)battre de la Polestar 5. La marque suédoise veut offrir « les meilleurs niveaux de dynamique de sa catégorie » sans devenir une voiture au comportement strictement sportif : « Il faut qu'elle soit belle mais aussi confortable. (...) On peut prendre la voiture dans un sens plus dynamique ou dans un sens plus confortable sans sacrifier totalement l'un ou l'autre» indique le constructeur.

Notre avis, par leblogauto.com

Polestar n'a pas encore révélé de détails sur la propulsion électrique ou la batterie du véhicule. Mais compte tenu de son approche, les performances devraient être de tout premier ordre.

Malgré la présence de la batterie sous le plancher, la Polestar 5 devrait être une voiture "extrêmement basse" pour une voiture électrique selon l'entreprise. Elle devrait conserver largement le look de la Polestar Precept.

Sources : Polestar

Pour résumer

Polestar – constructeur détenu par le suédois Volvo Car et le constructeur chinois Geely - a dévoilé l'une de ses armes secrètes pour faire de sa Polestar 5 la référence de sa catégorie en matière de dynamique de conduite : un nouveau châssis ultra-rigide et très léger développé spécifiquement en aluminium collé.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.