Accueil Endurance 24 heures du Mans 2020 : Toyota rejoint Matra, Audi et Porsche

24 heures du Mans 2020 : Toyota rejoint Matra, Audi et Porsche

0
35
PARTAGER

Toyota remporte la 88e édition des 24 heures du Mans avec Buemi/Nakajima/Hartley. C’est la 3e victoire de rang pour Toyota qui conservera le Grand Trophée des 24H.

+21 heures

La seule sensation de cette période des 24 heures c’est Rebellion contre Rebellion. La #1 a reçu l’instruction de ne pas attaquer la #3 même si cela démange Gustavo Menezes. Le double podium est plus important que la place de chacun. La sagesse de Hugues de Chaunac et son expérience devrait permettre de calmer le jeu.

La Toyota #7 mène toujours la danse, mais on est tendu au fur et à mesure que le temps passe. La #3 et la #1 de Rebellion est à 5 tours. La Toyota #7 s’est dédoublée pour revenir sous les deux tours derrière les voitures Suisses.

La United Autosports #22 est « confortablement » en tête de la LMP2 devant la Jota #38. Derrière, la #26 du G-Drive Racing a aussi de la marge. Les protos sont à 1 tour les uns des autres. Mais il ne faut aucune erreur car cela file vite. En GTE Pro, Aston Martin compte 1 minute avec la #97 sur la Ferrari #51. En GTE Am, l’Aston Martin rouge du TF Sport (#90) est assez tranquille par rapport à la Dempsey Proton #77.

les erreurs de pilotage continuent avec des freinages tardifs, ou des têtes-à-queues comme la Porsche 911 #99 du GTE Am qui fait la toupie dans les dernières chicanes. Un classique à quelques heures de la fin de course.

La #3 rentre au stand et Dumas cède la place à Deletraz. La voiture ne repart pas de suite…quelques soucis ou un changement poli de hiérarchie pour laisser passer la #1 ? On ne saura sans doute jamais. Menezes doit s’arrêter dans un tour et repartira devant sans doute. C’est fait. Norman Nato repart dans la #1 avec une avance confortable.

+22 heures

La course est dans un certain « ronronnement ». Les écuries écoutent les moindres bruits et regardent les moindres données « bizarres ». Toyota déroule son plan de bataille pour mener la #8 à la victoire et tenter de ramener la #7 sur le podium. Du côté de Rebellion, le double podium est fortement envisageable et la #1 a désormais 40 secondes d’avance sur la #3 et cela permet d’éviter une « guerre » fratricide en piste.

La United Autosports #22 avec Paul di Resta est toujours bien en tête du LMP2 toujours devant Jota. Le Panis Racing tente de monter sur le podium mais compte 3 minutes de retard à 1h30 de la fin de course. Alpine et SO24 bataillent pour la 5e place. Ah si l’Alpine Signatech n’avait pas connu un souci technique dès le début de la course…

Encore une sortie à la Dunlop. La #89 part en tête à queue. C’est la même voiture qui a subit une crevaison ce matin. La voiture repart mais au ralenti. Et il y a 13 km à faire avec une voiture qui tremblotte. Sans doute une crevaison lente à l’avant.

Mais c’est Louis Deletraz dans la Rebellion #3 qui se fait une grosse frayeur ! A Indianapolis il sort large en ratant le point de corde. On prépare un capot. La Toyota #7 est à l’affût de la moindre erreur ! La #3 peine une nouvelle fois à redémarrer ! C’est la grosse grosse tuile pour la #3 ! Et la #1 rentre aussi et les voitures se gênent ! La #1 repart alors que la #3 est poussé dans le garage. Sans doute un souci d’embrayage. La #3 ressort et repart alors qu’il reste 1 h de course.

+23 heures

Les 24 heures du Mans ne sont terminées qu’une fois le drapeau à damier passé ! On le sait et Hugues de Chaunac, chez Rebellion, le sait. Grosse sortie de la Porsche #99 dans les pneus. La voiture du Dempsey Proton repart mais fortement abîmé. Les erreurs devraient être plus nombreuses sur cette dernière heure de course. La « magie » des 24 heures.

La #89 arrive enfin à son stand avec deux pneus à plat tandis que la Toyota #7 s’est ratée à la rentrée dans la ligne des stands. Etourderie ou souci technique ? En tout cas, cela permet à la #3 de revenir à moins de 20 secondes du podium. Ah Vergne fait un tout droit à Indianapolis sur une casse de suspension à l’avant droit ! En fonction du temps de réparation, le Panis Racing pourrait monter sur le podium provisoire.

