Accueil Alpine Alpine va-t-elle prendre sa revanche sur Renault Sport ?

Alpine va-t-elle prendre sa revanche sur Renault Sport ?

0
38
PARTAGER
Alpine F1 Team

Et si l’Histoire se renversait ? Des rumeurs prêtent à Luca de Meo la volonté de mettre en avant Alpine en sacrifiant Renault Sport. Jean Rédélé en sourirait.

Le nouveau Directeur Général du groupe Renault, Luca de Meo, a déclaré qu’il comptait réorganiser le groupe autour de quatre marques : Dacia, Renault, une nouvelle marque de mobilité et…Alpine ! Et Cyril Abiteboul, patron de Renault Sport Racing pilotera « la réflexion sur la création, l’organisation et l’implémentation » de la « Business Unit » Alpine.

Immédiatement, des rumeurs sont alors sorties sur une disparition de Renault Sport au profit d’Alpine. Cette mise en avant d’Alpine pourrait se faire avec le changement de dénomination de l’écurie de Formule 1. « Kimoa Alpine Renault F1 » ? Et un changement de couleurs pour effacer le jaune-noir-blanc de Renault Sport ? Interrogé à Monza en marge du Grand-Prix de Formule 1 ce week-end, Cyril Abiteboul a tenu à préciser que diriger le groupe de réflexion pour Alpine ne signifiait pas pour autant qu’il dirigerait Alpine. D’ailleurs, la marque à un patron depuis peu : Patrick Marinoff, ancien Directeur des ventes chez AMG !

Tout semble s’emboîter, en fait. On recrute chez AMG, marque sportive de chez Mercedes qui réussit à s’imposer. On dit que l’on compte sur la marque Alpine pour relancer le groupe Renault. Et on ne dément pas les rumeurs. Abiteboul a même indiqué que ce serait le patron de Renault qui prendrait la décision de changer ou non le nom de l’écurie de F1.

Alors Alpine Renault en F1 ? Ou même Alpine Gordini ? Soyons fous ! En tout cas, ce serait un renversement de l’histoire plutôt cocasse.

Rédélé obtient le soutien officiel de Renault

Alpine est née de la volonté de Jean Rédélé à Dieppe en 1955. Quelques années avant, Rédélé, concessionnaire Renault, s’engage sur une Renault 4CV sur plusieurs rallyes. La petite voiture Renault possède un moteur à l’arrière, un bon équilibre et est légère. Elle n’est pas sportive, mais est une bonne base. Rédélé fonde alors Alpine et décide de transformer des bases Renault en petites sportives.

Cela débutera par la L’Alpine 106, un projet sur base de 4 CV réalisé par Chappe et Gessalin, puis la 108 qui a déjà les gênes de l’A110 dans son dessin. L’Alpine A110, la berlinette est présentée en 1962. Jean Rédélé a débuté par la course auto et sait que c’est une publicité pour sa marque. En 1963, la Société des Automobiles Alpine engage trois Alpine M63 aux 24 heures du Mans. Bouille ronde, légère, petit moteur Renault Gordini de 1 litre (4 en ligne), les M63 abandonnent. La mieux classée (abandon) est 16e. Mais, les Automobiles René Bonnet disposent du nouveau Renault-Gordini 1,1 litre, plus puissant que le bloc 1 litre. Rédélé sait qu’il lui faut ce moteur.

En 1964, Alpine engage trois M64. Cette fois, Alpine dispose pour deux des prototypes le 1,1 l Renault-Gordini. L’Alpine M64 #46 termine 17e et remporte sa catégorie. Jean Rédélé triomphe et peut désormais aller négocier avec Renault. Ce sera concrétisé en 1965 avec un accord Alpine-Renault. Les Alpine seront distribuées dans le réseau Renault.

Renault a cassé Alpine après sa prise de pouvoir

Le succès d’Alpine sera responsable en partie de sa perte. Alpine lance l’A110 en rallye et remporte plusieurs titres dont le championnat d’europe en 1971, et surtout le championnat du monde 1973 : Andruet, Darniche, Jean-Pierre Nicolas et Jean-Luc Thérier emmènent Alpine vers un titre largement acquis avec 147 points face à Fiat (84 points) ou Ford (76 points).

Sauf qu’entre temps, l’usine Alpine de Dieppe connait une grève des salariés (1972). Renault profite alors de la situation et monte au capital pour prendre le contrôle de la société. Jean Rédélé le vit mal. Il sait que ses jours sont comptés. En plus, Renault mettra le holà à plusieurs projets de F1. On vous a raconté, dans notre série « elle n’a jamais couru », l’histoire de l’Alpine A350 (retrait à la demande de Renault) ainsi que celle de l’Alpine A500.

