Accueil Actualité Essai Nissan Qashqai Mild-Hybrid 140 ch

Essai Nissan Qashqai Mild-Hybrid 140 ch

0
39
PARTAGER

La troisième génération du Nissan Qashqai débarque. Il doit maintenant faire face à une concurrence redoutable. Nous l’avons découvert sur les routes de Provence. 

Un style plus moderne

Le nouveau Nissan Qashqai change du sol au plafond. Il se démarque très nettement de la génération précédente. Les feux fins en boomerang marquent fortement sa nouvelle identité. La calandre avec le « V-shape » fait le lien avec les autres modèles du catalogue. Visuellement, il semble un peu plus massif que l’ancien, même si les cotes ont très peu bougé.

L’arrière de la voiture se rapproche du Qashqai 2, à l’image des feux très ressemblants. Le profil assez classique se voit tout de même dynamisé par des lignes franches, dont une arête reliant les feux avant et arrière. Le nouveau venu a droit à une légère personnalisation en termes de coloris, qui peuvent être différents entre le toit et le reste de la carrosserie. En devenant plus moderne, il gagne aussi un soupçon d’élégance.

De l’espace et du coffre

Pour faciliter l’accès à l’habitacle, les portières s’ouvrent à quasiment 90 degrés. Les jeunes parents manipulant des sièges enfants remercieront Nissan pour cette attention. L’ambiance à bord diffère largement du précédent Qashqai. La finition générale monte de deux crans, avec des petites touches de chic appréciables. Plus de revêtements sont moussés et agréables au toucher. Deux larges dalles constituent l’instrumentation.

Le Nissan Qashqai devient la vitrine technologique du constructeur, que ce soit pour les fonctions de confort ou de conduite. Les deux écrans l’inscrivent directement dans le 22ème siècle. Cette mise à jour met un méchant coup de vieux à la génération qui quitte la scène. En outre, on ne manque pas de place avec 4 occupants. Cela se complique pour le 5ème. La capacité du coffre de 504 litres avale beaucoup de bagages.

Pas de diesel, mais une micro-hybridation 12V

Selon Nissan, tous les Qashqai peuvent être considérés comme hybrides. Derrière ce message, se cache en fait un simple système 12V qui supplée le 4 cylindres de 140 chevaux. En passant, cette astuce permet l’accès à une carte grise quasiment gratuite dans la plupart des régions. Cette technologie assure des transitions du start/stop douces et plutôt efficaces. Surtout, ces passages sont parfaitement transparents, et ne nous secouent pas à chaque redémarrage.

Pas de diesel au programme, il faut donc se contenter de cette motorisation, qui peut aussi développer 20 chevaux de plus. Cette cavalerie suffit pour mouvoir sans peine notre Qashqai. Les performances n’ont pas de quoi faire trembler une GT-R, avec un 0 à 100 km/h exécuté en 10 secondes. Néanmoins il se montre plutôt silencieux à l’usage. On regrette l’étagement assez longs des rapports de la boite mécanique. Ce réglage ne lui permet d’ailleurs pas pour autant d’échapper à un léger malus.

Nettement plus agréable à conduire

Le Nissan Qashqai de nouvelle génération repose sur une plateforme commune à l’Alliance. Cela le rend nettement plus agréable à conduire que celui qu’il remplace. Le confort n’a rien à envier à ce qu’il se fait de mieux. Toutefois, il se montre clairement moins dynamique que le Peugeot 3008, la référence française qui lui a chipé le leadership sur notre marché.

Il s’avère moins agile que le SUV au lion, sans toutefois s’avachir exagérément sur ses appuis. On passe plutôt un bon moment derrière le volant. On préférera cela dit la configuration avec la boite automatique et le bloc de 158 chevaux. Les consommations de notre plus modeste moteur s’inscrivent dans la bonne moyenne du segment, avec environ 7,5l à un rythme assez déraisonnable sur des routes sinueuses et vallonées. Les 6,3 litres de l’homologation n’apparaissent ainsi pas si fantaisistes.

Dès 28 990 €

La gamme démarre à 28 990 € avec déjà pas mal d’équipements. Les moins exigeants seront déjà satisfaits de la seconde finition complétant technologiquement déjà bien l’offre de base. Ce nouveau Qashqai de nouvelle génération coche les bonnes cases pour tenir la comparaison avec ses concurrents, qui devançaient son prédécesseur sur un segment qu’il avait inventé. Mais il va falloir attendre la motorisation hybride e-Power pour réellement se distinguer. Sera-ce suffisant pour reprendre le leadership?