Voiture de Sécurité ! La voiture SO24-Has by Graff Racing avec James Allen a tapé fortement aux S Porsche. La voiture était en bataille avec l’Alpine Signatech pour la 5e place. La Dragon Speed #26 est aussi en panne sur le côté. Tout se bouscule et à 30 minutes du drapeau à damier on comprend la dimension hors-norme des courses de 24 heures.

A 25 min 50, la voiture G-Drive ressort avec une suspension neuve tandis que la Porsche #88 est rentrée dans le garage et que la LMP2 #26 arrive aux stands. 23 minutes 34 : drapeau vert ! Et on est en paquet, pneus et freins froids. Grosse bagarre entre les GTE Am avec la Ferrari de François Perodo/Collard/Nielsen qui bataille portière contre portière avec Dempsey Proton et Team Project 1. On fait un dernier arrêt carburant pour les leaders et on file pour le dernier quart d’heure.

Rebondissement ! A 9 minutes de l’arrivée, la United #22 doit repasser au stand. La Jota peut-elle repasser en tête ? Hanson repart devant mais Davidson a une poignée de secondes à remonter. Vive le LMP2 ! La Jota rentre aussi au stand à 5 minutes de la fin pour remettre un peu de carburant. Soulagement chez United Autosports.

Arrivée

Chez Toyota on retient son souffle. La #8 passe la ligne d’arrivée en vainqueur ! Troisième victoire de rang pour Toyota qui rejoint Matra, Audi et Porsche, autres constructeurs à avoir gagné trois années consécutives. En prime, Toyota remporte le grand trophée comme le veut la coutume en tant que triple vainqueur de rang.

Rebellion signe une belle seconde place, avec la #1, pour sa dernière course au Mans (avant un retour dans plusieurs années ?). Toyota complète le podium avec la #7. Mais la #7 visait la victoire !

En LMP2, United Autosports l’emporte avec la #22, devant Jota et la #38. Le Panis Racing monte enfin sur le podium ! La #31 devance l’Alpine Signatech #36 qui est bien remontée après ses soucis précoces en début de course.

En GTE Pro, victoire de la BOP et d’Aston Martin avec la #97 qui devance la Ferrari #51 du AF Corse et l’autre Aston Martin #95. En GTE Am, TF Sport mène l’Aston Martin #90 à la victoire, devant la Porsche du Dempsey Proton #77 et la Ferrari AF Corse #83.

Evidemment, il faut terminer le tour de décélération et on pourrait avoir des surprises après-course.

