Accueil Ferrari Ferrari : préserver le V12 et pas de supercar 100% EV

Ferrari : préserver le V12 et pas de supercar 100% EV

4567
14
PARTAGER
v12

Une boulimie de nouveaux modèles d’ici 2023 (quinze) digne d’un constructeur premium allemand, un cap de 10000 ventes envisagé, un SUV imminent…Ferrari s’apprête à bousculer les traditions – et les puristes – mais n’entend pas tout sacrifier sur l’autel de la rentabilité. Espérons !

Le V12 fait de la résistance

Alors que le groupe VW enterre le V12 atmo et, selon les dernières indiscrétions, oriente Lamborghini vers un V12 hybride pour la remplaçante de l’Aventador, Ferrari souhaite préserver le V12 thermique pur et dur, celui qui vous donne la chair de poule. Ce sont les V8 certes qui assurent l’essentiel des ventes, mais l’image compte, surtout ici.

Dans des confidences délivrées au magazine britannique Autocar, Michael Leiters, directeur de la technologie de Ferrari, a affirmé la volonté de maintenir le moteur V12 en vie le plus longtemps possible, bien que la réglementation de plus en plus stricte en matière d’émissions soit un sacré défi pour cette noble mécanique, qui fait partie de l’ADN du cheval cabré. Les investissements sont  conséquents pour maintenir cette mécanique dans les clous  mais Ferrari travaille sur la question, par anticipation des nouvelles normes prévues et  le développement de filtres à particules essence. « Nous allons essayer de le construire aussi longtemps que possible. Je suis convaincu qu’il y a encore de la place pour cela sur le marché. Nous pouvons le faire de manière technique et gérer les émissions ».

La 812 Superfast n’est pas la dernière de la lignée, à priori !

Le full electric pas encore mûr

Concernant une supercar 100% électrique, Leiters estime pour le moment que la technologie n’était pas assez mature pour pouvoir réaliser une Ferrari zéro émissions. Il y a d’abord la problématique du…son, qui fait partie de l’âme des supercars italiennes et  participe à l’enthousiasme, à l’attraction de la marque, ce que ne peuvent proposer les propulsions électriques. Il n’y a qu’à voir déjà le ressenti des fans de F1 depuis l’introduction des V6 Hybrides.

Ensuite se pose le problème de l’autonomie des véhicules, surtout dans le cas d’un usage très sportif, Ferrari se refusant à imposer des contraintes pour garantir une certaine autonomie du véhicule, qu’il s’agisse de déterminer des limitations de vitesse maximale aux modèles ou d’accroitre la capacité des batteries mais au détriment du poids, un véritable cercle vicieux. Donc, à ce jour, une Ferrari 100% propulsion électrique n’est pas à l’ordre du jour à Maranello. « Vous avez besoin de vitesses élevées et vous ne pouvez pas limiter à 200 km / h. Si vous souhaitez supprimer cette contrainte technique, vous ajoutez tellement de poids que ce n’est pas une voiture de sport. Peut-être que dans quelques années, cela pourrait être une possibilité. Pour vendre la technologie, il faut faire un grand pas en avant »

 

Source : Autocar, Clubalfa

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Ferrari : préserver le V12 et pas de supercar 100% EV"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Le « pas de véhicule électrique chez Ferrari » me rappelles légèrement le « pas de SUV chez Ferrari » qu’on nous a scandé pendant des années … avant que Ferrari ne le fasse finalement !

Seb
Invité

Il y avait également le « Une Ferrari 4 portes ? JAMAISSSSS » …

Encore mieux ! Ils font un SUV à la place ! 😂

Invité

il y a déjà eu des Ferrari 4 portes « artisanale » … telle « 456 GT Venice » spécialement produite pour le sultan de Brunei sur la base de la 456 GT. Il y en aurait en tout 14 exemplaires, tous en conduite à droite : 7 modèles en break 4 portes, 5 modèles en berline 4 portes et 2 modèles cabriolet.

labradaauto
Invité

C’est quand même mieux comme ça !
on met pas tout à la poubelle , Non !
Avant de tout cibler sur la bonne auto, qu’on revoit les trafics des avions !
je n’entends plus de moteurs d’engins sur route, je n’entends plus que des avions qui chargent… même au travers des nuages. Les émissions de la Ferrari, SVP , il y en a pas 3 par an qui passent dans la vallée…

beniot9888
Invité

Et pourquoi ne pas revoir le trafic des avions ET limiter la pollution des voitures ?

Di Martino
Invité

Quand c est d utilité publique tu as le droit de polluer ! Pas de notion de plaisir pour nos élus.

Seb
Invité
« Une boulimie de nouveaux modèles d’ici 2023 (quinze) » Mouais enfin ça c’est ce qu’ils annoncent hein ! C’est un peu comme quand en 2016 Alfa Romeo après la sortie de la Giulia annonçait sortir 10 nouveaux modèles d’ici 2020 … A 4 mois de 2020 ils ont sorti combien des « 10 nouveaux modèles » ? 1 … 1/10 …. 😂 Maserati nous à fait la même début août : 10 nouveaux modèles annoncés d’ici 2023 …. 10 nouveaux modèles alors que Ferrari ne va plus leur fournir de moteurs , qu’ils sont tellement en chute libre qu’on dirait qu’ils font du… Lire la suite >>
Jdg
Invité

Un véhicule full électriques sur une vraie sportive est ridicule de toutes façons.
Mieux vaut un moteur thermique + un ou plusieurs moteurs électriques.
De quoi avoir tous les avantages. Baisse des émissions, autonomie, sportivité, haut régime, etc…
Le choix de Ferrari semble logique, à voir ce qu’il vont réellement faire

beniot9888
Invité

Si ils arrivent à dépolluer leur V12, pourquoi pas.

seb
Invité

Vu le prix qu’ils vendent leur voiture ils ont un beau budget à mettre dans la dépollution, ça doit être faisable.

wpDiscuz