+ON AIME
  •  Technologies
  • Finition en nette progrès
  • Capacité du coffre
ON AIME MOINS
  •  Pas de vraie hybridation au lancement
  • Plus confort que dynamique
  • Etagement rapports boite mécanique

 

Nissan Qashqai
Prix (à partir de)28 990 €
Prix du modèle essayé35 790 €
Bonus / Malus+ 260 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne – Injection directe turbo essence + mild hybrid 12V
Cylindrée (cm3)1 332
Puissance (ch/kW)140 / 103
Couple (Nm)240
Transmission
Roues motricesav
Boîte de vitessesmanuelle 6 rapports
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 235/50 R19
Performances
Vitesse maximale (km/h) 195
0 à 100 km/h (s) 10,2
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 6,3
CO2 (g/km) 143
Dimensions
Longueur (mm)4 425
Largeur (mm)1 835
Hauteur (mm) 1 625
Empattement (mm)2 665
Volume de coffre (l)504
Poids (kg) 1 405

 

Poster un Commentaire

39 Commentaires sur "Essai Nissan Qashqai Mild-Hybrid 140 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

 » Plus confort que dynamique » en négatif ? C’est un véhicule famille pour faire de la route et avoir le côté surélevé du suv, du coup est ce vraiment négatif ?
Juste normal pour ce type de véhicule et vu la cible qui ne sera pas les parents énervés du volant.

SGL
Invité

Oui, mais commercialement, c’est moins vendeur !
Déjà dit, mais il suffit de voir le nombre de RS line, S line, STline, AMG ligne, M line, etc. sur des voitures pour rouler souvent sous les limitations de vitesse de 10 kmh.

Amazon
Invité

Attention, quand Pierrick essaie, il y a toujours un « rythme déraisonnable », une « vitesse excessive » au cours de l’essai.
Comme si on cherchait tous à faire un chrono entre le supermarché et la garderie.

SGL
Invité

Mouais, pas révolutionnaire, mais dans la bonne moyenne haute dorénavant.
Sera suffisant pour détrôner le 3008 qui a un comportement très dynamique et son look ravageur ?
Il manque une série de consommations en condition réelle sur différents terrains…
Ville, route, autoroute.

SGL
Invité

Ça manque d’arguments pour ringardiser le 3008 … ça fait penser à un réalignement dans le meilleur des cas.

SGL
Invité

… Ben ! Donc les arguments sont : … ?????????
Mystère !

Kubota
Invité

Rien de transcendant ..intérieur ford début 2000 et un moteur anémique… et fiabilité aieaieaie
.dommage

Term
Invité

Pas de diesel mais un moteur qui consomme plus. Ou est le progrès? On aimerais aussi savoir la consommation réelle en ville et sur route.

SGL
Invité

C’est la mode anti-diesel… On consomme plus, on fait des veaux, on pollue encore plus, on licencie dans nos usines, on consomme plus de pétrole… Oui, mais on est dans la mode, c’est tendance !
Ce qui je disais il y a plus de 3 ans…

https://www.leblogauto.com/2016/04/ford-ecoblue-nouvelle-generation-de-moteurs-diesel.html#comment-1341366

Jouan
Invité

Exactement je pensais faire une bonne en achetant le miens de 2019,
Je m’aperçois quand ville je dépasse les 10 litres au 100, une arnaque cette essence

pat d pau
Invité

Licencie dans les usines… il suffit d acheter une yaris hybride et ethanol produit en france.

pat d pau
Invité

Anti diesel c est pkus classe que pro HSD car ca mouline disent ceux qui aiment les gros vroumvroum pour se montrer.

Polaris
Invité

Sur autoroute, cet engin va avoir une consommation délirante de 8 ou 9 l/100km… Ou comment revenir 15-20 ans en arrière, au prétexte de pouvoir claironner fièrement ‘oui mais nous, nous ne proposons plus de motorisation diesel efficiente, nous »…

AXSPORT
Invité

Il suffit de ne plus acheter de SUV……
C’est simple…..

panama
Invité

Il suffit de rouler moins vite…

Polaris
Invité

Quel intérêt de payer l’autoroute si ce n’est pzs pour se deplacer plys vite ? D’autre part, l’argument ne me parait pas pertinent : toutes choses égales par ailleurs,

panama
Invité

@Polaris : restons mesurés. Entre rouler à 135km/h et 120, quelle différence au final si ce n’est la consommation ?

AXSPORT
Invité

Quand on voit toutes ces VE qui se traînent à 110 max….. voir moins….

Vive le progrès……

Polaris
Invité

Ça fait effectivement toujours tout drôle de dépasser rapidement de belles TM3 sur autoroute (en respectant le 130km/h réel bien sûr) avec une compacte de base à 20 000€ qui consomme 5l/100km sur autoroute…

Polaris
Invité

La difference ? Le truc le plus précieux au monde (car le plus rare): le temps ; -). Et si la différence de temps entre 120 et 130 km/h n’est pas colossale, je vous l’accorde, elle est eausdi très faible en delta de consommation : sur ma compacte break, de 120 a130 km/h stabilisé, la consommation réelle passe de 4.9 à 5.1 l/100km…