Classement des 24 heures du Mans 2020

POS#CAT.PICEQUIPEVOITURETOURGAPSPITS
18LMP11TOYOTA GAZOO RACINGToyota TS050 – Hybrid38736
21LMP12REBELLION RACINGRebellion R13 – Gibson3825 Laps36
37LMP13TOYOTA GAZOO RACINGToyota TS050 – Hybrid3816 Laps35
43LMP14REBELLION RACINGRebellion R13 – Gibson38139.40835
522LMP21UNITED AUTOSPORTSOreca 07 – Gibson37017 Laps38
638LMP22JOTAOreca 07 – Gibson37032.83140
731LMP23PANIS RACINGOreca 07 – Gibson36819 Laps38
836LMP24SIGNATECH ALPINE ELFAlpine A470 – Gibson36720 Laps38
926LMP25G-DRIVE RACINGAurus 01 – Gibson36757.57839
1028LMP26IDEC SPORTOreca 07 – Gibson36621 Laps38
1142LMP27COOL RACINGOreca 07 – Gibson36522 Laps39
1225LMP28ALGARVE PRO RACINGOreca 07 – Gibson3651:31.64039
1350LMP29RICHARD MILLE RACING TEAMOreca 07 – Gibson36423 Laps38
1447LMP210CETILAR RACINGDallara P217 – Gibson36324 Laps37
1517LMP211IDEC SPORTOreca 07 – Gibson36351.76238
1627LMP212DRAGONSPEED USAOreca 07 – Gibson36126 Laps39
1732LMP213UNITED AUTOSPORTSOreca 07 – Gibson35928 Laps37
1835LMP214EURASIA MOTORSPORTLigier JSP217 – Gibson35136 Laps38
1929LMP215RACING TEAM NEDERLANDOreca 07 – Gibson34938 Laps41
2097LMGTEPro1ASTON MARTIN RACINGAston Martin Vantage AMR34641 Laps24
2151LMGTEPro2AF CORSEFerrari 488 GTE Evo3461:33.16424
2295LMGTEPro3ASTON MARTIN RACINGAston Martin Vantage AMR34344 Laps25
2382LMGTEPro4RISI COMPETIZIONEFerrari 488 GTE Evo33948 Laps25
2490LMGTEAm1TF SPORTAston Martin Vantage AMR3391:33.40724
2577LMGTEAm2DEMPSEY – PROTON RACINGPorsche 911 RSR3392:23.15925
2683LMGTEAm3AF CORSEFerrari 488 GTE Evo3392:26.20625
2756LMGTEAm4TEAM PROJECT 1Porsche 911 RSR3392:34.52627
2824LMP216NIELSEN RACINGOreca 07 – Gibson33849 Laps37
2986LMGTEAm5GULF RACINGPorsche 911 RSR33750 Laps26
3066LMGTEAm6JMW MOTORSPORTFerrari 488 GTE Evo33552 Laps23
3191LMGTEPro5PORSCHE GT TEAMPorsche 911 RSR – 193356.18725
3261LMGTEAm7LUZICH RACINGFerrari 488 GTE Evo3352:49.87124
3398LMGTEAm8ASTON MARTIN RACINGAston Martin Vantage AMR33354 Laps25
3485LMGTEAm9IRON LYNXFerrari 488 GTE Evo33255 Laps26
3592LMGTEPro6PORSCHE GT TEAMPorsche 911 RSR – 1933156 Laps26
3699LMGTEAm10DEMPSEY – PROTON RACINGPorsche 911 RSR3311:23.70523
3760LMGTEAm11IRON LYNXFerrari 488 GTE Evo3312:58.82528
3878LMGTEAm12PROTON COMPETITIONPorsche 911 RSR33057 Laps26
3954LMGTEAm13AF CORSEFerrari 488 GTE Evo3301:11.36026
4057LMGTEAm14TEAM PROJECT 1Porsche 911 RSR32661 Laps25
4134LMP217INTER EUROPOL COMPETITIONLigier JSP217 – Gibson32562 Laps36
4262LMGTEAm15RED RIVER SPORTFerrari 488 GTE Evo32524.63825
4389LMGTEAm16TEAM PROJECT 1Porsche 911 RSR31374 Laps24
4439LMP218SO24-HAS BY GRAFFOreca 07 – Gibson35730 Laps36
4571LMGTEPro7AF CORSEFerrari 488 GTE Evo34047 Laps24
4672LMGTEAm17HUB AUTO RACINGFerrari 488 GTE Evo273114 Laps21
4788LMGTEAm18DEMPSEY – PROTON RACINGPorsche 911 RSR238149 Laps24
4875LMGTEAm19IRON LYNXFerrari 488 GTE Evo211176 Laps17
4937LMP219JACKIE CHAN DC RACINGOreca 07 – Gibson141246 Laps16
5021LMP220DRAGONSPEED USAOreca 07 – Gibson192195 Laps21
5163LMGTEPro8WEATHERTECH RACINGFerrari 488 GTE Evo185202 Laps14
5270LMGTEAm20MR RACINGFerrari 488 GTE Evo172215 Laps15
5316LMP221G-DRIVE RACING BY ALGARVEAurus 01 – Gibson105282 Laps17
5430LMP222DUQUEINE TEAMOreca 07 – Gibson100287 Laps10
554LMP15BYKOLLES RACING TEAMENSO CLM P1/01 – Gibson97290 Laps10
5633LMP223HIGH CLASS RACINGOreca 07 – Gibson88299 Laps18
5752LMGTEAm21AF CORSEFerrari 488 GTE Evo80307 Laps5
5855LMGTEAm22SPIRIT OF RACEFerrari 488 GTE Evo78309 Laps7
5911LMP224EUROINTERNATIONALLigier JSP217 – Gibson26361 Laps2

Classement Pilotes WEC 2020 après Le Mans 2020

Conway/Kobayashi/Lopez perdent la tête du championnat au profit de Buemi/Nakajima/Hartley. En effet, au Mans, les points comptent double par rapport à une course de 4 ou 6 heures.