Renault a en tête de créer une division sportive, Renault Sport. Pour cela, la société dispose de deux pépites : Gordini pour les moteurs et Alpine pour les châssis. Gordini a déjà été absorbé et l’usine Gordini de Viry-Châtillon accueillera bientôt Renault Sport (c’est toujours le cas même si depuis d’autres bâtiments ont été construits). Alpine de son côté fait de la résistance.

On peut dire que Renault mettra un point d’honneur à « humilier » Alpine et Rédélé. Renault Sport est créé en 1976 et récupère le projet F1 à moteur turbo (la A500). L’arrivée en F1 se fait en 1977 sous la marque Renault. Ils phagocytent aussi l’endurance avec l’Alpine A442B qui est officiellement une « Renault Sport Renault Alpine A442B ». Elle n’est pas aux couleurs d’Alpine mais arbore le jaune-noir-blanc de Renault Sport.

Jean Rédélé quitte Alpine en 1978 en ayant obtenu de Renault de conserver la société à Dieppe et les salariés pendant au moins quinze ans. Mais Alpine doit se ranger derrière Renault Sport.

Remettre Alpine sur le devant de la scène du sport auto

Depuis le retour de la marque, initiée par Carlos Tavares, Alpine sponsorise l’écurie Signatech de Philippe Signault en championnat d’endurance WEC et aux 24H du Mans. Mais, le châssis, officiellement Alpine est un Oreca 07 renommé et Dieppe n’a pas grand chose à voir là-dedans. Alpine revient aussi en rallye en catégorie R-GT avec l’A110 développée aussi par Signatech.

Si Luca de Meo compte sur la marque Alpine et veut en faire une marque de sportives premium comme AMG pour Mercedes, il peut vouloir la mettre en avant au travers d’un engagement en Formule 1. Commercialement, les Renault Sport n’existent plus vraiment. La Megane R.S. est la dernière de la lignée. Clio comme Megane existent en « R.S. Line »…Pourquoi pas des Alpine Megane comme AMG peut le faire, ou Cupra (création de de Meo) ?

Alpine Renault E-TECH F1 ? Alpine F1 ? Renault Alpine F1 ? En 2021, l’écurie connaîtra le retour du fils prodigue, Fernando Alonso et de sa propre marque Kimoa qui devrait être mise en avant sur la carrosserie et/ou le nom. Et si on conjuguait ce retour avec le retour du bleu et jaune sur une F1 d’Enstone ?

Illustration : Leblogauto.com (base Renault F1)

Poster un Commentaire

38 Commentaires sur "Alpine va-t-elle prendre sa revanche sur Renault Sport ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Les Ford RS et Skoda RS ont eut raison de Renault Sport. Au moins personne ne pourra signer Alpine sa version Racing Sport.

Klogul
Invité

ouh la c est un peu s avancer sur les skoda ou les ford en disant qu elles sont meilleur que la megane rs…

SAM
Invité

@Kogul. Zavez pas compris. D’un point de vue marketing l’appellation RS (Renault Sport) a été vidée de sa substance avec l’arrivée des RS d’Audi, Skoda ou Ford créant une confusion entre le Racing Sport et le Renault Sport …
Sur le ton de l’humour je sous entendais qu’une Mégane by Alpine niveau sigle ça ne serait pas confondu avec le RS de Ford.

SAM
Invité

Avoir un label Alpine qui vivrait pour lui même avec des autos propres à Alpine comme Porsche et s’il faut dévergonder une Mégane… ben la spéciale touch Alpine serait un argument de sportivité.

SAM
Invité

Si c’est pour faire du DS, du Cupra ou de l’Abarth des années 2000 … ce serait pas l’avenir qu’on souhaiterait pour Alpine. Donc oui pour une gamme à la Porsche.

Pour Dodge, c’est toujours une erreur d’avoir dissocier Ram de Dodge tant Dodge aurait gagné à garder ce modèle sous sol blason … ce qu’il fait indirectement puisque le bouquetin est toujours visible comme logo. Ram chez Dodge et la marque aurait gardé un niveau de ventes comparable aux grands généralistes US. On dit toujours Dodge Ram.

wizz
Membre
SAM Porsche a déjà un grand historique (et une clientèle). Il peut se permettre de développer une gamme à part (et encore! Cayenne, V6…) En revanche, Alpine, c’est un nouveau départ, avec une clientèle très réduite. Difficile de développer une gamme complète à part (tout le monde n’a pas les moyens financiers et des investisseurs « compréhensifs » comme chez Tesla). Donc Alpine pourrait très bien avoir un modèle à part, comme l’A110, et compléter, ratisser plus large avec des Alpine Clio, des Alpine Megane, des Alpine 370, des Alpine Qashqai Nismo…en portant le niveau de performance à un cran au-dessus (voir… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@Thibaut : en effet. Même Opel ou Ford avaient compris qu’il était préférable de nommer leurs voitures Lotus Omega ou (Consul) Cortina developped by Lotus ou Lotus Cortina.