Amazon
Invité
@polaris, Cela défi un peu les lois cinétiques quand même: 4% de conso en plus pour 8% de vitesse, j’aurai estimé l’inverse. par contre cela reste vraiment faible en conso! 5l/100 chapeau! c’est vrai qu’en Electrique, vu le temps de recharge qui peut être long, il est parfois nécessaire de réduire la vitesse sur autoroute. pour faire 400 km AR La Rochelle/ Bordeaux, je n’ai pas besoin de recharger si je ne dépasse pas 120 km/h par contre arrêt obligatoire à 130 kmh. Donc sur les 300 km d’autoroute, je perds 12 minutes à rouler à 120, soit moins que… Lire la suite >>
Polaris
Invité
Ça ne défie aucune loi. La plupart des gens evaluent directement, par un développement limité d’ordre 1, l’augmentation de consommation à partir de l’augmentation de l’ effort de trainée aérodynamique, qui évolue en V carré (donc : « 10 % de vitesse en plus = 20 % de conso en plus »). C’est très grossier, et donc faux. Une grande partie de la puissance moteur est consommée dans la résistance au roulement des pneus (qui évolue en V) et dans les pertes internes du moteur et de la transmission, qui évoluent de manière complexe mais pas du tout en V carré. Il… Lire la suite >>
Polaris
Invité
Amusant : pour moi Pau – la Flotte en Ré ; -), break charge raz-la-gu*ule, 410km, environ 4h20 de roulage soit un peu moins de 95km/h de moyenne (eviter de partir le samedi ! ), l’ODB (généralement optimiste d’environ 5 %) me donne une conso de 4.3l/100km donc ça doit être plutôt 4.5-4.6 l/100 reel. 20mn pour se restaurer à Talence, zero minute perdue pour recharger ou faire le plein. Consommation sur place : 0 l / 0gCO2 (100 % vélo et marche of course ; -) ). De retour au bercail, après # 820km dont une majorité sur autoroute… Lire la suite >>
Verslefutur
Invité

Le 1er intérêt de l’autoroute est la sécurité (grande voie sans intersections avec une vitesse constante).
130 km/h au lieu de 110 a peu d’intérêt sur le temps de trajet mais augmente significativement la consommation.

Thibaut Emme
Admin
Tout à fait @Verlefutur. Les autoroutes sont aussi bordées intégralement de grillages hauts pour éviter un maximum d’animaux errants. Les sorties et entrées ont un minimum de longueur, les virages ont un rayon de courbure minimum et quand il ne peut pas être respecté, le 130 est supprimé (pour du 90, 80, etc.). Quand on compare par exemple avec une 2×2 à 110 km/h, la BAU n’est pas forcément tout le temps présente, voire elle est étroite, les entrées et sorties peuvent être ultra-courtes et déboucher sur un CC ou même dans un corps de ferme (pas loin de chez… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Et pendant ce temps, ils font chier tous les autres qui roulent à 130….

Après les poids lourds, les VE à 110….

Quel égoïsme…..

Amazon
Invité

l’égoiste c’est celui qui fait l’effort de rouler en VE pour ne pas polluer l’air des autres?

AXSPORT
Invité

Égoïste ou utopiste ?

SGL
Invité

Ben Vive la taxe carbone !
C’est la liberté… Celui qui pollue doit assumer sa pollution et ne pas l’imposer à son voisin sans payer.
… On n’aurait pas besoin de mettre des Malus et des Bonus et on arrêterait l’hypocrisie.

Polaris
Invité
Oui, la taxe carbone, on y viendra d’une manière ou d’une autre (notons tout de même que le prix d’1l de carburant est d’ores et déjà constitué de # 80 % de taxes, ce qui ressemble fort a une taxe carbone)… Mais la taxe carbone ne passera pas tant qu’elle s’accompagnera d’une prime de 6000 ou 7000 euros nets ( 5 a 6 smics bon sang !!! ) pour les ménages (très très) aisés, déjà propriétaires pour la plupart d’un pavillon avec garage privatif (pour pouvoir recharger a domicile), qui achètent une TM3 ou autre VE de luxe a 45k€…… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

Avec les promos des constructeurs il est parfois plus intéressant pour un pauvre de louer un VE neuf que de circuler en thermique …
Actuellement, avec une prime à la casse de 5000€, pour pouvez vous procurer un Kia eSoul avec batterie 64 kW permettant de réaliser 41 666 km en 25 mois au tarif de 0,12€ le km, carburant inclus si vous faites le plein chez vous.

Bientôt, seuls les riches, et ceux qui ne savent pas utiliser une calculette circuleront en thermiques.

Emmanuel
Invité
La taxe carbone ce n’est pas qu’un problème de pollution, c’est aussi un problème de consommation d’une ressource finie et non renouvelable. Si j’ai un chauffe eau solaire qui me permet de chauffer ma piscine couverte à 35° alors qu’il gèle dehors … ça ne changera pas mon bilan carbone. Par contre si l’eau est chauffée avec une chaudière à gaz, à fuel et même à l’électricité c’est complètement différent. Idem pour la construction : un m3 de béton armé c’est 400 kg.CO2 … une dalle de 15 cm pour une habitation plein pieds de 100 m2 c’est déjà 6… Lire la suite >>
SGL
Invité

L’utopiste serait de croire que l’on ne passerait pas obligatoirement pour au moins 50 % de VE dans le parc automobile français d’ici 10 ans !

wpDiscuz