par Nicolas Anderbegani

Ferrari a déposé un brevet de V12 plus "efficient"

Ferrari a déposé un nouveau brevet auprès de l'Office des brevets et des marques des États-Unis pour un nouveau moteur V12 qui devrait gagner en efficience par rapport aux blocs actuels.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Entendez par là moins polluant. On le sait, entre l'essor phénoménal des motorisations électriques, les injonctions politiques et les contraintes législatives toujours plus drastiques, le V12, symbole d'une époque automobile en voie de disparition, doit défendre chèrement sa peau...ou plutôt ses cylindres. Mais Ferrari y croit encore, car c'est dans l'ADN de la marque.

Dans le brevet, déposé en avril mais publié officiellement en octobre par l'office américain, le constructeur de Modène propose  l'intégration de deux méthodes de combustion différentes qui pourraient améliorer l'efficacité du groupe motopropulseur.

> La première consiste à injecter une petite quantité de carburant juste avant l’allumage de la bougie afin de créer un mélange air-essence plus chaud qui permettra au système catalytique d’obtenir rapidement de la chaleur au démarrage du moteur, ce qui réduira les émissions au cours de cette phase ."Le système catalytique est donc chauffé très rapidement au démarrage du moteur et les émissions, particulièrement importantes dans cette phase, peuvent être réduites"

> La deuxième solution consiste à installer une préchambre au-dessus de la chambre de combustion principale, avec son propre ensemble de bougies. Le système détermine le mode d'allumage de manière cyclique et sélective entre la préchambre et l a chambre selon les phases de fonctionnement (conduite normale, démarrage, faible charge etc.)

Ferrari a déclaré récemment vouloir tout faire pour maintenir son remarquable moteur V12 atmosphérique de 6,5 litres, sans céder au downsizing avec turbocompresseur ou à l'hybridation. Récemment, le cheval cabré a été contraint de le modifier pour l'adapter à la norme Euro 6. Il a réussi sur la dernière Ferrari 812 GTS , car son moteur fournit la même puissance de 810 ch que la version Berlinetta.

Michael Leiters précisait: " Un moteur V12 , selon moi, ne fait aucun sens en hybride. Nous allons nous battre pour notre V12 bien sûr. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour le garder en vie, car il est fondamental pour notre marque. Une véritable hybridation de la V12 ? Ce n'est pas la solution. LaFerrari a été électrifiée pour augmenter ses performances ".

L'avis de leblogauto.com

Autres temps, autres moteurs...Le V12, c'est un peu le dernier des Mohicans. Mais on peut faire confiance au savoir-faire de Ferrari comme motoriste pour nous dévoiler des évolutions technologiques sidérantes.

Source : USPTO

Pour résumer

Ferrari a déposé un nouveau brevet auprès de l'Office des brevets et des marques des États-Unis pour un nouveau moteur V12 qui devrait gagner en efficience par rapport aux blocs actuels.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.