Il reste les 8 heures de Bahreïn pour départager les deux équipages Toyota. Mais, les 8h, cela rapporte 38/27/23 points. Donc les pilotes de la Rebellion #1 Menezes/Nato/Senna peuvent mathématiquement être titrés. Toutefois, il faudra une grosse contre-performance de la #7 ou la #8 pour cela.

Pos.PiloteÉquipeTotal
1 Sébastien Buemi Toyota Gazoo Racing175
1 Brendon Hartley Toyota Gazoo Racing175
1 Kazuki Nakajima Toyota Gazoo Racing175
2 Mike Conway Toyota Gazoo Racing168
2 Kamui Kobayashi Toyota Gazoo Racing168
2 José María López Toyota Gazoo Racing168
3 Gustavo Menezes Rebellion Racing145
3 Norman Nato Rebellion Racing145
3 Bruno Senna Rebellion Racing145
4 Filipe Albuquerque United Autosports74
4 Philip Hanson United Autosports74
5 Paul di Resta United Autosports66

Classement constructeurs LMP1

En revanche, le titre constructeur échoit à Toyota qui dispose de 58 points d’avance sur Rebellion désormais.

En LMP2, United Autosports devrait être titré après sa victoire ce dimanche et vue la contre-performance du Jackie Chan DC Racing. En GTE Aston Martin aussi s’assure le titre face à Porsche et Ferrari.

1Toyota Gazoo Racing203
2Rebellion Racing145
3Team LNT29

Poster un Commentaire

35 Commentaires sur "24 heures du Mans 2020 : Toyota rejoint Matra, Audi et Porsche"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
RBC
Invité

Triplé de Toyota… sans réelle concurrence.
Oui il y a eu une EoT cette année qui tenait plus ou moins la route mais sans réel risque pour le constructeur nippon.
J’apprécie beaucoup Toyota, et je suis heureux que sa direction ait maintenu sa participation aux 24 Heures du Mans mais honnêtement si l’on avait eu uniquement des privés ces dernières années, je pense que le spectacle aurait été encore plus présent (merci aux catégories LMP2 et GT de nous avoir fait vibré).

polo
Invité

Audi aussi, quand ils font le « triplé » ils sont une concurrence sérieuse seulement la 1ère année, Toyota a le mérite d’être resté quand d’autres sont partis puis les 387 tours ils faut les faire!

AXSPORT
Invité

Ou ça un triplé ?

AXSPORT
Invité

Ok

georges
Invité

C’est toujours pareil, Porsche et Audi ont aussi gagnés non pas par ce qu’ils devaient gagner mais par ce d’autres n’avaient pas pu gagné.
Et pourtant ils ne sont pas prêt à ne pas faire mentionner ses victoires tout au contraire.

AXSPORT
Invité

Est-ce ce même « châssis » Toy qui a gagné les 2 précédentes éditions ?

Ça serait une première non ?

Invité

J’avais vérifié l’année dernière, mais le chassis 2018 et 2019 n’est pas le même

Invité
Un truc m’énerve avec la disparition du LMP1, c’est le manque de respect envers ce qui se sont fait chier à être venu La R13 va probablement rentré dans l’histoire comme étant la petite voiture qui à pu menacé Toyota uniquement car celles ci ont été bridé, alors que son 3:15:8 en qualif et l’un des meilleurs temps de qualif de l’histoire, battu seulement par les Groupe C entre 85-89, la 917 LH en 71 et le record de Kobayashi. C’est également 1s de mieux que le meilleurs temps fait par la Porsche 919, sachant que la voiture a été… Lire la suite >>
Invité

(Je retire mes exemples, bien que le résultat soit à peu près le même, la cause est différente)

4aplat
Invité

Les ronchons vont dire que Toyota a gagné facilement, non, la preuve, une Rebellion est 2ème !
Avec une voiture bridée, les japonais on reussi a garder la couronne …bravo.

Vivement l’année prochaine !!!

Akouel
Invité
« En GTE Pro, victoire de la BOP et d’Aston Martin avec la #97 qui devance la Ferrari #51 du AF Corse » Pour en avoir discuté dans les commentaires lors de je ne sais plus quelle édition des 24 heures, je connais ton « amour » pour la BOP, mais est que l’Aston aurait gagné la course si la 51 n’avait pas eu à changer un disque de frein, qui lui a fait perdre énormément de temps ? je ne pense pas, malgré les 40 kilos de moins donnés par la BOP. AF Corse a pour moi perdu la course (à la régulière)… Lire la suite >>
wpDiscuz