Accueil Berlines Essai Dacia Sandero Stepway TCe 90

Essai Dacia Sandero Stepway TCe 90

0
53
PARTAGER

La Dacia Sandero Stepway hausse son niveau de jeu ! Elle navigue de plus en plus près des stars du marché aux tarifs moins serrés. Au point de les gêner ? Nous l’avons essayée entre Paris et Deauville.

Un style résolument moderne

La nouvelle Dacia Sandero Stepway ne repose pas sur une ancienne plateforme. Elle partage la sienne avec la Clio 5. Question style, elle renvoie celle qu’elle remplace au musée sans regret. Son regard résolument moderne souligné par des leds en forme de flèche l’éloigne de l’idée qu’on peut se faire d’une low cost. Elle affirme son identité, et gagne clairement en maturité.

Cette fausse baroudeuse se fait même plutôt remarquer dans ce coloris. À l’arrière, on lui trouverait des airs de Volkswagen Polo. La comparaison suffit à lui faire prendre une autre dimension. Les badauds qui la découvrent partagent à peu près tous le même avis… Pour une Dacia, elle n’a pas l’air au rabais. En termes de style, dans une peinture plus discrète, elle passe pour une citadine dernier cri comme une autre.

Révolution à bord

En entrant à bord, on peut parler de révolution. Un regret toutefois saute aux yeux… le volant qui semble anachronique. Dacia démontre en outre qu’on peut avoir un mobilier séduisant, même avec des matériaux durs. Question assemblage, peu de choses à dire. Des petites touches de couleurs agrémentent cet habitacle ici et là. Le bandeau en tissu suffit à donner une ambiance chaleureuse.

Surtout, au chapitre des équipements, elle se détache nettement de son passé. Elle s’offre même le luxe de chiper des petits trucs à la Clio 5, comme les commandes de climatisation. En entrée de gamme, on peut intégrer son portable sur la planche de bord et s’en servir pour la navigation. On peut également s’offrir une dalle pour utiliser Carplay, ou se doter d’un GPS plus sophistiqué. Les passagers se trouvent plus à l’aise, avec davantage de place. La capacité du coffre progresse également à 328 litres.

Un ensemble moteur / boite convaincant

Sous le capot de notre Sandero Stepway, on trouve le TCe maison de 90 chevaux. En ville, couplé à la boite CVT, il fait son office sans trop d’encombres. Néanmoins à l’arrêt, les vibrations du bloc nous semblent indéniablement moins bien filtrées que dans une citadine plus moderne. Les redémarrages du système Start/Stop paraissent également moins discrets. Toutefois ce moteur et cette transmission fonctionnent plutôt bien ensemble.

Ce 1.0 ne s’emballe pas exagérément quand on enfonce la pédale, comme cela arrive souvent avec une boite à variation continue. Il y a ici une bonne gestion des rapports virtuels, qui rend la vie assez agréable quand il s’agit de s’éloigner de la ville. La citadine d’origine roumaine se montre meilleure voyageuse qu’auparavant. Cependant, Dacia n’a manifestement pas pu aller aussi loin que ses concurrentes plus huppées en termes d’insonorisation.

Facile en ville, et à l’aise en dehors

En ville, elle tourne court et s’insère aisément dans une place de parking. Dans cet environnement elle s’y plaira sans problème. Néanmoins son amortissement apparaît un peu trop rigoureux dans les rues au revêtement plutôt dégradé. Rien de grave, mais elle se montre sur ce point sensiblement en retrait par rapport à sa cousine Clio. En outre il faut s’accommoder des montants un peu trop larges dans certaines situations.

En dehors de la cité, elle s’améliore nettement vis-à-vis de l’ancienne. Son comportement rassure, à défaut d’offrir un agrément proche de celui d’une compacte routière. Sa direction mériterait un peu plus de précision. On l’aimerait globalement un peu moins sous-vireuse quand on la bouscule un peu. Ses progrès nous rendent en fait assez gourmands. Mais pour garder des prix contenus, Dacia ne pouvait se permettre des liaisons au sol aussi élaborées que celles de la Renault.

Notre modèle d’essai hyper équipé à 15 290 €

Cette nouvelle Sandero Stepway s’est perfectionnée dans tous les domaines. Avec ce style moderne et affirmé, sans oublier des équipements améliorant beaucoup le quotidien, on comprendrait une inflation de ses tarifs. Mais le constructeur d’origine roumaine ne déroge pas à son légendaire rapport qualité prix sans égal. Notre modèle haut de gamme tout équipé s’échange ainsi contre 15 290 €. À ce niveau, la plupart des stars offrent moins de puissance, alors que les technologies sont au rayon des options.