Daniel CHARLES
Invité

les F1 Ferrari ont porté les couleur de Fiat longtemps et deux Fiat ont été équipées d’un moteur Ferrari (V6 Dino) et une Lancia Thema arborait le logo Ferrari Non?

seb
Invité

@Daniel CHARLES, oui mais là c’est dans l’autre sens. Ce n’est pas le constructeur généraliste qui met le logo de sa marque sportive pour en faire la pub, c’est la marque sportive qu’on force à afficher le logo du constructeur généraliste pour en faire la pub.

wizz
Membre

une Ferrari jtd?

zafira500
Invité

« Imaginez une Fiat Ferrari avec le logo de la FIAT… »
La Fiat Dino? 🙂

Nithael70
Invité

« une Fiat Ferrari avec le logo de la FIAT », pourquoi pas?… On pourrais l’appeller…Dino?

Jean
Invité

Il y a les lourdes BMW Alpina

Objectif Lune
Invité

Hello. Jean Luc ThériER siouplé !

gigi4lm
Invité

Bon, Cyril Abiteboul dans un placard doré chez Alpine et le retour du couple Flavio Briatore / F. Alonso en F1. 😊

zafira500
Invité

Flavio ça va être difficile vu qu’il est atteint du Covid-19. Et Cyril Abiteboul peut très bien gérer les divisions production et sportives d’Alpine.

wizz
Membre

Alonso
Flavio
il ne manquerait plus que le retour de Piquet Jr…

Usurpateur
Invité

VOITURES FRANÇAISES = GROSSE DAUBE COMME TOUT CE QU’ON TROUVE DANS CE PAYS SOUS DÉVELOPPÉ [modéré] QU’EST LA FRANCE

Klogul
Invité

@benoit9888 qu elle serait le pays magique selon vous?

J attends avec impatience votre reponse

olive911
Invité

calme @beniot9888 faut pas s’énerver comme ça !!!!

Invité

Ah le revoilà, notre gros Jacky de Benoît. Toujours aucun sens a ses commentaires, toujours complètement hors sujet, en général incomprehensible.
Il a pas réussi ses devoirs donc il est tout colère le benoit? Attention tu vas avoir un mot dans le carnet! Désolé tes copains sont pas là, ils sont sur caradisiac et jeuxvideo. com

C Ghosn
Invité

Toujours a partir sur les chapeaux de roues les ados boutonneux ….. le pseudo a changé …

Et ce n est pas dans l’esprit de benoit de sortir des choses comme ca….. putain les mecs vous faites peur…..

zafira500
Invité

@Usurpateur
En tout cas, vous êtes visiblement plus sous-développé que le plus sous-développé des français.

labradaauto
Invité
vous avez le droit de penser. Le sujet là c’est Alpine. Alpine est made in France, voiture de course ou sportive de haut niveau PROPULSION. Faut pas mettre à la poubelle avec les débris. Le W E dernier le pilote accrédité Alpine ( Guigou qui a un gros roulage et a développé la monture ) a même un belle performance sur route au Mont Blanc avec une Alpine : des scratch en rallye moderne avec les bolides actuels ! Moi, j’ai été très positivement impressionné. Si les budgets seront , on reverra Alpine en monoplace tout en haut des podium.… Lire la suite >>
Miké
Invité

Quel intérêt si il n’y a pas de résultats ? Qu’elle est la visibilité de la F1 de toutes manières ?

Mwouais
Invité

@Miké : j’y vois l’intérêt de diffuser le nom d’une marque comme Alpine en même temps que le nom de la maison mère Renault et faire coup double pour coûts identiques. C’est pas bête. (Comme le logo/nom Fiat était sur les formules 1 Ferrari auparavant)

Quant à l’Alpine Mégane , sa mort est programmée non ? La France a fait le C02 gagnant sur le plaisir et la performance.
Alpine Zoé pour futur, ça fait rêver.

gigi4lm
Invité

@Mwouais : « Alpine Zoé pour futur, ça fait rêver. »
Pourquoi pas. Ce ne serait pas si loin de ça :
https://www.leblogauto.com/2017/02/smart-brabus-tailor-made.html

Mwouais
Invité

@Gigi : pour lire régulièrement tes avis, je crois que tu sais la différence de sexy-attitude d’une Smart face à une Zoe (jusqu’ici le concept Zoé Sport est resté un concept).

Je n’imagine pas encore une Zoé sur les quais à Monaco ou St Trop. Mais chiche à Renault de produire leur concept comme une Clio V6 du bon vieux temps (enfin, avec du plastique attaché cette fois ci).

wpDiscuz