+ON AIME
  •  Look
  • Equipements
  • Tarifs
ON AIME MOINS
  •  Rigueur amortissement
  • Direction  sur route
  • Montants un peu épais

 

Dacia Sandero Stepway
Prix (à partir de)12 590 €
Prix du modèle essayé15 290 €
Bonus / Malus+ 190 à + 310 €
Moteur
Type et implantation3 cylindres en ligne – Injection directe turbo essence
Cylindrée (cm3) 999
Puissance (ch/kW)90 / 67
Couple (Nm) 160
Transmission
Roues motrices av.
Boîte de vitesses auto
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 205 / 60 R16
Performances
Vitesse maximale (km/h) 163
0 à 100 km/h (s) 14,2
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 6,2 à 6,4
CO2 (g/km) 139 à 145
Dimensions
Longueur (mm) 4 099
Largeur (mm) 1 848
Hauteur (mm) 1 587
Empattement (mm) 2 604
Volume de coffre (l) 328
Poids (kg) 1 122

 

Poster un Commentaire

53 Commentaires sur "Essai Dacia Sandero Stepway TCe 90"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Twin Spark
Invité

Elle va faire un carton car elle offre sans doute tout ce dont ont besoin 75 % des gens (les 25 % restant étant les familles nombreuses, les gros rouleurs et quelques cas particuliers). Quand je dis besoin, je n’inclus pas le besoin de satisfaire son ego ou celui de ressembler à un tout terrain.

Selon le principe des vases communicants, il va donc apparaître un nouvel espace sous Dacia pour des voitures comme la première logan : ce sera peut-être pour Tata ou un chinois…

Mwouais
Invité
@TS : c’est à se demander si Renault n’envisage pas Lada pour redescendre sous Dacia. (des russes sous des roumains, ça va pas faire plaisir à tous). Je persiste à ne pas comprendre le choix de prendre la version haut de gamme sur une Dacia voulue comme voiture essentielle dès lors que l’écart prix est marqué pour donc…. aussi une question d’ego pour rouler avec le style Stepway, non ? Mais en voiture essentielle elle paraît mettre tout le monde d’accord. A un autre niveau je trouve une Panda plus avantageuse et une Fiat Tipo reste plus jolie mais plus… Lire la suite >>
SGL
Invité

Les marques ont tous « la cote » suivant les zones géographiques.
En Russie Lada à une assez bonne image…Pas Dacia, qui est du bas de gamme pour eux.
C’est l’inverse en Europe de l’Ouest.
Comme Opel et Skoda qui est bien vu à l’Est et Seat et Citroën à l’Ouest.
Parfois le risque de cannibalisation est faible et la complémentarité est importante.
Mais dans le Futur, les Lada et Dacia pourront avoir jusqu’à 90 % des pièces communes sans se gêner.

Miké
Invité

L’intérêt de la version Stepway c’est l’équipement que l’on ne peut probablement pas s’offrir sur une clio ou une 208 a 15.000e

Miké
Invité

Je pense que tu vas trop loin avec tes soucis d’égo, la clientèle Dacia n’aime pas la voiture, et n’y attache rien d’autre que sa fonction.

Mwouais
Invité

@Mike : la finition Stepway n’est elle pas fausse baroudeuse et quelles options ne seraient pas disponibles sur la version Confort ?

C’est donc bien que le look importe (et je trouve cela normal) même pour un acheteur d’un produit dit basique (sur lequel les gens veulent des options).

En quoi est ce different d’un généraliste ou d’un premium ? En quoi l’ego ne serait il pas aussi présent (moins sans doute, mais tout de même pour choisir la version typée SUV).?

Nithael70
Invité

« la clientèle Dacia n’aime pas la voiture, » , https://www.dacia.fr/grand-pique-nique-dacia.html 10 000 personnes qui n’aiment pas la voiture… lol

Miké
Invité

Qui aiment leurs Dacia, pas la voiture. Je suis désolé, j’ai beaucoup de respect pour l’utilité de la Sandero, et de Dacia en général, mais le feeling de conduite est atroce. La qualité de construction, et les matériaux biodegrables, passe encore, c’est pas pire que Renault, Audi ou mercedes sur du bdg, mais les trains roulants, la direction et l’embrayage 🤢
Si vous aimez conduire, si vous aimez l’auto, c’est un peu se tirer une balle dans le pied tout les matins que de rouler en Dacia.

Moi.
Invité

Tu portes bien ton pseudo, t’es un sacré Mickey…
Tu ne dois pas connaître ou être monter dans une Dacia pour affirmer ce genre de clichés.

SGL
Invité

Un achat ultra intelligent est parfaitement adapté à notre période bourrée d’incertitude.
Avec les premiums dégradés à cause des normes à la chasse au CO2, les malus exorbitants.
Cela permet de reporter des dépenses en dehors de la voiture qui devient une véritable punition en ce moment.
Son rapport qualité-prix met toute la concurrence derrière !
Les voitures plaisirs, il faut les acheter d’occasion maintenant.

panama
Invité

On connait les défauts de cette Stepway : des liaisons au sol pas folichonnes et une isolation phonique minimale. Et une consommation assez importante.

Comme pour toutes les Dacia mieux vaut s’orienter vers les versions de base, le haut de gamme Dacia rentrant en concurrence avec des marques généralistes.
Dacia ne fait aucune remise mais certains généralistes en font des importantes.

C Ghosn
Invité

une isolation phonique minimale..

Cela risque d etre un souci cela pour la santé des gens … Surtout que l’absence d echappement sur l’arriere laisse à penser que celui ci s’arrete au milieu de la voiture. Super pour les personnes…

panama
Invité

@C Ghosn : ouais ben quand tu feras 1 000 bornes dans un bruit assourdissant sur autoroute tu comprendras

SGL
Invité

1 000 bornes oui, mais les 30 km que font les gens en moyenne…Ça ira… Ils survivront mieux que le Covid !?

lym
Invité

Merde, gamin on allait en vacances en 4L! Ici, c’est un confort de Rolls de la même époque en comparaison…

Le vrai défaut que je lui trouve, c’est d’être aussi lourde que la Clio malgré l’insonorisation/équipement moindre.

SGL
Invité

Entendre le moteur et les gravillons sur les points de corde n’est pas tout le temps un défaut… Alors OK sur les longs trajets cela devient vite gonflant.
Mais est-ce que nos trajets quotidiens durent des heures ?

panama
Invité

@SGL : ah bon elle ne servira qu’aux trajets quotidien ta Stepway ?

AXSPORT
Invité

Donc moins on roule, plus il faut rouler dans des voitures de merde ?

🧐

Sympa votre approche de l’automobile

Lolo
Invité

@axsport: là-dessus je pense aussi que oui, moins on roule et moins certaines choses ont de l’importance ! Ça me parait quand même logique que l’insonorisation soit moins importante pour faire 30’ de bouchons sur le périf que pour faire 1000 bornes par semaine…

SGL
Invité

Tout à fait @lolo, et puis @ AXSPORT, si l’on roule moins il y a 2 cas :
le 1er cas de @lolo, largement et amplement suffisant
ou le 2e cas… la voiture « plaisir » le WE ou l’auto peut devenir un jouet luxueux… bon là c’est mieux d’avoir une super auto. (mais c’est un luxe)
M’enfin les Dacia sont de moins en moins inconfortables.

koko
Invité

Dacia va tuer Renault (la marque).

SGL
Invité

Dacia va tuer toutes les autres marques… Surtout avec l’époque anti-voiture que nous subissons.
Pas plus que Renault qu’une autre.
La tenue de route, l’insonorisation, les GMP plus musclées, la finition plus soignée, etc.. ne se trouve pas chez Dacia, mais bien que chez Renault.
Pour preuve, quand l’on est sur le configurateur de Dacia, alléché par les tarifs imbattables, dès que l’on veut de choses un peu haut de gamme, c’est impossible, chez Renault tout devient possible, et même mieux que le BdG des premiums.
Renault à les rênes de Dacia et ne fait pas trop d’erreurs de risque de cannibalisation.

amazon
Invité

c’est la voiture comme on la pensait il y a 40 ans qui est morte.

on n’achète plus une voiture qui fait rêver on loue un déplaçoir qui est la prolongation de son smartphone.

SUV et écran tactile définissent le besoin minimal désormais.

SGL
Invité

La force de Renault est en bonne partie grâce à sa marque Dacia !
Aucun autre groupe n’a réussi à concurrencer Dacia.
La rentabilité est proche de Porsche !

AXSPORT
Invité

Sûrement le pricing power et toutes ces conneries……

SGL
Invité

Le retour du bâton du stupide malus auto.
« Malus auto à 30.000 euros : une aberration qui coûte cher à l’Etat »
https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/malus-auto-a-30-000-euros-une-aberration-qui-coute-cher-a-l-etat_746499
En attendant comme voiture fonctionnelle dans cette période… Cette Dacia est presque parfaite dans cet environnement anti-voiture.
Les extrêmes sont décidément mauvais, le tout-voiture de Pompidou des années 70 et l’anti-voiture d’aujourd’hui des années 2010-20.

wpDiscuz